American Airlines tient son Dreamliner, confirme Dallas-Pékin

air-journal_American-787-first-delivery

Le premier Boeing 787-8 Dreamliner de la compagnie aérienne American Airlines s’est posé vendredi à l’aéroport de Dallas. Il ne devrait cependant pas être déployé vers Pékin, une nouvelle liaison qui sera inaugurée début mai en 777-200ER.

Le 787-8 immatriculé N800AN de la compagnie américaine a atterri le 23 janvier 2015 sur sa base de Dallas-Fort Worth, où il sera préparé aux vols d’entrainement des équipages avant une mise en service au deuxième trimestre, les cabines devant encore recevoir une « touche finale ». La nouvelle American Airlines, désormais fusionnée avec US Airways, n’a toujours pas précisé les premières destinations de ce Dreamliner, si ce n’est qu’il volera « pendant plusieurs semaines » sur des routes intérieures avant de s’envoler vers des aéroports étrangers. Los Angeles et Chicago ont été mentionnés, et à en croire la presse spécialisée américaine la ligne Los Angeles – Tokyo-Haneda tiendrait la corde pour l’intercontinental – si American Airlines obtient les créneaux tant désirés. Elle a commandé seize 787-8, qui devraient être configurés pour accueillir 16 passagers en classe Affaires, 48 en Premium Economy Extra et 150 en Economie, mais aussi 26 787-9 (dont le premier exemplaire doit également être livré en 2015, et dont l’aménagement n’a pas été officialisé) ; elle a pris des options pour 58 Dreamliner supplémentaires.

Les retards de livraison du premier 787-8 de la compagnie de l’alliance Oneworld sont imputés à des problèmes de certification des nouveaux sièges de classe Affaires « au concept entièrement nouveau » fabriqués par Zodiac Aerospace. Un deuxième avion est attendu dans les prochaines semaines, American Airlines devant opérer quatorze 787-8 d’ici la fin de l’année. La compagnie rappelle qu’elle va investir 1,6 milliards d’euros dans ses avions et ses aéroports, afin d’améliorer l’expérience de vol surtout pour ses clients de classes supérieures. Elle recevra 112 avions cette année, et 84 autres en 2016 ; son carnet de commandes inclut des Airbus A350-900 et de la famille A320, ainsi que des Boeing 737 MAX, 777-300ER et 787 Dreamliner « qui rendront sa flotte encore plus moderne, plus jeune et plus économe en carburant ».

Côté réseau, American Airlines a donc ouvert à la réservation sa nouvelle liaison entre Dallas-Fort Worth et Pékin, qui sera opérée tous les jours à partir du 7 mai en 777-200ER pouvant accueillir 45 passagers en classe Affaires, 45 en Premium et 170 en Economie. Les décollages sont programmés à 10h40 pour arriver le lendemain à 14h15, les vols retour partant à 16h25 pour atterrir le même jour à 17h00 (passage de la ligne de changement de date oblige, durée de vol moyenne 13 heures 30). Cette route sans concurrence sera opéré dans le cadre de sa coentreprise transpacifique avec Japan Airlines, et viendra renforcer son Chicago – Pékin, portant à onze le nombre de ses routes entre les Etats-Unis et l’Asie (et à 3 celui entre sa base au Texas et la Chine, après Shanghai et Hong Kong).

air-journal_American-Airlines-New_787

http://www.air-journal.fr/2015-01-26-american-airlines-tient-son-dreamliner-confirme-dallas-pekin-5134396.html

Commentaire(s)

  1. la livery est encore plus belle sur ce magnifique B787

  2. groovy

    C dommage qu’ils n’ont pas commande du a380 cela aurait été plus agréable pour les paxs du dallas pekin.

  3. Clo2B

    Cet avion est vraiment magnifique, il est vrai que les ingénieurs de chez Boeing ont pu reprendre quelques idées basées sur la conception du fabuleux mais malheureusement avorté Ultrasonic (les matériaux composites notamment) les clients de l’époque ayant préféré le 777.
    Bien sur on ne peut pas reprocher à Boeing de satisfaire ses clients, car son but ultime est bien de vendre des avions, mais c’est tout de même dommage que cet avion n’est jamais vu le jour.
    heureusement, il reste le 787 qui d’une certaine façon, à repris le flambeau, et qui à inspiré Airbus pour son A350 qui n’est pas mal non plus

  4. En esperant les voir un jour à Paris….

    Les 767 utilisés depuis Paris sont en bout de course et franchement on se croirait à un retour dans le passé au milieu des années 90 avec encore des ecrans cathodiques au plafond aux couleurs completement delavées….

    Et si encore AA etaient les moins chers au départ de Paris.. Mais ce n’est pas forcement le cas… On se demande comment ils arrivent encore à remplir leurs avions à CDG face à AF, United ou Delta..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter