Trafic passager Air France-KLM : +0,2% en 2014

air-journal_air france klm

Le groupe aérien Air France-KLM a transporté l’année dernière 77,450 millions de passagers, une hausse de +0,2% par rapport à 2013.

Les statistiques publiées le 8 janvier 2015 par le groupe franco-néerlandais montrent une hausse des capacités en SKO en recul de -0,6% l’année dernière, et un trafic en PKT gagnant +0,5%. Le coefficient d’occupation gagne en conséquence 0,9 point à 84,7%. Les compagnies aériennes Air France, KLM Royal Dutch Airlines, HOP! et la low cost Transavia ont ensemble transporté 77,54 millions de voyageurs contre 77,32 l’année dernière, une très légère progression à mettre sur le compte du réseau international : les lignes long-courriers ont vu leur trafic progresser de +0,6% sur des capacités stables, le coefficient d’occupation s’établissant à 86,2% (+0,5 point). Les Amériques affichent une croissance de +1,7% du trafic (coef. d’occupation 87,7%, -0,7 point) et les Caraïbes – Océan Indien +1,3% (coef. d’occupation à 87,4%, +2,9 points), mais les autres régions sont en recul : Asie (-0,8%, coef. d’occupation à 86,5% +1 point) et Afrique – Moyen Orient (-0,4%, coef. d’occupation à 80,9%, +0,7 point). Au total, l’activité long-courrier a accueilli 24,71 millions de passagers, en hausse de 0,6%.

Le réseau court et moyen courrier du groupe de l’alliance SkyTeam a de son côté enregistré l’année dernière 52,736 millions de passagers, en recul de 0,1%. Le trafic en PKT a baissé de -0,3% sur des capacités en SKO en recul de -2,9%, le coefficient d’occupation gagnant 2 points à 78,8%.

Les Transavia française et hollandaise ont accueilli l’année dernière 9,908 millions de passagers, en hausse de +11,4%. Le trafic en PKT a progressé de 8% sur des capacités en SKO gagnant 8,3% ; le coefficient d’occupation de la low cost recule donc de 0,2 point à 89,8%.

Le cargo d’Air France-KLM a vu son trafic en TKT reculer de 2,4% sur des capacités (TKO) en baisse de 2,3% : le taux de remplissage perd 0,1 point à 63,1%.

Le groupe publiera ses résultats annuels le 19 février prochain, ayant déjà prévenu qu’ils seront moins bons que prévu, notamment en raison de la grève des pilotes d’Air France en septembre.

http://www.air-journal.fr/2015-01-08-trafic-passager-air-france-klm-02-en-2014-5132959.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 8 janvier 2015

    Ont save pas combien à fait AF sans les autres!

  2. Gian et Alfo,

    Vous écrivez en français ou langage des quartiers?

  3. Résultats décevants pour ne pas dire mauvais… on ne voit pas une seule réelle zone de croissance tant en volume qu’en résultat (à part Air France Industries). A croire qu’AF devrait se limiter à réparer des zincs plutôt qu’à organiser du transport de passagers et de fret… c’est très très dommage et n’augure absolument rien de bon au moment où le Groupe AF-KLM se fait attaquer sur tous les front, notamment sur ses deux hubs par les offensives meurtrières d’Emirates et de Qatar, le retrait dans une stratégie de conquête de Delta et dans une moindre mesure d’Etihad (qui devait devenir un allié de poids), etc. etc. etc.

    • Les chiffres ne sont pas mauvais, d’ailleurs dur de faire mieux niveau taux d’occupation, le nerf de la guerre chez AF c’est de baisser les coups et ça ils y arrivent de mieux en mieux, pour preuve, sans la gréve AF aurait fait du bénef, chose plus au gout du jours depuis qq années !

      Le chiffre d’affaire est très bon, dommage que m’ URSSAF CRANCRAS et CARBALLAS passent par là sinon il y aurait pas de soucis ! Sans parler de la facture du pétrole et Taxe chirac !

      • Ce n’est pas le taux d’occupation qui est important. Il ne représente rien si il est dé-corrélé de ce qu’on appelle la recette unitaire… il ne sert à rien d’avoir un bon taux d’occupation si on a un revenu affligeant. 100% de passagers, ne payant pas suffisamment pour rentabiliser le vol, ne servent à rien. Il serait temps que les lecteurs le comprenne. Je suis d’accord avec l’analyse de Marco, les chiffres ne sont pas bons. Le Moyen Courrier perd encore de l’argent, le Long Courrier n’en gagne pas, les parts de marché s’effritent, les passagers haute contribution qui engendrent le maximum de recette ne croit pas ou beaucoup trop peu pour renverser la mauvaise tendance du LC, le trafic global croît peu, ce qui signifie que le volume – trop faible – n’arrive pas à pallié le manque de recette, etc. C’est encore une fois la recette unitaire par passager qui est clef, le revenue par siège, et ces chiffres ne sont pas bon du tout… La grève a bien évidemment plombé les comptes, mais pour qu’AF re-décolle vers les bénéfices (il serait temps) il faudra encore beaucoup de réformes structurelles sur le réseau, les coûts, la masse salariale, les structures, etc. et malheureusement dans une société mastodonte comme AF, tout est beaucoup trop long… Les offensives sans précédent des compagnies du Golf sur le vieux continent (qui à défaut d’augmentation des fréquences faute d’autorisation, augmentent la capacité d’emport en multipliant les vols en 380) qui pompent littéralement le trafic lucratif du LC, le désengagement progressif annoncé d’Alitalia (sous l’influence d’Etihad) qui va multiplier les vols longs courrier au départ de Rome et Milan au détriment de CDG et Schiphol, le désengagement de Delta qui joue de plus en plus cavalier seul (notamment avec Virgin) – AF ayant été incapable de réagir rapidement à cette JV très rapidement créée -, l’incapacité d’AF à créer une JV lucrative vers la Chine, la monté de gamme hallucinante des compagnies du Sud Est Asiatique et du Golf qui va plomber les efforts – nécessaires – mais beaucoup trop tardifs et trop lents à être proposés par AF, à proposer des produits compétitifs et haut de gamme, la lenteur à faire croître Transavia, etc. etc. etc. etc. sont autant de facteurs qui vont handicaper encore plus AF en 2015 pour se refaire une santé… Bref, je ne vois pas AF revenir à des bénéfices à court terme… il y a trop de chantiers, trop de défit pour une compagnie qui n’a pas su prévoir, anticiper, investir, innover… « Gouverner c’est prévoir »… Chez AF, on suit… on suit péniblement… et on se crash… j’en suis d’autant plus désolé que j’aimerais beaucoup constater le contraire… mais c’est un mal français!

  4. Erik de Nice
    Publié le 8 janvier 2015

    Tout est dit…

  5. Ouh la la !
    Ds le contexte typiquement Français morose voire grisaille, les chiffres sont loin d’être mauvais, et avant de conclure avec des hypothèses et des loupés, il faudrait laisser les financiers achever leur travail. Ds les longs commentaires forcément gris, rien, pas un mot sur la montée en gamme, sur la relance vers certains marchés (Afrique, TOM), les efforts de la direction de remuer un peu ce mastodonte trop longtemps auto satisfait et rempli de baronnies.
    n’oublions pas que BA a décapé ses structures au Kärcher il y a plusieurs années, que LH continue de le faire. Quant aux alliances, elles se font et se défont au gré des intérêts, et si ST semble faiblarde vers l’Ouest, elle est bien placée en Asie.
    le mal Français, c’est aussi de ne rien voir de positif. et c’est tristement vrai.

  6. groovy
    Publié le 8 janvier 2015

    Si on on supprime les subventions et les passagers bizness qui ne payent pas leurs billets certe tres cher via leurs entreprises et les gp du group whaouuuu on se demande comment survivent-ils mystère! !!! Si quelqu’un a des informations precises merci d’avance.

  7. Ils ne font pas oublier que la GREVE a largement impacté les resultats du groupe

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum