Crash AirAsia : deux grandes parties de l’avion repérées et des questions

air-journal hublot airasia2

Les autorités indonésiennes ont annoncé avoir retrouvé deux grandes parties de l’Airbus A320 -200 d’Indonesia AirAsia, qui a disparu le 28 décembre dernier avec 162 personnes à bord entre Surabaya et Singapour. La découverte intervient alors que les autorités indonésiennes révèlent qu’AirAsia n’avait pas les autorisations nécessaires pour emprunter le couloir aérien utilisé.

C’est a priori la première avancée probante des enquêteurs à la recherche depuis une semaine de l’épave du vol QZ8501 de la compagnie low cost malaisienne  AirAsia. Les pièces de grande dimension ont été retrouvées à proximité de traînées de carburant, et gisent par trente mètres de fond dans la mer de Java. Le plus grand des deux morceaux mesurerait 10 m x 5 m. Un véhicule sous-marin contrôlé à distance  (ROV) devait descendre ce samedi matin, pour récolter des images réelles, a indiqué Bambang Soelistyochef de l’Agence indonésienne de recherches et de secours, et le seul habilité à fournir des informations, afin d’éviter les informations erronées ou contradictoires. Des plongeurs devaient aussi se rendre sur place, avec la délicate tâche de retrouver les victimes.

Quelque trente corps ont été repêchés, dont deux toujours attachés à leurs sièges, a affirmé Bambang Soelistyo. Quatre victimes, dont une hôtesse de l’air ont pu être identifiées et rendues à leurs familles. Le mauvais temps continue d’entraver les recherches  avec  des vagues jusqu’à 4 mètres prévues  jusqu’à demain dimanche et de forts courants marins. Rappelons que la France, qui a un ressortissant français parmi les victimes en la personne du co-pilote,  y participe avec des experts du Bureau d’enquêtes et analyses (BEA), équipés d’hydrophones capables de localiser les balises acoustiques des deux boîtes noires.

Cette annonce intervient alors que le ministère indonésien des Transports a révélé que le vol QZ8501 n’avait pas l’autorisation d’emprunter le couloir qu’ont utilisé les deux pilotes entre Surabaya et Singapour. Une enquête est en cours mais le permis d’AirAsia sur ce couloir devrait être gelé. Les autorités indonésiennes s’engagent aussi à examiner la validité de tous les plans de vol d’AirAsia Indonesia, à partir de lundi 5 janvier. La licence d’AirAsia Indonesia pourrait aussi être suspendue.

J.A. Barata, porte-parole du ministère indonésien des transports, a confirmé qu’AirAsia n’avait pas l’autorisation d’emprunter ce couloir. « L’avion a enfreint le permis de vol donné, le créneau horaire donné, et c’est un problème », a indiqué le directeur général du transport aérien, Djoko Murjatmodjo. Reste à savoir comment AirAsia a pu emprunter ce fameux couloir, très fréquenté, sans autorisation préalable.

http://www.air-journal.fr/2015-01-03-crash-airasia-deux-grandes-parties-de-lavion-reperees-et-des-questions-5132424.html

Commentaire(s)

  1. Vincent
    Publié le 3 janvier 2015

    Si le chef de l’Agence indonésienne de recherches et de secours est le seul habilité à fournir des informations sur les recherches (avec des moyens techniques français), cela ne lui donne aucune autorité pour expliquer les causes du crash.

    Quant à l’interdiction de la compagnie d’effectuer le vol, cela n’a visiblement pas beaucoup ému les autorités qui ont validé et le plan de vol et l’autorisation de décollage ce jour là : comprenne qui pourra !

    Ca me rappelle un reportage télévisé en RDC, pendant lequel le ministre des Transports, au bord d’un tarmac, expliquait que la compagnie XY (je ne me souviens plus du nom) s’était vue retirer sa licence par ses services, pendant qu’un avion de cette même compagnie décollait derrière lui : image surréaliste, mais ô combien explicite !

    Il ne faut pas oublier que nous sommes dans une partie du monde ou le transport aérien reste très folklorique, preuve en est le nombre de compagnies sur liste noire.

    • A lire votre commentaire, vous avez peut être voyage mais n’avez jamais fait l’expérience de l’expatriation qui n’a rien a voir par rapport a un simple voyage bien calfeutre dans des hôtel 5 etoiles… je parle en connaissance de cause, étant expat en Afrique depuis 5 ans. Vous ne connaissez pas les pays dont vous parler donc arrêtez de poster ce genre de commentaires inutile car vous aussi, vous n’avez aucune autorité pour commenter….

  2. Aurait-il survolé une sorte « d’iles Sakhalines » ? on va pas nous la refaire celle là . Ça sent l’embrouille .
    L’épave est enfin retrouvée, les familles vont pouvoir faire leur terrible deuil . Paix et courage à tout ceux concernés .
    Les enregistreurs devraient rapidement être recouvrés et donner des infos .
    Reste à savoir si leur infos vont nous être révélées .

    • Publié le 3 janvier 2015

      Quelle contribution…. Chapeau bas!

      La thèse du complot maintenant… Bravo Von machin! Des E.T aussi qui ont descendu l’avion… ou pourquoi pas un missile Russe ou Ukrainien??
      Le tout couronné par des expressions qui ne veulent rien dire…. »faire son deuil »!!! On ne fait pas son deuil…à la limite un travail de deuil….et on finira par « Paix et Courage »….dans les phrases toutes faites jusqu’au bout!!!! Au moins, tu nous auras fait rire!

    • Vincent
      Publié le 3 janvier 2015

      VONFRITSCHTHOFEN, nous ne sommes pas ici dans le cas du MH370, dont la disparation inexpliquée laisse inévitablement place à tous les fantasmes.

      Il semblerait qu’il s’agisse ici d’un « simple » et dramatique accident, jusqu’à preuve du contraire.

  3. L’Indonésie fait parti des pays les plus corrompus de la planète, pour y avoir vécu professionnellement quelques années, les dires des « autorités » à propos de ce crash ne me surprennent aucunement !

  4. Publié le 3 janvier 2015

    J’ai déja pris plein de fois Air Asia et je n’ai jamais eu aucun probléme. Leur flotte à une moyenne d’âge de 4ans, ont est donc loin des compagnie poubelle auquelle certains font allusion

  5. Faisons confiance au BEA au moins aussi corrompu que l’Indonésie pour mener l’enquête…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum