Darwin Airlines: après le réseau, l’emploi

air-journal_Etihad Regional S2000

La compagnie aérienne Darwin Airlines, opérant sous la marque Etihad Regional, va réduire ses effectifs de 20% dans le cadre de la restructuration annoncée le mois dernier.

Après avoir annoncé l’abandon de quatre routes dont celles reliant l’aéroport de Genève à Toulouse et Nice, la compagnie suisse pourrait supprimer jusqu’à 60 emplois, soit 20% de ses effectifs selon le quotidien suisse Corriere del Ticino qui cite un courrier interne. La moitié des postes concernerait le personnel au sol, et l’autre les pilotes, hôtesses de l’air et stewarts. Darwin Airlines n’a pas confirmé cette information, expliquant simplement que les employés « ont été mis au courant que la restructuration en cours affectera l’emploi ».

Le pari fait par Etihad Airways d’investir en Suisse en prenant 33,3% du capital de Darwin Airline début 2014 ne rapporte pas : si elle continuera à proposer des vols réguliers, Darwin Airline est en train de finaliser un nouveau business plan visant à accroître son activité de contrats de services pour les autres transporteurs européens (wet lease). Le directeur général Maurizio Merlo explique cette décision par « le comportement agressif de Swiss et de sa maison-mère Lufthansa, et la conjoncture économique difficile en Europe ». La compagnie attend en outre toujours une décision des autorités sur le partage de codes envisagé début 2014 avec Etihad Airways, qui aurait « renforcé son réseau ».

Ces contrats de services nécessiteront des avions supplémentaires, que Darwin Airline récupèrera grâce à la suppression de quatre routes non-rentables dès le début février : celles reliant l’aéroport de Genève-Cointrin à Nice et Toulouse, et celles entre Zurich-Kloten et Lugano d’une part, et Linz d’autre part. Sa flotte compte actuellement sept Saab 2000 et quatre ATR 72-500.

http://www.air-journal.fr/2015-02-11-darwin-airlines-apres-le-reseau-lemploi-5136105.html

Commentaire(s)

  1. Aulongcourt

    Donc,en gros et pour résumer:
    1). Etihad a investi dans Darwin avec l’idée de creer un reseau de lignes qui servirait à la fois au transport de passagers sur ce réseau ET permettrait d’acheminer vers ZRH/GVA et sous numéro de vol Etihad des clients en correspondance pour AUH et au delà
    2) Etihad n’a pas encore l’autorisation de mettre ses propres codes sur le réseau Darwin et donc la seconde partie du projet n’est en l’état pas applicable
    3) Il en résulte pour Darwin sur son propre réseau des pertes probablement assez colossales ( a l’échelle de l’entreprise) pour que Darwin ne puisse pas continuer longtemps comme ça et doive trouver une autre source de financement
    4) ce nouveau financement semblé ne pas pouvoir passer par une augmentation de capital pour les motifs suivants:si elle est réservée a Etihad cela ferait passer cette dernière bien au dessus des 33,3% ce qui peut poser problème…Donc il faudrait que les autres 66,6% des actionnaires acceptent eux aussi de cracher au bassinet ce qui n’apparait pas évident…Il faut donc aller chercher l’argent ailleurs…
    5) Si Darwin signe pour des « contrats de service » avec d’autres transporteurs,( de la sous traitance en clair!) ces fameux contrats sont en principe applicables sur plusieurs années….donc les appareils dédiés ne pourront plus avant longtemps etre repris/remis sur le réseau Darwin pur,même si les autorités suisses donnent en définitive leur accord sur le partage de code..
    6) Donc on peut s’étonner que Etihad voit ceci d’un bon œil…sauf à ce que elle meme commence a douter de l’obtention des autorisations en attente…
    7) mais dans ce dernier cas,si ces autorisations étaient refusees,la question se posera pour Etihad de son utilité de rester au sein du capital de Darwin….des changements pour les temps a venir sont peut être aujourd’hui déjà à l’œuvre en sous- main…..

  2. airbid

    En somme tel est pris qui croyait prendre….en attendant Swiss va ouvrir ZRH TLS allez comprendre!

  3. Pierreantoine

    Et oui, certains pays fonctionnent selon des lois et le fait du Prince n’y peut rien..
    Les Suisses n’ont pas encore dit leur dernier mot.
    Belle raclée pour EY avec un dossier juridiquement aussi bien ficelé qu’un sac à patates.

  4. en résumé swiss est entrain de manger la laine sur dos de ethiad régional en s’installant sur les liaisons les plus intéressantes ( Lugano -Zurich;Genève-Biarritz; Zurich-Toulouse; et j’en passe )pour arriver a terme a ce ce que ethiad quitte le capital de ethiad régional qui fera faillite et swiss récupère le réseau et en profite pour chasser ethiad de son pré carré laissant les mains libre à star alliance.

  5. L’argent ne peut pas tout acheter et LX a bien raison de se battre. Bravo aux autorités suisses de démontrer que l’argent ne peut pas tout acheter!

  6. @LYSFLIER : c’est assez paradoxal ce que vous dites d’un pays qui a fait fortune sur l’argent des autres, le blanchiment (même si aujourd’hui c’est fini), les banques, les financements obscurs, voire l’argent du 3éme Reich ! Que ce pays prouve que l’argent ne peut pas tout est assez savoureux !!!

    • Vincent

      Je n’ai jamais rien lu s’aussi stupide !

      Vous pensez sans doute que les banques françaises sont vertueuses, que les financements du PS et de l’UMP sont propres (pas de trafics d’armes, ni de blanchiments, ni de pots de vin avec quelques roitelets africains), sans même évoquer les pratiques de la principauté d’opérette de Monaco ?

      Commençons par balayer devant notre porte avant de faire porter la responsabilité de nos propres turpitudes aux Suisses.

    • allons

      (« même si aujourd’hui c’est fini » : Ce n’est pas fini je le crains …

  7. Vincent

    Ceux qui voyait ETIHAD comme le messie commencent à très vite déchanter, et ce n’est qu’un début.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum