Corsair International cherche un repreneur : Air Caraïbes bien placé ?

air-journal Corsair A330-300 au sol 3-BD

Pascal de Izaguirre, le PDG de Corsair, a annoncé jeudi dernier aux représentants du personnel que leur compagnie était à vendre, plusieurs pistes étant en cours auprès de plusieurs compagnies aériennes. La plus sérieuse serait Air Caraïbes, annonce La Tribune.

Le groupe TUI France, maison mère de Corsair International en difficultés pour équilibrer ses comptes, aurait des négociations exclusives avec la compagnie française, spécialiste de la desserte des Caraïbes, Air Caraïbes. La Tribune précise que plusieurs candidats se sont fait connaître mais qu’un repreneur est jugé plus intéressant : « la négociation devrait se finaliser rapidement ».

Selon PNC Contact, deux autres investisseurs européens sont sur les rangs : IAG (Britisih Airways et Iberia), avec l’objectif de la faire fusionner avec OpenSky, mais le groupe se trouve actuellement en pleine opération de rachat d’Aer Lingus, la compagnie irlandaise, ainsi qu’Air Contractors, dont les quartiers généraux sont installés à Dublin.

Si Air Caraïbes n’a pas commenté, l’intérêt de cette compagnie, avec qui elle partage déjà depuis 2012 des accords de partage de code entre Paris et les Antilles, « permettrait de rationaliser l’offre sur la Réunion et les Antilles, deux axes qui souffrent de surcapacités avec la présence de deux autres acteurs, Air France et XL Airways », explique le journaliste de la Tribune. La rationalisation des deux flottes ne poserait pas de problèmes quant aux quatre A330 de Corsair, Air Caraïbes en possédant 5 de son côté. Reste à savoir ce que deviendront les trois B747-400 de Corsair International, Air Caraïbes n’en possédant aucun exemplaire, alors qu’elle a en commande 6 A350 (900 et 1000).

Corsair a déjà mené un plan de restructuration baptisé Take off 2012, ayant abouti à la suppression de 450 postes, la compagnie comprenant aujourd’hui près de 1 250 salariés. Au départ de Paris, Corsair dessert les aéroports d’Abidjan, Dakar, Antananarivo, Antigua, Cayenne, Dzaoudzi (Mayotte), Fort-de-France, La Romana, Montréal, Pointe-à-Pitre, Port-Louis (Maurice), Punta Cana, Saint-Denis de la Réunion, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Sint Marteen-Juliana, et Sainte-Lucie, certaines destinations étant en partage de code avec … Air Caraïbes.

http://www.air-journal.fr/2015-02-01-corsair-international-cherche-un-repreneur-air-caraibes-bien-place-5135079.html

Commentaire(s)

  1. Remplacer les 747 par des 330 en location c est possible assez rapidement il y a des 330 sur le marché de dispo

  2. Vinceny

    Un plan de restructuration baptisé « Take Off 2012 » pour supprimer 450 postes !

    Ils ont un sens de l’humour plus que douteux chez CORSAIR.

  3. Erik de noce

    Avec Air Caraïbes, ça serait bien..
    Et puis la compagnie reviendrait dans le « giron » français, d’une part et la rationalisation de la flotte tout Airbus devrait simplifier les choses, d’autre part.
    Les 3 x 747-400 de la flotte actuelle ayant, eux, rapidement vocation à prendre le chemin de la casse..
    Enfin, un jour peut-être, pourquoi pas des discutions également avec XL???
    Ça aurait le mérite de créer un « second » groupe aérien français……avec un éventuel coup de main de l’état??

    • Toute aide de l’état envers une entreprise conduit cette entreprise à devoir dans les trois ans qui suive rembourser l’état, ainsi sont les règles européennes! De fait à quoi bon y intégrer l’état, qui croule sous des déficits énorme, pour rembourser ce dernier même en cas de caisse vide!
      Si AF a bénéficié des aides de l’état c’était à une époque où les règles de la communauté européenne le permettaient! Pour exemple, le gouvernement belge a refusé de venir en aide à la Sabena, compagnie qui ne dégageait aucun bénéficie depuis plus de 10 ans, car Sabena aurait alors du rembourser l’ensemble des aides au plus tard 03 ans après les avoir reçu.
      Qui peut garantir que la nouvelle Corsair ou Air Caraïbes+Corsair sera largement rentable pour rembourser les sommes prêtées?
      En outre à qui appartient Air Caraïbes? Il me semble que les collectivités territoriales des Antilles y sont fortement présentent.

      • C’est faux, c’st une filiale du groupe privé vendéen Dubreuil depuis 2000. Le groupe familial Dubreuil possédait Regional airlines jusqu’en 2000 avant que le groupe cède cette compagnie à AF. Les collectivités locales antillaises ne sont pas actionnaires. C’est une légende urbaine.

  4. bah les 747 sont trop gourmand en kéro donc ils s’en débarrasseront , comme ça avec Air caraïbes ce sera du tout Airbus.

  5. Un rachat par Air Caraîbes n’est pas de bonne augure d’un point de vue concurrentiel sur des lignes millionnaires. Air Caraîbes qui est à ce jour la compagnie la plus rentable peut se développer seule en se concentrant sur sa niche le pourtour caribéen. Il y a encore matière à développement notamment au départ d’Orly. Virgin Atlantic dessert non seulement les îles caribéennes mais aussi la Caraibes continentale (Miami).

    En revanche, l’intégration de Corsair au sein d’IAG maintiendrait la concurrence avec le géant national basé à CDG et garantirait le maintien de la la desserte de Montréal depuis Orly et de New York avec pourquoi pas un renforcement des fréquences à plus long terme, quand les autres transporteurs sont à CDG. Idem avec les liaisons africaines dont le maintien est plus discutable en cas de reprise par Air Caraîbes. A moins que Corsair deviennent une filiale loisir long courrier intercontinental au départ d’Orly qui est l’aéroport le plus proche de la capitale. Ajouté au plan en cours de modernisation de Paris Orly, l’arrivée de la ligne 14 du métro et d’une gare TGV, la pérennité de cet aéroport à taille humaine est assurée.

  6. Une partie des destinations que vous évoquez sont desservies en code-share avec Air Caraïbes et non en propre ! C’est le cas de Cayenne par exemple. J’espère de tout cœur que c’est Air Caraïbes qui reprendra l’affaire !

  7. FLASHGORDON

    Air Caraïbes vient à peine de refermer son porte monnaie pour acheter des 350, ne devez pas, ils n’ont pas les reins assez solide pour manger et digérer Corsair…..

  8. Laurent

    Corsair va donc bientôt disparaitre dans une fusion avec Air Caraïbes (qui est une très bonne compagnie) ou autre, et c’est bien dommage.

  9. Un rachat de Corsair par Air Caraïbes n’est pas pour moi une bonne chose pour les prix. Si cette solution est prise, les B747-400 sont voués à la revente plutôt que la casse ce qui reste logique en terme de rationalisation de la flotte. Par contre pour certaines destinations, je ne vois pas Air Caraïbes maintenir Abidjan et Dakar, quant à Dzaoudzi et Antananarivo se sera aussi un adieu. Par ailleurs, Air caraïbes à pour vocation les Caraïbes avec pour hub Pointe à Pitre : quid alors de desserte de la République Dominicaine (Punta Cana, La Romana) en direct de Orly.
    L’intérêt pour le passager d’un rachat par Air Caraibes sera le maintient des destinations Corsair autres que Fort de France, Pointe à Pitre et Saint-Martin.

    Pour ma part, je préférerais un rachat par IAG avec la fusion Corsair et OpenSky pour une véritable installation d’une grande compagnie à Orly sur le long courrier : Amérique du nord, Afrique noire, Océan Indien. en outre, il y aura aucune gêne à vouloir marcher sur les plates bandes de AF ce que Air Caraibes voudra ne pas faire notamment en Afrique noire et Madagascar.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum