L’Airbus A380 d’Etihad Airways part à New York

air-journal_Etihad Airways A380 vol2

La compagnie aérienne Etihad Airways déploiera en décembre un Airbus A380 sur l’un de ses deux vols quotidiens entre Abou Dhabi et New York, la troisième destination de son superjumbo après Londres puis Sydney en juin.

A partir du 1er décembre 2015, l’A380 de la compagnie nationale des Emirats Arabes Unis sera utilisé tous les jours entre l’aéroport d’Abou Dhabi et New York-JFK, sur la rotation EY103/EY102 : il décollera à 2h55 pour arriver à 8h40, et repartira des Etats-Unis à 15h00 pour atterrir le lendemain à 12h30. La deuxième rotation (EY101/EY100, départ 10h20, retour de JFK à 21h55) restera opérée en Boeing 777-300ER. Etihad Airways est sans concurrence directe sur cette route, l’aéroport JFK étant également relié au Golfe par Emirates Airlines et Qatar Airways.

Etihad Airways a commandé ferme dix Airbus A380, quatre livraisons étant attendues en 2015, trois en 2016 et les deux dernières en 2017. Ils sont configurés pour accueillir 2 passagers en Residence et 9 en Appartements de Première, 70 dans les studios de classe Affaires, et 417 en Economie, soit un total de 498 places. L’arrivée du superjumbo à New York est justifiée par un coefficient d’occupation « supérieur à 80% en classe Affaires comme en Economie » l’année dernière, les passagers d’Etihad Airways bénéficiant à l’arrivée du partage de codes avec American Airlines. Elle dessert également en direct les aéroports de Chicago, Dallas-Fort Worth, Los Angeles, San Francisco et Washington.

Les deuxième et troisième A380 seront déployés comme le premier vers Londres-Heathrow d’ici le 1er mai 2015, les trois rotations quotidiennes depuis Abou Dhabi étant alors opérées en superjumbo. Les quatrième et cinquième A380 sont prévus à partir du 1er juin, sur la ligne vers Sydney (départ 21h50, retour d’Australie le lendemain à 21h50). Outre ces A380, rappelons que la flotte d’Etihad Airways doit s’enrichir en 2015 d’un A320, de six A321 et de trois Boeing 787-9 Dreamliner (elle en a commandé 41, plus trente 787-10).

air-journal_Etihad-A380 residence premiere air-journal_Etihad Airways 787-9 A380 Business-Studio

http://www.air-journal.fr/2015-03-05-lairbus-a380-detihad-airways-part-a-new-york-5138916.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 5 mars 2015 à 8 h 37 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 5 mars 2015

    JFK verra donc 6 compagnies posant des A380 dès cette anée …. En espérant qu’a terme les autorités portuaires feront plus d’effort pour les accueillir …..Parfois plus d’une heure pour passer les formalités et si 2 ou 3 A380 arrivent dans la même tranche horaire …galère! Il est vrai que comme pour le Concorde en son temps , the « American spirit » est parfois bloquant!

    • Publié le 5 mars 2015

      Tout à fait d’accord avec vous. D’autant plus que lorsque nos amis américains débarquent dans nos aéroport européens, ça va plus vite! On ne les considère pas comme des terroristes potentiels…

    • Il faudra attendre que Delta et consorts se mettent à l’A380 pour voir la fluidité s’améliorer. autant dire que l’on pourra attendre longtemps!
      J’ai toujours du mal à comprendre qu’avec le nombre d’A380 desservant leurs aéroports, pas une compagnie US n’ait commandé ou loué l’ombre d’un bout d’aile d’un A380.
      S’il est vrai qu’elles ont une stratégie de fréquence et de point à point, la vraie raison de cette « frilosité » doit être le symbole national du 747, qui doit les bloquer quelque part.

      • Zion
        Publié le 5 mars 2015

        Pourtant les cie US n’ont pas commandé le B748I et les quelques exemplaires restant du 744 devrait disparaitre de leur flotte à l’horizon 2020. (Peut-être un peu plus tard pour ceux de United?). A ce rythme le 747 ne sera plus qu’une relique.

      • Sébastien
        Publié le 5 mars 2015

        Les américains n’ont jamais été fans de gros jumbos. Même le B747 était boudé par les majors US.

        De plus eux misent plutot sur les vols nationaux (donc en B737/A320) ou « à côté » (Les Caraïbes, le MExique, etc…)

    • DIPRI
      Publié le 5 mars 2015

      Pas de problème d’immigration à l’arrivée à JFK avec Etihad. La paperasse est faite au depart d’Abu Dhabi avec la preclearance. Ensuite les PAX aux US comme si c’etait un vol domestique.

  2. Publié le 5 mars 2015

    On peut tout se permettre qsuand on touche 18 Milliards de dollars de subventions en moins de 10 ans …

  3. Pas terible la nouvelle livré!!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum