Airbus A380 : Amadeo reporte, Emirates insiste sur le neo

aj_airbus a380 blanc

La société de leasing Amadeo a reporté d’une année au moins la livraison des quatre premiers Airbus A380 sur les vingt commandés. La compagnie Emirates Airlines est de son côté revenue à la charge, promettant une commande de cent avions si l’avionneur lance l’A380neo.

Seule nouvelle cliente des superjumbos l’année dernière, Amadeo (ex Doric Air Lease) a du mal à trouver preneur. Les quatre livraisons prévues l’année prochaine ont donc été reportées à 2017 et 2018, son PDG Mark Lapidus expliquant que les compagnies aériennes « ont besoin de temps pour apprécier ses avantages en coût unitaire, et identifier les routes qui ont besoin de plus de capacité mais pas de fréquence ». Amadeo envisage de configurer ses A380 en trois ou quatre classes (jusqu’à 602 places) y compris avec 11 sièges de front en Economie, de quoi ajouter au moins 50 places supplémentaires par rapport aux aménagements standards – eux-mêmes généralement ignorés par les clients de l’A380 au profit d’une configuration peu dense.

Ce report ne posera pas de problème à Airbus qui a selon le Wall Street Journal trouvé un arrangement avec Emirates Airlines. Les créneaux de production abandonnés par Amadeo seront affectés à la compagnie des Emirats Arabes Unis, déjà plus grosse client du superjumbo avec 140 commandes (57 en service). Mais le PDG Tim Clark est aussi revenu à la charge lors du sommet de Davos à propos de la version remotorisée pour l’instant ignorée par Airbus : « si un A380neo est lancé, nous en prendrons cent exemplaires », a-t-il affirmé, ce qui représenterait un contrat de quelques 43 milliards de dollars – mais sans préciser si certains de ses exemplaires remplaceraient des commandes existantes. Le dirigeant a de nouveau loué les qualités du superjumbo, affirmant que vers l’aéroport de Londres-Heathrow ils connaissaient des coefficients d’occupation d’au moins 90%

Sur les 317 Airbus A380 commandés à ce jour, 165 restent encore à livrer. Rappelons qu’ils sont en service chez Air France, Asiana Airlines, British Airways, China Southern Airlines, Emirates Airlines donc, Etihad Airways, Korean Air, Lufthansa, Malaysia Airlines, Qantas Airways, Qatar Airways, la compagnie de lancement Singapore Airlines et Thai Airways. Fin décembre 2014, le PDG Fabrice Brégier reconnaissait cependant que « le défi est de trouver plus de clients», alors qu’au lancement de l’A380 en 2000 Airbus tablait sur 1200 ventes (le Japon et la Chine en particulier n’ont pas été franchement séduits).

http://www.air-journal.fr/2015-01-23-airbus-a380-amadeo-reporte-emirates-insiste-sur-le-neo-5134139.html

Commentaire(s)

  1. BOBO7

    c’est dommage que cet avion peine a se faire vendre. peut être que si l’a350 avait tabler avant l’a380 cela aurait peut être changer les choses. assistons nous à la fin des quadrimoteurs au profit des bimoteurs ? pas de commandes pour l’a380 en 2014 pas de commandes pour le 747 8 en 2014. plus de jumbo dans les airs dans les 20 prochaines années ???

    • Clo2B

      Il ne faut pas oublier qu’il reste plusieurs possibilités à Airbus pour le développement futur de cet avion, tout d’abord la version fret dont les commandes avaient été annulées à cause des délais, vu qu’Airbus avait privilégié les commandes de la version passagers pour le lancement.
      Ensuite, bien sur la version 900, qui pourrait être proposée en cargo mixte passagers/fret pour la première fois chez Airbus, enfin si cela ne suffisait pas, il est possible d’envisager pour un avenir plus lointain de récupérer l’énorme fuselage (7,15m de diamètre) pour le doter de 2 très gros réacteurs lorsque les motoristes seront près.(A 360?)
      Bref, Airbus ne manque pas de perspectives pour cet avion

    • 20 commendes d’A380 de la pare d’amadeo en février 2014 tu peut pas dire 0 commendes a380 en 2014

  2. Erik de Nice

    Concernant le Japon, surtout pour les deux principales Compagnies du pays, d’une part, ils sont partie intégrante du programme 787’s et 777’s puis maintenant du 777-8/9 NG étant partenaire privilégié de Boeing (civil et militaire) et pas que pour fournir quelques éléments de l’avionique puisque leur participation représente pratiquement la moitié de l’avion et, d’autre part, ils sont politiquement trop proches des Américains pour leur faire cet affront, surtout qu’en ce moment, la politique économique de Shinzo ABE ne peut s’offrir le luxe de snober les US.
    Donc, sur ce marché précis, le 380 n’a pratiquement aucunes chances et ce n’est pas les quelques 350-9 commandés par la JAL qui vont inverser cette tendance. Cette dernière commande, relativement décriée au Japon, trouve plus son origine dans une certaine volonté d’indépendance du PDG de JAL, suite aux déconvenues des 787, qui ont coûtées un bras à la Compagnie qu’à un réel choix technique.
    Enfin, les commandes de gros porteurs sont plus souvent liées à contexte politique qu’aux performances réelles du modèle commandé..

  3. C’est une bonne nouvelle pour Airbus et qui devrait les convaincre de lancer le développement du A380 Neo. Je reste convaincu qu’il y a un vrai marche pour les super Jumbo avec l’augmentation du traffic aérien, la concentration des routes (IATA prévoit d’ici 10 ans que 80 routes concentrerons 70% du traffic passager mondial) et n’oublions pas que les aéroports ne sont pas extensibles a l’infini. Le A380 est simplement en avance sur son temps, peut être pas de commandes en 2014 mais patience, le marche reviendra dessus et l’A380 aura le belle avenir qui est du a ce superbe appareil.

  4. D’après les motoristes, il semble que les gains d’une remotorisation soient relativement faibles car les moteurs existants aujourd’hui sur l’A380 sont récents. En revanche le coût pour Airbus lui est assez important.
    voici un article bien fait qui résume la situation et les possibilités d’évolution
    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20150119tribaeb7952f3/airbus-le-casse-tete-de-la-remotorisation-de-l-a380.html
    Par ailleurs il n’est jamais sain de dépendre d’un seul client. Si EK veut son Néo, ils devront convaincre leurs concurrents de suivre. Pour l’instant seul QTR a fait de même.

  5. le chavenois

    Au regard des prospectives géopolitiques à moyen et long terme, a380 à toute sa place dans le trafic aérien, mais peut être dans une nouvelle configuration.

  6. Aulongcourt

    Le seul TRES GROS soucis pour un 380 ré motorise c’est qu’à ce jour…il n’existe PAS de moteur disponible de ce type de puissance nécessaire et qu’AUCUN constructeur RR ou GE…. ne veut se lancer dans un développement juge trop couteux pour une commercialisation jugée par eux trop aléatoire,engendrant des séries trop petites donc non amortissables financièrement…
    A défaut de versions vraiment nouvelles de moteurs on pourrait penser qu’augmenter le diamètre de la soufflante pourrait suffir sauf que…ce n’est guère possible techniquement pour plusieurs raisons:1) le diamètre actuel est DÉJÀ quasiment le diamètre maxi pour cette architecture de moteur ( l’avion avait été conçu avec une telle soufflante maxi des le départ a la demande de Singapore en particulier pour pouvoir atteindre les nouveaux standards de bruit tres élèves a LHR!),…2) si on arrivait à gagner quelques centimètres ( en particulier en retravaillant les mats d’attache aux ailes ) ca n’ira pas loin en terme de gain économique et le jeu n’en vaut pas la chandelle…3) et dand bien meme on décide un constructeur à étudier et faire une soufflante encore plus grosse,on obtient des moteurs encore plus volumineux qui vont poser deux immenses problemes a Airbus: celui de la garde au sol pour l’aspiration d’air qui nécessite d’allonger le train et donc de trouver de la place pour le ranger ensuite sans compter le supp de poids..et SURTOUT qui nécessitera une aile allongée pour des raisons d’optimisation de l’entre-axe d’ex reacteurs ( problème aérodynamique et d’aspiration latérale d’air…)
    Comme vous voyez,le problème est loin très loin d’etre simple pour Airbus…et encore plus loin d’être indolore pour ses finances….or tout ça pour quel résultat de ventes???200?300 400? Exemplaires maxi?????

  7. Erik de Nice

    Oh si, il y aura des Commandes en 2014!!

  8. TIM

    – Les a380 d’Amedeo font partie d’un contrat fragile.
    – L’a380 en service vole souvent avec la capacité d’un 747-8.
    – Emirates comme toujours cherche à dicter à Airbus et Boeing ce qu’ils doivent faire, a380neo et 777x.

    Cet article en dit beaucoup.

    De plus, les avions très-gros porteurs alternent les décennies passagers et les décennies favorables au fret. Les 747 de première génération livrés dans les années 70 étaient très majoritairement des avions de passagers, alors que dans les années 80 c’était plutôt les cargos et les combis qui avaient la côte. Entre 1989 et 1999 c’était la période glorieuse du 747-400 passagers, alors qu’entre 1999 et 2009 c’était la période du 747-400F. Logiquement les années 2010 constituent une décennie pour les avions comme le 747-8I et l’ A380 alors que les années 2020 devraient voir une période 747-8F et éventuellement A380F, parce qu’il faudra remplacer les 747-400F issus de la période 1999-2009.

    Pour maintenant on peut douter que Airbus va encore vendre beaucoup d’a380 passagers d’ici 2025. Mais l’A380F pourrait ressortir des cartons.

  9. Erik de Nice

    Pour l’instant, il se construit à travers le monde, des Aéroports à tour de bras. Mais tôt ou tard, et comme autour de tous les Aéroports, se construira des agglomérations et donc des revendications sur l’utilisation à outrance de ces derniers pour les riverains et la définition du point à point en avions de moyenne capacité trouvera rapidement ses limites par rapport aux très gros porteurs..
    Le 380 est un programme qui a au bas mot 40 ans de vie devant lui sous toutes ses déclinaisons possibles..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum