Le 29 octobre 1910 dans le ciel : Mahieu renonce au Grand prix de l’Automobile-Club de France

air-journal-aviateur-mahieu

Histoire de l’aviation - 29 octobre 1910. Ce vendredi 29 octobre 1910, l’aviateur Mahieu, engagé dans le Grand prix de l’Automobile-Club de France, doté de 150 000 francs de prix qui seront remis aux trois aviateurs qui réaliseront la liaison Paris-Bruxelles et retour avec un passager le plus vite possible et en 36 heures au maximum, d’ici le 1er janvier 1911, essuie un nouveau revers.

A sa première tentative, Mahieu n’était pas parvenu à rejoindre la capitale belge, pour ce second essai, l’escale à Bruxelles est acquise : malheureusement, c’est là que va se terminer son raid aérien, la faute aux caprices de son biplan qui refuse obstinément de prendre plus de 25 mètres d’altitude, poussant Mahieu à prendre la triste décision d’abandonner l’épreuve.

Un coup dur pour l’aviateur qui s’était bien battu pour réaliser la première étape du parcours. Parti d’Issy-les-Moulineaux le 28 octobre avec comme passager M. de Manthé, le voyage jusqu’à Fère (escale de ravitaillement) avait été très éprouvant pour les deux hommes fortement secoués. Forcé d’atterrir à Braine-le-Comte le 28 au soir, surpris par la nuit, c’était confiant qu’il espérait rejoindre Bruxelles, puis Paris dans l’après-midi du 29, la mécanique en aura décidé autrement…

 

http://www.air-journal.fr/2012-10-29-le-29-octobre-1910-dans-le-ciel-mahieu-renonce-au-grand-prix-de-lautomobile-club-de-france-556916.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter