La Compagnie présente son Londres – New York tout-Affaires

Le transporteur aérien français La Compagnie Boutique Airlines a présenté sa nouvelle liaison entre Londres et Newark, qui sera inaugurée fin avril.

A partir du 24 avril 2015, La Compagnie proposera jusqu’à six vols par semaine (rythme atteint en juin) entre l’aéroport de Londres-Luton et Newark-Liberty près de New York, opérés à bord de son deuxième Boeing 757-200 configuré pour accueillir 74 passagers uniquement en classe Affaires. Le vol B0 006 décollera à 17h45 pour arriver à 21h00, tandis que le vol retour B0 007 quittera les Etats-Unis à 22h20 pour se poser le lendemain à 10h30. La Compagnie sera en concurrence sur cette route avec American Airlines (JFK – Heathrow), British Airways (Heathrow ou City – JFK, Heathrow – Newark), Delta Air Lines (JFK ou Newark – Heathrow), Kuwait Airways (Heathrow – JFK), la low cost Norwegian Air Shuttle (Gatwick – JFK), United Airlines (Newark – Heathrow) et Virgin Atlantic (Heathrow – JFK ou Newark).

Les passagers peuvent réserver leur futur voyage au meilleur prix entre Londres et New York, avec notamment un tarif exceptionnel « Duo Intro » de £1,007 A/R pour deux voyageurs, pour les 500 premières réservations, et un tarif « Solo Intro » de £649 A/R pour un voyageur (tarifs valable pour des réservations effectuées jusqu’au 15 juin 2015 et pour des voyages avant le 30 juin 2015. Tarif soumis à condition incluant taxes et surcharges, hors frais de services, non modifiable, sous réserve de disponibilité dans la classe tarifaire indiquée).

Le président et fondateur de La Compagnie Frantz Yvelin explique dans un communiqué être « heureux de développer son activité sur le marché britannique », après avoir opéré plus de 230 vols entre Paris et New York, et plus de 10 000 passagers transportés en seulement six mois. Son deuxième 757-200, réceptionné en décembre dernier, est comme le premier configuré en Classe Affaires avec 74 sièges-lits entièrement inclinables et équipés de tablettes de divertissement tactiles sans fil ; il arbore déjà la même livrée bleu céleste et gris foncé caractéristique de La Compagnie, et sera mis en service dans quelques semaines. Ses clients reçoivent un service privilégié « dans le respect des codes usuels de la Classe Affaires » : « accès à un salon dédié dans tous les aéroports et accès prioritaire à l’embarquement, une politique bagages généreuse, des menus élaborés par le Chef Christophe Langrée, une sélection de boissons haut-de-gamme, un système de divertissement de toute dernière génération tactile, sans fil et varié, ou encore des trousses de voyage composées de produits Caudalie… ».

air-journal_La_Compagnie_siege

http://www.air-journal.fr/2015-02-04-la-compagnie-presente-son-londres-new-york-tout-affaires-5135331.html

Commentaire(s)

  1. airbid

    « Boutique Airlines » ?? C’est quoi cette c…..?

  2. Erik de Nice

    Kuwait Airways à des droits de trafic entre Londres et New York??

  3. Erik de Nice

    Pourquoi eux???

    • Accords bilatéraux très anciens dont Air India a aussi bénéficié, sûrement en contrepartie d’une 5ème liberté offerte à British Airways au delà du Koweit resp. de l’Inde.

      Pakistan International Airlines (comme simple exemple) avait les droits sur Orly – New York, quand ils l’opéraient.

  4. FlySSC

    « La Compagnie » rejoindra bientôt la liste des Eos, SilverJet, MaxJet, qui se sont cassées les dents sur ce segment. Le choix de Luton est en soi une aberration…

  5. Colibri13

    Est-ce la seule photo d’illustration de la cabine dont dispose AJ pour cette compagnie?

  6. je trouve assez cocasse de faire le trajet le plus « anglo-saxon » qui soit sur une compagnie française au nom si français.
    D’accord avec FLYSSC, Luton me semble peu pertinent, plus par défaut de slots ailleurs. La bataille publicitaire risque d’être dure pour se faire connaitre sur une route très fréquentée.
    Good luck quand même.

  7. Pierreantoine

    Un vieux zinc, relooké à peu de frais, sur une ligne archi concurrencée, à bord d’une cie « boutique » – ça sonne bien en Afrique où la boutique pt prendre un sens très particulier-.. Bonne chance, mais c’est plus pour la forme, car ds le fonds CE modèle me parait peu viable.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum