Crash AirAsia QZ8501 : les deux pilotes retrouvés au fond de la mer de Java

air-journal_AirAsia crash QZ8501 tail

Les deux pilotes du vol QZ8501 d’AirAsia, dont le Français Rémy Plesel, ont été repérés en mer de Java. La dépouille du co-pilote français a pu être remontée à la surface.

L’Agence nationale de recherche indonésienne (Basarnas) a affirmé avoir retrouvé le cockpit de l’Airbus A320-200 d’AirAsia, à 20 mètres du fuselage. Les corps des pilotes (portant leur uniforme) étaient encore à l’intérieur, attachés à leur sièges. Le premier corps remonté, très abîmé par son séjour prolongé dans l’eau, devra être formellement identifié par des analyses, mais c’ est probablement celui du co-pilote français Rémy Plesel. Le deuxième corps devait être remonté ce samedi après-midi, sans qu’il ait été précisé si le cockpit serait lui aussi récupéré à bord d’un navire. En incluant les pilotes, 101 corps  sur 162 occupants à bord du vol AirAsia, ont été remontés à la surface

Rappelons que les dernières fuites suite à l’enquête  indiquent que l’A320-200 aurait connu une panne de l’un de ses systèmes automatisés, le Flight Augmentation Computer (FAC) peu avant le crash. Le commandant de bord a quitté son siège, pour actionner un disjoncteur sur un panneau situé derrière le siège du co-pilote, laissant seul aux commandes ce dernier. Si la panne n’est pas responsable directement de la déstabilisation de l’appareil, il a supprimé la protection du domaine de vol, qui permet à l’appareil de ne jamais dépasser les limites en matière de sécurité. L’appareil, en pleine zone orageuse, a pris de l’altitude à une vitesse hallucinante (6000 pieds par minute), jusqu’à décrocher. Lorsque le commandant de bord est revenu sur son siège reprendre les commandes de l’appareil, il aurait été « trop tard », explique une source proche de l’enquête, sans apporter davantage de précision.

http://www.air-journal.fr/2015-02-07-crash-airasia-qz8501-les-deux-pilotes-retrouves-au-fond-de-la-mer-de-java-5135636.html

Commentaire(s)

  1. easy sleeping pilot - 7 février 2015 à 17 h 29 min
    easy sleeping pilot

    Évidement qu’il fait remonter le cockpit !
    Mais ce qu’il faut surtout trouver c’est la soute électronique et les 2 boîtiers des 2 FAC

  2. Ça glace le sang…
    Si le récit préliminaire s’avère être la realite, la question de l’entraînement en pilotage manuel va etre reposée, tout comme dans le cas AF447. La perte du contrôle automatique du domaine du vol ne devrait pas entraîner une perte complète de l’appareil avec des taux de montées excessifs, puis un décrochage de 3mn depuis le niveau 370.

  3. Que le tout puissant leur fasse miséricorde …

  4. groovy

    Ah la lala! Ces moteurs g.e. une cata

  5. groovy

    A force de faire du pas cher on fait du tres cher!!!!

  6. Bipede

    Il y a 20 ou 30 ans, Bill Gates avait fait de la Provoc, en disant que si l’automobile progressait aussi vite que la micro, bientôt on aurait des véhicules qui feraient 1000km avec 1 litre de carburant. Le patron de GM avait répondu que si l’automobile faisait comme l’informatique il faudrait régulièrement couper le contact en pleine route, pour réinitialiser les bazars….
    DONT ACTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  7. @groovy: « Ah la lala! Ces moteurs g.e. une cata ». Pouvez vous m’expliquer le rapport entre des moteur GE et une panne de FAC?

  8. Vincent

    « Lorsque le commandant de bord est revenu sur son siège reprendre les commandes de l’appareil, il aurait été « trop tard », explique une source proche de l’enquête, sans apporter davantage de précision. »

    Trop tard pour récupérer un décrochage à cette altitude ? Et le copilote ne savait pas piloter ?

    Soit les Indonésiens nous prennent pour des c…, soit GROOVY (ci-dessus) dit vrai !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum