Lufthansa reliera Francfort au Panama

air-journal_Lufthansa-A340-300

La compagnie aérienne Lufthansa lancera en novembre une nouvelle liaison entre Francfort et Panama City, devenant la sixième compagnie européenne à desservir l’état d’Amérique centrale.

A partir du 16 novembre 2015, la compagnie nationale allemande proposera cinq vols par semaine entre sa base et l’aéroport de Panama City-Tocumen, opérés en Airbus A340-300 haute densité pouvant accueillir 18 passagers en classe Affaires, 19 en Premium et 261 en Economie. Les vols décolleront de Francfort tous les jours sauf mardi et samedi à 10h15 pour arriver à 16h40, et repartiront à 18h45 pour atterrir le lendemain à 11h35. Lufthansa sera en concurrence directe avec Condor sur cette route, le Panama étant également desservi depuis l’Europe par Air France, Iberia, KLM et TAP Portugal.

La compagnie de Star Alliance partage ses codes sur cette ligne avec sa partenaire Copa Airlines, qui ne propose pas de route transatlantique mais offre des correspondances vers 50 destinations en Amérique latine et dans les Caraïbes. Si Lufthansa utilisera des A340-300 haute densité vers le Panama, elle précise que ces avions disposeront tous du dernier cri en matière de cabine dans toutes les classes : lits de 198cm horizontal en classe Affaires, nouvelle Premium déployée en novembre dernier, et internet haut débit Flynet pour tous. L’aller-retour est proposé à partir de 799 euros.

air-journal_Lufthansa Premium

http://www.air-journal.fr/2015-02-06-lufthansa-reliera-francfort-au-panama-5135511.html

Commentaire(s)

  1. Imm

    L’airbus A340 est souvent décrié sur ce forum, mais je vois que certaines compagnies (Lufthansa, ibéria, Qatar Airways, etc…) en ont encore pas mal dans leurs flottes et que cet avion fait parfaitement le job. En tout cas j’ai toujours beaucoup aimé volé dessus, notamment avec le A340-600.

    • Ce n’est pas que l’A340 est un mauvais avion mais vu le niveau de consommation de kérosène par rapport à un B777-300ER, voire les A330-200 dernière génération, n’en parlons pas des B787 ou A350, l’A340 reste un appareil à la rentabilité faible, rentabilité amoindrie par les coûts d’entretien de ce quadriréacteur alors que des biréacteurs font la même chose et en mieux!
      Lufthansa utilise encore des A340 (300 et 600) dans
      l’attente des A350 et B777 car Lufthansa si est pris tardivement pour leur remplacement.

    • sebastien

      L’Airbus A340 n’a jamais été décrié. C’est tout le contraire, Airbus le mettait en avant (l’A330 n’étant « qu’un » bi-réacteur) et la plupart des passagers en sont très satisfaits (grace à son confort, son look et la configuration 2-4-2)
      Après le « problème » est venu de la concurrence des B777… et A330 bien plus économe.

      Sinon pour « le cas » de Lufthansa, il faut savoir qu’elle est une des dernières compagnies à ne pas trop faire confiance au bi-réacteur pour les long-courriers. C’est donc pour ca qu’elle avait commandé des A340… et aussi des B747-8

  2. C’est vrai ! Un avion sans histoires, agréable et fiable ! On peut toujours me parler de puissance un peu juste, ou autres, ça reste un avion confortable pour ses passagers, c’est bien là ce que nous recherchons en premier !

  3. Une liaison hub à hub bienvenue!

  4. Je n’ai pas souvenir que l’A340 soit décrié par les passagers. En revanche concernant les finances des compagnies, c’est autre chose. La comparaison économique avec ses concurrents est à son désavantage, d’où son échec et l’abandon du programme. La récente (mais durable?) baisse du prix du pétrole pourra-t-elle lui laisser un répit et lui permettre de voler encore longtemps ?
    Parfois les choix des passagers et des compagnies divergent, mais comme c’est la compagnie qui fait le chèque …
    LH refait son retard sur cette destination qui devient stratégique comme mini hub pour la région

    • Hub pas si mini que cela car CM dispose d’un vaste réseau couvrant tout le continent américain.

    • Vincent

      « La récente (mais durable?) baisse du prix du pétrole pourra-t-elle lui laisser un répit et lui permettre de voler encore longtemps ? »

      Alors que RICHIERSA s’évertuait dernièrement à faire comprendre le principe de la couverture carburant (comme quoi nous ne sommes pas toujours en désaccord), BENCELLO n’a toujours rien compris au film.

      http://www.air-journal.fr/2015-02-03-ryanair-prudence-malgre-les-benefices-5135232.html

      • l’affirmation juste de RICHIERSA est totalement cohérente avec ce que j’ai écrit.
        La baisse des cours du pétrole, si elle est durable, freinera le renouvellement de la flotte (AF commence déjà à l’envisager) et permettra à l’A340 plus gourmands que ses concurrents d’être maintenu plus longtemps dans les flottes des compagnies aériennes.
        La couverture carburant est un dispositif qui possède une échéance. Ce que Ryanair ne peut pas faire aujourd’hui, elle pourra le faire à l’échéance de son contrat.De même les nouveaux contrats de couverture permettront de réduire l’écart de compétitivité entre l’A340 et les biréacteurs concurrents sur des routes telles que Francfort-Panama

  5. C’est comme avoir sa bonne vieille voiture qui affiche 150’000km au compteur, elle tourne bien, et vous avez fini de rembourser le crédit qui a servi à l’acquérir, elle est donc amortie et ne coute aujourd’hui que l’utilisation que l’on en fait, c’est-à-dire consommation d’essence et entretien.

    Acheter une voiture neuve de gamme équivalente vous engage à un nouvel investissement, qu’il faudra de toute manière faire un jour ou l’autre, mais pas forcément aujourd’hui, alors que votre ancienne roule très bien.

    C’est exactement pareil pour les A340, ce que l’on appelle l’ownership cost est pratiquement à 0, ce qui ne sera pas le cas d’un avion neuf, et c’est un coût qui rentre également dans la base de calcul globale.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum