AirAsia recule au Japon, réorganise le long-courrier

aj_airasia a320neo

La compagnie aérienne low cost AirAsia a décidé de reculer de six mois le début des opérations de sa future filiale au Japon, et a nommé un nouveau CEO pour l’activité long-courrier d’AirAsia X, avec mission de réorganiser et rendre plus complémentaires les trois filiales en Malaisie, Thaïlande et Indonésie.

Alors que le lancement d’AirAsia Japan était prévu vers le mois de juin 2015, le patron de la spécialiste malaisienne du vol pas cher Tony Fernandes a déclaré que les vols inauguraux à l’aéroport de Nagoya-Centrair n’auront pas lieu avant la fin de l’année. En cause, le retard des certifications étudiées par le ministère japonais des transports, alors qu’AirAsia avait dévoilé début juillet 2014 son alliance avec le groupe Rakuten, troisième acteur mondial du commerce en ligne qui possède une filiale de réservation de voyages, et d’autres investisseurs japonais. Cette alliance faisait suite à l’échec de la précédente AirAsia Japan, lancée en 2011 avec All Nippon Airways et qui s’était achevée en 2013 sur un divorce, pour cause de visions différentes sur la gestion d’une low cost. Tony Fernandes n’en a pas moins réitéré ses ambitions dans la région : cité par le blog ZipanguFlyer, il affirme que sa compagnie est « la seule low cost couvrant toute l’Asie (…). Le Myanmar, le Laos et le Cambodge sont dans notre viseur, le Japon sera notre hub en Asie du nord-est et l’Inde en Asie du sud ». Avant de rappeler qu’AirAsia lancera en 2015 des vols vers Sapporo, Honolulu et Londres, et réduira sa dépendance à l’Asie du sud-est « où le marché est proche de la saturation ».

Toujours sur le moyen-courrier, AirAsia Philippines vient de recevoir le feu vert du Sénat pour prendre le contrôle de la majorité du capital de Zest Airways, qui opère aujourd’hui 13 Airbus A320 sous le nom AirAsia Zest. Une fois approuvée par le gendarme de la bourse et les autorités de l’aviation civile, cette opération permettra à la low cost de ne plus opérer que sous un seul nom dans les aéroports de l’archipel, avec une flotte initiale de 15 avions qui devrait en ajouter cinq nouveaux par an. On rappellera qu’AirAsia India vient d’être lancée en Inde par le groupe malaisien, après l’établissement de filiales en Thaïlande, aux Philippines donc, en Indonésie – et de la compagnie dédiée au long-courrier, AirAsia X (et ses filiales à Kuala Lumpur, Bangkok et Jakarta).

air-journal_AirAsia_X_A330-900neo_RR__01AirAsia X justement s’est dotée d’une nouvelle direction : Kamarudin Meranun est le nouveau CEO du groupe, en charge de développer une stratégie commune aux trois filiales tandis que Benyamin Bin Ismail dirigera la branche malaisienne. Des nominations qui interviennent après plusieurs mois de « défis dans un environnement difficile », à commencer par les débuts chaotiques d’Indonesia AirAsia X : incapable de lancer comme prévu le 26 décembre dernier ses premiers vols entre Bali et Melbourne, faute d’autorisations de CASA en Australie, elle a finalement inauguré une liaison entre l’aéroport de Denpasar et Taipei-Taoyuan : cette route est désormais proposée tous les vendredis en Airbus A330-300 (départ 18h15 pour arriver à minuit, retour samedi à 1h15 pour se poser à 6h10) face à la concurrence de China Airlines et EVA Air (AirAsia X dessert déjà Taïwan au départ de Kuala Lumpur deux fois par jour, des fréquences supplémentaires étant annoncées au cœur de l’été).

http://www.air-journal.fr/2015-02-02-airasia-recule-au-japon-reorganise-le-long-courrier-5135161.html

Commentaire(s)

  1. easy sleeping pilot - 2 février 2015 à 13 h 27 min
    easy sleeping pilot

    et a propos de Indonesia Air Asia , j’ai écrit une grosse bêtise sur le dernier article concernant le crash .
    Mea Culpa
    Si en effet un reset d’un ou des deux FCU est bien autorisé , un reset d’aucun FAC n’est autorisé !
    Mea maxima culpa
    la fatigue me jette a terre ….

    Si le NTSC Indonésien publiait un rapport ( public) factuel comme le veux l’OACI , alors on arriverait a s’y retrouver dans leur déclarations, fuitées ( payées-corrompues) diverses et variées !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter