Chine : le COMAC C919 décollera bien fin 2015

aj_comac c919 2

L’avionneur chinois a annoncé hier avoir terminé l’assemblage de base du premier COMAC C919, futur concurrent des monocouloirs d’Airbus et Boeing voire du CS300 de Bombardier. Son vol inaugural est désormais programmé d’ici la fin de l’année.

Commercial Aircraft Corporation of China (COMAC) a confirmé le 23 février 2015 avoir mené à bien l’assemblage de base du C919 après la livraison en début d’année de la dérive verticale et de l’arrière du fuselage, sans toutefois avancer de date précise pour son roll out. COMAC affirme en revanche que le vol inaugural aura bien lieu d’ici la fin de l’année, comme prévu.

Conçu pour transporter 156 ou 168 passagers (et jusqu’à 174 en haute densité) sur 4 750 km, et équipé de réacteurs GE Leap-1C, le C919 a été commandé à 450 exemplaires par 18 clients, principalement des sociétés de leasing chinoises (ou GECAS) mais aussi des compagnies aériennes comme Air China, China Eastern Airlines, China Southern Airlines ou Hainan Airlines – sans parler de l’intérêt plus ou moins politique exprimé par British Airways ou même Ryanair. Selon Airbus, la Chine aura besoin de 5300 nouveaux avions d’ici 2033, soit 17% de la demande globale.

Rappelons qu’après le C919 mais aussi l’ARJ21 dans le segment des avions de 78 à 90 sièges (en phase de certification), COMAC envisage aussi de lancer un long-courrier bi-couloir, le C929/C939, avec un premier vol à l’horizon 2023. L’avionneur public chinois est aussi associé à un consortium russe pour développer un nouvel avion long-courrier à large fuselage.

http://www.air-journal.fr/2015-02-24-chine-le-comac-c919-decollera-bien-fin-2015-5137479.html

Commentaire(s)

  1. Quelle bonne idée d’avoir ouvert une FAL à Tianjin…et venez pas me dire qu’on aura toujours une longueur d’avance sur eux car ils progressent et vite!

    • Exactement. J’ai été à Xian l’année dernière pour une qualification de type et nous avons tous été surpris, pilotes comme mecanos. Boeing et Airbus ont encore de beaux jours devant eux, mais les chinois vont grappiller des parts de marché c’est évident.

  2. Avec ou sans FAL, les chinois auraient eu la volonté, donc les compétences pour produire leurs propres avions. Par ailleurs, le jour où le C919 sera opérationnel, et que les clients pourront le substituer aux concurrents, Boeing aura du souci à se faire, sans parler de Bombardier.
    pour l’instant, le bilan c’est
    hausse de part de marché en chine de 30 à 50% (qui aurait eu sans cela?),
    fabrication sur place coûtant plus chère qu’à Toulouse ou Hamburg,
    C’est à long terme que cela pourra être positif.

  3. Vincent

    Les Chinois étant des pilleurs de technologie et loin d’être des idiots, leur arrivée à terme sur le marché n’est pas à prendre à la légère.

    Reste, pour le passager, à surmonter l’obstacle psychologique de monter dans un appareil « Made in China ».

    • J'me marre

      Je suis pas bien certain qu’il y ait un quelconque obstacle psychologique pour des passagers de tout le sud est asiatique,de tout le sous continent indien,d’Asie Centrale,de certains pays du Moyen Orientd’Afrique sub saharienne et d’Afrique du Nord,d’Amerique de Sud et d’Amerique Centrale ,…à monter dans des avions chinois……….En fait je crois que pour l’immense majorité des voyageurs aériens locaux de ces parties du monde,ils ne sauront meme pas si l’avion est chinois,russe ou autre…: tout ca ,cela représente déjà beaucoup de compagnies qui peuvent être tentées par un avion moins cher…et si en plus,pour beaucoup d’entre elles compte tenu de ce qu’elles sont,le choix leur est imposé/ dicté/suggère par leurs gouvernements…ca peut faire pas mal de dégâts pour Airbus et Boeing ou Bombardier a terme!
      De fait il n’y a ( peut être?) un problème psychologique qu’en Europe,-surtout celle  » de l’ouest »!-, et en Amérique du Nord….du moins momentanément,car avec le temps……

    • copier une technologie ça prend 10 a 20 ans conclusion ils auront toujours une technologie de retard . ils produiront enfin des appareils a commande de vols électrique et geared turbofan , fiables et a grande échelle lorsque les occidentaux en seront aux ailes volantes ou autres supersoniques sans bang sonique

  4. Erik de Nice

    Ça ne sera pas un problème longtemps..
    Combien de pax’s occidentaux voyant à travers l’Asie prennent des Airbus « Made un China » sans même s’en apercevoir et, comble du miracle pour un occidental, atterrissent…vivants!!!!

  5. Personnellement je n aurai pas plus peur de monter dans un C919 que dans un Embraer made in Brésil !! Et je serais même plus sur de monter dans un avion chinois que dans les antonov ilyushin ou yak !!
    Après sur le transfert de technologies il ne nous ont pas attendus pour faire la plus grande et rapide LGV du monde avec leurs CRH alors que nous sommes quand même des pointures en la matière en France et c est un grand succès pour les chinois. Donc je ne vois pourquoi il n en serait pas autant pour les Comac !!

  6. le chavenois

    Le C919 prendra beaucoup de temps pour ce  » tailler » une part de marché convenable sur son segment. Le risque sembler plutôt venir de l’ARJ21. Là encore, je me demande si la stratégie d’attente de la part d’airbus, concernant un ATR 90 pax, est raisonnable.

  7. gordon24

    Qu’est ce qu’ils s’en foutent d’en vendre à l’occident? Rien que le marché chinois sur les prochaines années justifie le developpement de cet avion….

    Apres, est ce qu’il aura une technologie de retard face aux 737MAX ou aux A32x NEO? Peut etre, mais est ce le plus important? Les chinois, même s’ils continueront a acheter un peu d’Airbus et de Boeing, acheteront l’avion local en masse…

    Bref, à moins que cet avion ne connaisse des problemes de developpement ou bien soit tres loin des performances escomptées, il est certain qu’il « volera » pas mal de ventes aux 737 et A320..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum