Norwegian : une scission pour contrer la grève et un médiateur nommé

air-journal_norwegian air shuttle 737 MAX 8

Alors que les pilotes de Norwegian sont toujours en conflit dur avec leur direction, Norwegian a annoncé jeudi 5 mars qu’elle allait scinder son entité scandinave, Norwegian Air Norway, en trois nouvelles structures basées, en Norvège, en Suède et au Danemark. Un médiateur national a également été nommé pour tenter de mettre fin à la grève.

Une réunion avec un médiateur national norvégien s’est déroulé vendredi 6 mars, afin de trouver une solution au conflit, qui semble s’installer dans la durée. Car la direction de Norwegian Air Shuttle a engagé sans complexe le bras de fer en annonçant jeudi la scission de sa filiale scandinave Norwegian Air Norway en trois entités distinctes, en Norvège, en Suède et au Danemark. Cette réorganisation aura des effets directs sur les pilotes, puisqu’ils n’auront plus un seul employeur comme aujourd’hui, mais trois distincts, Pilot Services Norway, Pilot Services Denmark et Pilot Services Sweden. La direction explique qu’elle permettra à chaque pilote de décider eux-mêmes de leur avenir. Les syndicats y voient une manoeuvre plus sournoise, visant à contrer leur action et même leur droit de grève. 

« Bjørn Kjos (le directeur général de Nowegian Air Shuttle) ne peut pas faire ce qu’il vient de faire, a averti à NRK le chef du syndicat Hans-Erik Skjaeggerud. En tant qu’employeur, il n’a pas autorité pour imposer une décision à des salariés en grève. Cela ressemble fort à une tentative de contourner le droit de grève. Ce qui vient de se passer ne change rien. » 

Rappelons que les pilotes réclament à l’inverse de signer une convention collective avec la société mère, Norwegian Air Shuttle, au lieu et place de la filiale norvégienne Norwegian Air Norway (NAN), qui emploie aujourd’hui les pilotes. Ils dénoncent notamment la volonté des dirigeants de geler les salaires des navigants scandinaves, avec des conditions de travail aggravées (heures plus longues et aléatoires entre autres).

Plus de 100 000 passagers ont été affectés par la grève de quelque 650 pilotes, depuis l’échec des négociations samedi dernier. Les vols affectés sont essentiellement en Scandinavie.

Norwegian Air Shuttle a enregistré une perte de 221 millions d’euros, pour l’exercice 2014, alors qu’elle avait connu l’année précédente un bénéfice de 37 millions d’euros. « Nous n’avons pas la possibilité de commander 240 avions et d’employer en même temps tous nos 5 000 salariés dans la maison-mère. Les banques refuseraient de nous financer car les risques financiers incombant à NAS seraient trop élevés », a surenchérit à la presse Bjørn Kjos.

http://www.air-journal.fr/2015-03-07-norwegian-une-scission-pour-contrer-la-greve-et-un-mediateur-nomme-5139335.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 7 mars 2015

    Tout mon soutien aux pilotes de Norwegian!!

  2. Pierreantoine
    Publié le 7 mars 2015

    Les grèves qui secouent l’aérien montrent dans beaucoup de cas, l’inventivité des juristes pour « lisser » les droits du personnel jusqu’alors en vigueur, mesure dite rendue contraignante pour faits de concurrence/marché etc..
    Ce, Quitte à transformer la structure de la société, la scindant en plusieurs entités. Rien de plus normal ds un environnement où l’avion pt être peint en « national » bien que loué par un tiers du bout du monde, et être piloté par un équipage loué d’ailleurs.
    Cette dilution risque de porter préjudice aux pax mal aguerri de ses droits ds une cascade de s/s traitants.

  3. ---------------------------- - 7 mars 2015 à 13 h 53 min
    ----------------------------
    Publié le 7 mars 2015

    camarade PNT, il faut lutter, le SNPL ALPA est là, NO PASARAN !

    • Premièrement: inscrire un commentaire sur le site sans indiquer son nom démontre un niveau de lâcheté sidérant !!!!
      Deuxiemement: Quand on voit les degats que vous avez cause au groupe AF/KLM (plus de 500 millions d’Euros) pour une greve purement sectaire, je pense qu’a votre place je jouerais vraiment profil bas et ne la ramènerais pas.
      Le syndicalisme est un outil de dialogue non pas pour gérer des avantages acquis mais pour dialoguer avec la Direction dans un esprit constructif et surtout en étant au fait du mond actuel. Les avantages acquis il y a 20 ou 30 ans ne sont plus valides en 2015 que vous le vouliez ou pas et rester sur cette position est totalement stupide et suicidaire. Conclusion: Allez plutôt piloter les avions et surtout ne vous mêlez plus de la stratégie de l’entreprise, cela ne vous regarde pas.

      • ---------------------------- - 7 mars 2015 à 14 h 51 min
        ----------------------------
        Publié le 7 mars 2015

        @ richiersa, nos avantages ne regardent que nous, nous ne sommes pas des « manards » de l’aérien mais bon nombre d’entre nous on un bac plus 2, voire plus. Nous ne laisserons pas nos salaires et nos conditions de travail passer à la moulinette capitaliste.

        • @—– (lol), et bien moi j’ai effectivement un Bac +5 plus MBA en Commerce International, 20 d’expérience sans des multinationales les plus sanguinaires les une que les autres avant de passer de l’autre cote comme créateur d’entreprise depuis 6 ans. Je connais donc les 2 cotes de la situations. Votre argumentaire ne tient pas la route car les avantages que vous souhaitez gardez ne doivent pas mettre en péril une société avec des greves illusoires et inutiles… mon reproche est votre jusque boutiste suicidaire qui met en péril toute une société pour le seul bénéfice corporatiste d’une partie de personnel. Le direction vous demande d’être simplement réaliste (on ne vous demande pas de piloter au SMIC…) et d’évoluer car le monde change que cela vous fasse plaisir ou pas. Que préférez vous? Faire des efforts pour maintenir la société compétitive ou être aveugle et couler votre société par une attitude hautaine et égoïste ??? Je suis personellemt pour le dialogue social mais il y a des lignes a ne pas franchir et je souhaite fortement que AF vous résistera et mettre en marche le projet Transavia Europe avec contrat locaux sur les bases locales (contrat français en France, portugais au portugal…) pour être compétitif et finaliser ce beau projet pour l’avenir de TOUT LE GROUPE AF/KLM !!! Ne vous en déplaise…..

      • Alexio
        Publié le 7 mars 2015

        Parce que travailler avec des contrats legaux dans le pays dans lequel tu travailles c’est un avantage social? Quand on est content de taxer une societe et ses personnels dans un pays, on leur fournit les prestations sociales minimum legales dans le pays! C’est pas un avantage, c’est simplement le minimum. Va faire pilote si c’est si confortable!

  4. Publié le 7 mars 2015

    Et derniere exemple en date, la tentative du groupe dubreuil de clochardiser une entreprise comme corsair. Les patrons de cies aériennes sont tous de vrais crapules qui prennent leur naviguant’s pour de la chair à canon qu’ils voudraient facilement remplaçables et malléables!!!

  5. Erik de Nice
    Publié le 7 mars 2015

    @RICHIERSA : Tu n’as vraiment aucunes idées de qui se cache derrière ses pointillés??? Tu ne reconnais pas sa « patte »?
    Il sévit pourtant également sous un autre pseudo assez fréquemment sur AJ..

    • +! je sais, leur démarche démontre a quel point ils nagent a contre courant dans cette histoire et a quel point ils ne comprennent rien au monde actuel (et je suis un fervent supporter du dialogue social pour dire cela). Ils en sont encore 20 ans en arrière avec les « Seigneurs des Airs » et restent aveugles a l’évolution du marche aériens. C’en est bien triste car c’est un simple combat d’arrière garde et le monde et AF/KLM avancera avec eux ou sans eux……

  6. Bonjour,
    Je travaillais pour Monarch en GB et tout semblait bien se passer après des années difficiles et un plan de restructuration draconien (£51 millions de coupes sombres). Les salaires n’étaient toutefois pas affectés mais les cadences ont augmenté et la ceinture serrée.
    Il y avait une grande fierté a aider notre compagnie et a faire des sacrifices. La compagnie avait été décente et loyale avec ses employés et les employés en faisait de même. Le personnel avait tendance a rester de nombreuses années (25 années pour ma part)
    Nous avons vu les compagnies aériennes arriver et partir. La dernière fut Aer Lingus qui a voulu mettre jusqu’à 8 avions a LGW. Elle s’est bien plantée.
    Monarch a toutefois manqué de vision et n’a pas été assez agressive.
    Jusqu’au moment ou Norvegian soit arrivée a LGW. Elle s’y posait déjà mais n’avait pas d’avions basés a Londres. Ce fut chose faite.
    Les pilotes et les PNC sont employés par une agence et non Norvegian ( Comme a Ryanair). Il font du moyen courrier.
    La filiale long courriers est Irlandaise. Elle se pose a LGW. Le personnel était a l’origine Americain sur les Dreamliner. Mais une base a aussi été ouverte cette année a LGW pour les pilotes et les PNC Long courriers. Les uniformes sont différents de la maison mère. Ils font désormais du long et moyen courrier..Ils sont moins bien payés que ceux portant l’uniforme de la maison mère….compliqué n’est ce pas….!!!
    Entre temps Norvegian a annoncé que ses 8 B737 allait être immatriculés en Irlande…certainement pour changer les contrats du personnel.
    Ils ont donc eu une progression fulgurante a coup de prix complètement cassés….80 euros a/r sur les Canaries en plein été!!!
    Bien évidemment le consommateur en a bien profite et maintenant pense que le tarif proposé est la norme.
    Monarch a souffert énormément l’an dernier et après des sacrifices énormes, la compagnie a pratiquement déposé le bilan.
    Elle survit…. pour l’instant. 25% des salariés ont quitté. Les départs volontaires furent nombreux. Après 25 ans et en temps que chef de cabine j’ai reçu 26000 euros ( des amies d’ Air France ont touché 78000 euros plus chômage que je ne touche pas, pour la même période de travail.)
    Monarch a aussi réduit les salaires de 30% et réduit sa flotte de 25%.
    Je ne pense pas que nous ayons été nantis mais a travail dur bon salaire (40000 euro pour un chef de cabine) Nous faisions des SSH a/r parfois suivit de 2 ou 3 long vols tel TFS et CHQ par exemple.
    Alors je ne suis pas étonné que Norvegian ait perdu autant d’argent après avoir fait autant de dumping. J’ai des amis qui y travaillent maintenant mais honnêtement le fait qu’elle soit en difficulté ne m’émeut pas. Je la considère en partie responsable de ma situation.
    Je pense que le dirigeant a la tête de Norvegian n’a rien a envier a son homologue e la compagnie Irlandaise a bas coûts.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum