Le 20 janvier 1937 dans le ciel : Marcel Doret s’envole pour Tokyo

air-journal-DORET-Caudron-Simoun-Paris-Tokyo-1937

Histoire de l’aviation – 20 janvier 1937. Un peu après les coups de 6 h 30 du matin, l’aviateur français Marcel Doret quitte l’aérodrome du Bourget en région parisienne, pour essayer de couvrir la distance Paris – Tokyo par la voie des airs et ce, en un temps de moins de cent heures. Un défi qu’il entend relever aidé par son opérateur radio Micheletti.

C’est ainsi que ce 20 janvier 1937, ils partent tous deux installés aux commandes d’un appareil Simoun-Caudron à moteur de la firme Renault, affichant une puissance de pas moins de 220 chevaux. Ils comptent alors suivre le parcours Brindisi, Le Caire, Bagdad, Karachi, Hanoï, Hong Kong, Shanghai pour enfin atteindre Tokyo, d’ici trois jours, au terme d’un voyage de 15 000 kilomètres.

Mais c’était sans compter les mauvaises conditions météorologiques et après 71 heures et 15 minutes de vol, soit un trajet de 10 775 kilomètres, le raid prend fin aux environs d’Hanoï pour Micheletti et Doret qui, pris dans une tempête avec une visibilité très réduite, sont obligés de se poser et vont malheureusement endommager leur Simoun-Caudron.

 

http://www.air-journal.fr/2015-01-20-le-20-janvier-1937-dans-le-ciel-marcel-doret-senvole-pour-tokyo-5130276.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter