Emirates Airlines part à Bali, renforce Londres

air-journal_Emirates A380 accueil

La compagnie aérienne Emirates Airlines inaugurera en juin une nouvelle liaison entre Dubaï et Denpasar à Bali, sa deuxième destination en Indonésie. Et elle ajoutera une seconde rotation en Airbus A380 vers Londres-Gatwick.

A partir du 3 juin 2015, la compagnie des Emirats Arabes Unis proposera un vol quotidien entre sa base et l’aéroport de Denpasar-Ngurah Rai, opéré en Boeing 777-300ER pouvant accueillir 42 passagers en classe Affaires et 385 en Economie. Les départs de Dubaï sont programmés à 8h20 pour arriver à 21h40, les vols retour quittant Bali à 23h40 pour se poser le lendemain à 5h00. Pas de concurrence directe pour Emirates Airlines sur cette route, mais l’île indonésienne est déjà desservie par Qatar Airways.

Bali sera la 148e destination de la compagnie, et la 24e en Asie où elle atterrit dans 13 pays. L’île « est une destination très importante pour notre réseau, spécifiquement sur le segment touristique », souligne le directeur commercial Thierry Antinori, et la liaison « simplifiera grandement la vie des voyageurs » qui devaient jusque là faire une escale. Emirates Airlines dessert l’Indonésie depuis 1992, et propose depuis mars 2013 trois vols quotidiens en 777-300ER vers la capitale Jakarta. Il n’a en revanche pas évoqué la possibilité de déployer un Airbus A380 vers Denpasar ; l’aéroport vient de se doter d’une passerelle double pour accueillir le superjumbo, dans le cadre de travaux d’agrandissement des terminaux (capacité portée à 25 millions de passagers par an), mais sa piste devra être élargie s’il veut accueilli régulièrement le superjumbo.

En Europe, Emirates Airlines poursuit sa montée en puissance à Londres : en avril, elle déploiera un deuxième A380 sur les trois rotations quotidiennes entre Dubaï et l’aéroport Gatwick (départs à 8h00 et 15h00, retours de Grande Bretagne à 14h25 et 21h20), la troisième restant opérée en 777-300ER. On rappellera qu’elle opère déjà cinq vols par jour en A380 vers Londres-Heathrow, en concurrence directe avec British Airways, Qantas, Royal Brunei Airlines et Virgin Atlantic.

http://www.air-journal.fr/2015-03-03-emirates-airlines-part-a-bali-renforce-londres-5138582.html

Commentaire(s)

  1. Emirates dessert donc Londres LHR en 35/7 en A380, et Londres LGW en 21/7 (14/7 en A380).
    Et trois articles plus loin, IAG annonce des bénéfices multipliés par 6 à 1 milliard d’euros.
    Comme quoi certains s’accommodent merveilleusement bien des crabes du Golfe, pour en faire de la bisque de homard^^ (la couleur orange vient des EasyJet et autres Virgin Atlantic qu’ils doivent se « cuisiner » sur le national).

    • Publié le 3 mars 2015

      Tout simplement parce que British Airways est beaucoup moins exposée que d’autres compagnies européennes à la concurrence des Cies du Golfe. Pour cause, BA a le gros de sa desserte sur l’Atlantique Nord et IB sur l’Amerique du Sud. Des segments où la concurrence avec les cies du Golfe est quasiment inexistante. Et sur l’Asie, BA dessert principalement ses anciennes colonies comme SIN ou HKG.
      Par ailleurs le groupe IAG bénéficie de Vueling qui rapporte beaucoup d’argent.

      Votre message n’a donc que peu de sens!

      • IVAN
        Publié le 3 mars 2015

        Pas si sur que le message de Chris DXB n’ait aucun sens.
        1 Air France a aussi des marchés non affectés pas les compagnies du golfe. Parlons de la desserte de l’Afrique ou des caraïbes.
        2 AF est d’ailleurs aussi pas mal positionné sur l’Amérique du nord et du sud.
        3 La France et les pays bas n’ont pas été a plaindre par rapport à leurs empires coloniaux respectifs.
        4 Eentre AF et KLM c’est KLM qui dessert le plus l’asie et qui donc d’après vous devrait plus être affectée. Pourtant c’est KLM qui s’en tire le mieux.
        5 Le groupe Air France bénéficie de Transavia qui… pert beaucoup d’argent. Pourquoi alors que toutes les autres low cost (dont vueling que vous citez) s’en tirent trés bien.

        Facile de rejeter la faute sur les compagnies du Golfe.

  2. Je reste eberlué devant la croissance phénoménale de cette compagnie. 3 A380 quotidiennement sur Paris, 5 sur Londres, alors qu’il ya 3-4 ans quand j’étais encore en France ce n’était même pas la moitié. J’étais de ceux qui etaient dubitatifs devant leur mega commande de A380 mais maintenant je commence à y croire.

    • Il n’y a vraiment pas de quoi etre éberlué …

      42 Milliards d’ USD de subventions en 10 Ans !!!!!!
      Toutes les dettes transférées aux états !!!!!

      C’est le résultat de l’étude de concurrence compétitive effectuée par les Américains !!!!

      Comme cette concurrence commence à les toucher ils se renseignent contrairement aux européens qui craignent pour leur relations internationales …
      Un article Pour se renseigner
      http://www.lefigaro.fr/societes/2015/02/26/20005-20150226ARTFIG00004-les-compagnies-americaines-accusent-leurs-rivales-du-golfe-de-concurrence-deloyale.php

      Alors de grâce assez de ces commentaires dont la vacuité n’a d’égale que la mauvaise foi…

      • Publié le 3 mars 2015

        C’est vrai quoi, surtout que les autres n’ont JAMAIS reçu de subventions de toute leur histoire!

        Dialogue de sourd. Un peu comme Airbus et Boeing qui s’accusent mutuellement d’avoir reçu des subventions.

        Même si 42 Milliards de dollars US, si c’est vrai, est une somme stratosphérique.
        Mais dans le fond, cet argumentaire est vide.

      • Vincent
        Publié le 3 mars 2015

        Merci ROGERWILCO de rappeler quelques évidences, que certains ne veulent surtout pas entendre. Il n’est pas pire aveugle que celui qui ne veut rien voir.

        « Eberlué », CALMERICAIN ? En effet, voir une compagnie étatique financée à fonds perdus (jusqu’à faire voler des appareils vides, élément que l’on tait soigneusement ici), violant toutes les règles de la concurrence (on ferme les yeux tant qu’ils achètent des avions avec des lignes de crédit hallucinantes, mais jusqu’à quand ? ) avec comme seul souci la conquête de parts de marché, hors toute notion de rentabilité, à de quoi éberluer !

        D’ailleurs, un point ne cesse de m’intriguer : pourquoi un tel lobby pro-compagnie du Golfe sur ce forum ? La réponse me semble évidente : c’est le métier de certains.

        • Publié le 3 mars 2015

          Faire voler des avions vides ? Hors toute notion de rentabilité ? Qu’en savez-vous ? je ne pense pas que vous travaillez chez eux

          En ce qui concerne les subventions il est clair que Dubai finance Emirates si non comment aurait-elle connu cette croissance très rapide ? (ne pas oublier cependant que AF a aussi été subventionnée par l’état)

  3. Aulongcourt
    Publié le 3 mars 2015

    L’immense majorité du traffic BA,de son chiffre d’affaire et de ses bénéfices se font sur l’axe UK- Amérique du Nord….Idem pour IB sur l’Amerique du Sud ( d’ailleurs,à part 2/3 lignes sur l’Am du Nord,IB n’a pas de réseau LC)… Le groupe IAG est infiniment moins fort/présent sur l’axe Europe-Asie que le groupe LH ou AFKLM ( meme sur l’Inde,par exemple,le plus gros transporteur europeen en traffic réalise est LH et non BA…Quand à la Chine et le Japon vers l’Europe c’est AFKLM qui est leader en traffic réalise…).. Or les compagnies du Golfe font essentiellement du Europe-Golfe-Asie…la concurrence pour les Européennes porte donc naturellement sur ce faisceau….
    La sur-expo de BA sur l’Ame-Nord a jadis d’ailleurs ete la cause principale des problemes deBA Apres le 11 sept et lors des crises eco aux USA…,comparativement à AFKLM et LH…les gros handicaps d’hier deviennent les avantages d’aujourd’hui…rien n’est jamais ni simple ni définitif…et n’autorise en tout cas pas des affirmations péremptoires qui claquent comme des certitudes valables ad vitam aeternam…

    • Aulongcourt
      Publié le 3 mars 2015

      ..précision: »… IB n’a pas de réseau LC AILLEURS que sur l’Am-Sud et 2/3 lignes sur l’Am-Nord ».. Désole,ma phrase n’était pas claire…

  4. Erik de Nice
    Publié le 3 mars 2015

    Chacun se défend avec ses points fort et ce qu’il sait le mieux faire dans son domaine de compétence…
    Pour les uns, ce sont les subventions permettant des ouvertures de lignes et impliquant de méga commandes faisant des millions d’heures de travail pour les constructeurs Aeronotiques, pour les autres, des grèves et des commandes repoussées…

  5. Donc si je comprends bien les taux de remplissage de plus de 82% seraient un mensonge, les 58 A380 et autres gros porteurs que la compagnie possède voleraient vides, mais les subventions ne feraient qu’arriver sans limites car les émirats ne savent pas où jeter leur argent.
    C’est vrai que des compagnies telles que AF n’en ont jamais eu d’où leur mauvaise posture c’est ça?
    Très très logique effectivement.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum