AF447 : ouverture d’une nouvelle enquête

aj_AF447 black box

Après la publication des conversations des pilotes du vol Rio-Paris d’Air France qui s’est écrasé dans l’Atlantique le 1er mai 2009 faisant 228 morts, une enquête préliminaire pour violations de secrets professionnels a été ouverte.

Le livre « Erreurs de pilotage », tome 5 de Jean-Pierre Otelli, spécialiste de l’aéronautique, sorti en librairie la semaine dernière, fait beaucoup de remous en raison de la publication de nouvelles conversations (normalement secrètes) des pilotes de l’AF447. Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), qui n’a rendu publiques jusqu’à maintenant que quelques extraits des derniers instants précédant le crash,  avait demandé des poursuites pénales après la divulgation de deux heures de conversations parfois à caractère privé et le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a quant à elle décidé de porter plainte pour les mêmes raisons, déclarant dans un communiqué « inadmissible et insoutenable », « l’exploitation mercantile des discussions personnelles des derniers instants ».

A noter que certaines transcriptions des conversations dans « Erreurs de pilotage » prêtent aussi à polémique, notamment quand l’auteur fait dire au commandant de bord : « On ne va pas se laisser emmerder par les cunins (cumulonimbus n.d.l.r.) » et que le BEA affirme que la phrase exacte est autre puisqu’il aurait dit « on n’a pas été emmerdé par les cunins ». Un propos qui est en outre déconnecté du contexte du crash puisque cette phrase a été prononcée une heure trente avant l’accident.

http://www.air-journal.fr/2011-10-22-af447-ouverture-d%e2%80%99une-nouvelle-enquete-537995.html

Commentaire(s)

  1. Michel C

    En tout cas, le livre est en vente, cette polémique assure son succès – et tout qui est intéressé par le problème aura lu ces conversations (assez étonnantes, d’ailleurs). Difficile de faire rentrer le dentifrice dans le tube !

  2. Echahi

    L’accident n’est pas le 1er mai mais le 1er juin 2009

  3. delthier

    J’ai lu le livre qui conforte encore plus mon opinion que les pilotes ont commis des erreurs! J’avais déjà cette conviction après les premières analyses du BEA! J’avais fait la remarque que ce décrochage (AF 447) « ressemblait » à celui du vol de la West Caribbean Airlines au dessus du Vénézuela en 2005 : j’ai d’ailleurs constaté que JP OTELLI parle de ce crash!
    Le BEA parle de conversation privée pourtant ces conversations (les sujets) permettent d’estimer au mieux l’ambiance qu’il peut régner dans le cockpit! La lecture du livre montre que l’auteur (J.P. OTELLI) prends soin de ne pas détailler vraiment ces conversations notamment lorsque les pilotes parles des paradis fiscaux! De toute façon il est normal que des pilotes aient des conversations autres que techniques ou professionnelles durant les vols notamment les long courriers!
    On pourrait se demander si le BEA et AirFrance ne cherchent-ils pas à masquer ce qui est une succession d’erreur de pilotage? Un copilote qui « passe son temps » à cabrer le nez de l’avion tout en poussant les moteurs à leur puissances maximales! Les dernières paroles de ce copilotes sont accablantes : « mais qu’est ce qui se passe? »
    Un commandant de bord qui a manqué d’autoritarisme et loin d’aider ces 02 « assistants »!
    Le pire est qu’il semble que seul le second copilote est compris comment le vol allait se finir : « on va taper »!
    Par ailleurs on peut constater que ni le BEA ni AirFrance ne porte plainte pour « mensonge » quant au transcription de ces conversations!
    Oui, les sondes pitots ont eu un dis-fonctionnement important mais l’action des pilotes et notamment d’un copilote ont eu une importance très grandes et il reste au BEA et AirFrance à démontrer le contraires!
    Sur une route glissante lorsque la voiture dérape vers le fossé tout conducteur à tendances à braquer le volant vers le côté opposé au fossé; pourtant un pilote chevronné vous dira qu’il ne faut pas faire cela mais braquer en premier lieu vers le fossé pour reprendre le contrôle; toutefois l’instinct humain verra beaucoup d’entre nous braquer le volant du côté opposé au fossé! Ainsi sur le vol AF 447 l’instant à pris le dessus! Il ne faut pas accabler une personne en particulier mais comprendre la nécessité de mieux travailler le « selfcontrol », le dépassement de l’instinct qu’à besoin un pilote car seul compte les données physiques et mathématiques notamment pour tous les problèmes qui sont vus lors de la formation!

  4. delthier

    Un anecdote me vient! Je me souvient avoir, en décembre 2006, sur une route de nuit que seul les phares de mon véhicules éclairaient, avoir rencontré un nid de poule qui parcourait tout le côté où je roulais! L’instinct aurait voulu que pour l’éviter je braque côté gauche afin de prendre l’autre voie mais je ne l’ai pas fait : j’ai braquer à droite pour éviter ce ni de poule!!!
    Ce n’est que deux jours plus tard, en passant au même endroit et ce en pleine journée que je me suis rendu compte que si j »avais suivi mon instinct je serais tomber dans un ravin de plus de 20 mètres car le côté gauche était totalement dévasté!
    En fait, il n’a pas s’agit ici d’instinct mais de chance car en aucun moment je n’ai réfléchi à mon action j’ai juste braqué! Cette nuit la n’était pas la fin de mon voyage cela reste inexplicable mais c’est ainsi! Je ne peux me vanter d’une prouesse exceptionnel si je le fais ce ne serait pas honnête!
    Oui un copilote a commis une erreur mais qui pourrait se vanter d’agir certainement autrement dans les mêmes conditions et non pas à postériori! Cette nuit était la fin, il devait en être ainsi! La grandeur de l’homme est d’agir pour au mieux éviter d’être touché par une fin mais qu’il y a ait toujours une suite! Il s’agit désormais que cette accident donner lieu à une suite pour mieux avancer! Ne pas permettre cela c’est dire que cette arrêt n’aura servi à rien et qu’elle bien un terminus inutile!!! Le respect de ces morts mérites de les grandir par le progrès donc l’amélioration qu’il doit être possible d’apporter aux pilotes!!!

  5. fred

    yaka fokon yzauraidu…facile à postériori et confortablement installé derrière un écran de pc de dire que les pilotes sont des mauvais et ont fait des erreurs !
    Laissons l’enquète judiciaire suivre son cours et arretez de stigmatiser des conversations de cockpit,qui n’ont d’ailleurs rien apporté de valable sur les causes de l’accident !
    Un accident n’est pas lié à un évènement unique mais à une succession d’évènements qui pris séparément n’auraient pas conduit au crash.Etudiez le modèle de Reason pour ceux que ça interesse.
    D’autre part ,le BEA est bien connu pour ne pas faire de peine aux amis, surtout lorsqu’ils sont gros et puissants, genre Airbus, Air France, la DGAC, l’AESA, etc …
    Accabler les pilotes(morts) c’est bien plus facile que d’aller chercher des coupables ailleurs et détourne l’attention des sujets sensibles…

    • delthier

      « Un accident n’est pas lié à un évènement unique mais à une succession d’évènements qui pris séparément n’auraient pas conduit au crash » : vous avez entièrement raison! Toutefois, je tiens à vous préciser que je ne met pas en accusation le copilote ou autre, mon commentaire est fait sur la base du livre et Airbus n’en est pas oublier car la cause première vient tout de même des sondes pitots (je pense que désormais personne ne s’y oppose)! L’exemple que je donne sur ma mésaventure sur une route bien abîmes est qu’il faut absolument que la conclusion de l’enquête ce drame accouche de la vérité pour qu’il en ressorte quelque chose de positif pour l’aviation comme cela est souvent le cas pour de nombreuses conclusions d’enquête! En outre, c’est également pour dire que parfois on ne doit pas jeter indéfiniment la pierre sur une personne voire des personnes bien précise! Cette dernière remarque est faite car à la lecture du livre de Jean-Pierre OTELLI il y a un risque, pour celui qui n’a pas l’habitude des analyses de crash, le copilote devienne l’unique cause et donc par conséquences AirFrance! N’oublions pas la météo, les sondes pitots l’absence de patron dans le cockpit et bien sur L’HUMAIN!!!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter