Lufthansa : nouvelles cabines, nouveaux tarifs…

air-journal_Lufthansa A350-900 2

La compagnie aérienne Lufthansa compte améliorer de manière significative la qualité offerte à ses passagers, que ce soit avec la fin de l’installation des nouvelles cabines dans ses avions long-courriers, la nouvelle grille tarifaire en Allemagne et en Europe – ou l’inauguration de cinq nouvelles routes des « destinations de rêve ».

Lors du Salon ITB à Berlin, le directeur commercial de la compagnie nationale allemande Jens Bischof est revenu sur les milliards d’euros investis ces dernières années dans la qualité, promettant qu’en 2015 « nos clients feront l’expérience de la meilleure Lufthansa de tous les temps », le « sceau made in Germany s’appliquant à tous les vols » afin d’en faire « la première compagnie européenne à décrocher la cinquième étoile » du classement Skytrax. A partir du troisième trimestre, tous les avions long-courriers de Lufthansa disposeront des nouvelles cabines dans toutes les classes, mettant fin à quatre ans de travaux qui auront coûté 1,5 milliard d’euros. Environ 36 000 sièges ont été remplacés, modifiés ou installés dans les nouveaux appareils : 600 en Première, 7000 en classe Affaires et plus de 27.600 en Economie. Parmi ceux-ci, 3600 concernent la nouvelle classe Premium dans les 106 Airbus et Boeing long-courriers de la compagnie, présentée comme « déjà un best seller » ; 30 avions sont actuellement équipés, et la Premium sera présente sur tous les vols intercontinentaux d’ici la fin de l’année. L’accès internet à large bande FlyNet est lui aussi en train d’être installé, mais Lufthansa ne précise pas quand il sera disponible partout.

Côté services, la compagnie de Star Alliance promet aux passagers de classe Affaires un personnel de cabine personnalisant encore plus leurs besoins, à l’exemple du nouveau « service restaurant » qui sera proposé à partir de l’été sur le long-courrier : basé sur l’expérience des grands restaurant, il consistera en une table individuelle pour les voyageurs, les plats et boissons étant apportés directement du coin cuisine plutôt que sur un chariot. Chaque PNC aura un nombre prédéfini de convives à servir, mais aussi à qui apporter renseignements et autres services – ce qui entrainera une augmentation du nombre d’hôtesses de l’air et stewards en classe Affaires long-courrier. De quoi apporter « une touche plus personnelle au service, plus adaptée au rythme individuel de chaque voyageur » selon Jens Bischof.

En Europe, la nouvelle grille de tarifs de Lufthansa en Economie sera à partir de cet automne la même que celle adoptée par Austrian Airlines : Light, Classic et Flex seront mis en vente dés l’été, et incluront tous snacks et boissons gratuites à bord, et accumulation de miles du programme de fidélisation Miles and More. Light visera les passagers n’ayant qu’un bagage à main et ne désirant pas d’option de modification ou remboursement du billet ; Classic y ajoutera un bagage en soute et le choix du siège sans frais, plus la possibilité de modifier moyennant une somme forfaitaire. Enfin Flex sera l’offre la plus complète avec modification sans frais, possibilité de remboursement (partiel) ou de prendre un vol plus tôt le jour du départ sans payer de surclassement si celui-ci est nécessaire. Lufthansa précise qu’il sera « toujours possible » de réserver un billet de classe Affaires avec les avantages habituels, tout comme les passagers pourront mélanger les tarifs pour un seul aller-retour.

La compagnie en a profité pour rappeler les cinq nouvelles destinations qui verront le jour en 2015 : Tampa en Floride, Cancun au Mexique, Malé aux Maldives, l’île Maurice et Panama City. Dans ce dernier cas, l’accord de partage de codes signé avec Copa Airlines sera étendu à plus de cinquante destinations en Amérique centrale et du sud ainsi qu’aux Caraïbes.

http://www.air-journal.fr/2015-03-10-lufthansa-nouvelles-cabines-nouveaux-tarifs-5140104.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 10 mars 2015

    Tout cela est toujours fantastique sur le papier…. Wait and see…..

  2. czl
    Publié le 10 mars 2015

    Est ce que le premier tarif chez AF (sans bagage et sans modification) permet de cumuler des points dans le programme de fidélité?

    • Publié le 10 mars 2015

      Les prix MINI d’AF ne donnent pas droit à des miles. Les tarifs ECO Classic (dans les classes les plus économiques) sur l’Europe ne rapportent pas beaucoup de miles, alors en MINI, si ça devait en rapporter ça deviendrait vraiment mini-mini…
      Mieux vaut payer son billet avec une carte AMEX AF si l’on veut des miles.

  3. Publié le 10 mars 2015

    600 sièges en Première… chez AF 19 777-300 avec 4 sièges (76 sièges) et 10 Airbus 380 de 9 sièges (90) soit seulement 166 sièges seulement… C’est à dire que tous les vols long-courriers desservis en 747-400, 777-200, les autres 777-300 de la flotte et les A 340 et A330 n’offrent pas de Première… D’un côté une compagnie qui souhaite privilégier l’homogénéité du service, l’offre, de l’autre, une compagnie qui réduit la Première à sa plus simple expression… Charmant pour le passager Première… A l’aller il a ce qu’il veut sur les rares 777 et 380 équipés, et au retour on lui répond… « Ah non monsieur, le vol est réalisé sur un 330, un 340, un 747, il n’y a pas de Première »… Bref du grand n’importe quoi… Il faut sacrément choisir son heure et son vol sur AF pour voler en Première à l’aller et au retour… Bref, LH a tout compris, pas de demi-mesure… et chez AF, on « soupoudre », comme d’hab… 166 sièges Première sur AF, 600 sur LH… tout est dit!

    • Publié le 10 mars 2015

      Mais que racontez-vous … Un client lorsqu’il reserve sait déjà sur quelles lignes sont disponibles les sieges La Premiere. Secondo, Air France envoie qu’un type d’avion par ligne. Il n’y a donc aucune raison d’avoir un 77W avec P à l’aller et un A330 au retour.

      Quant au service La Première, mieux vaut qu’il soit reservé à une clientèle très aisée, permettant ainsi de filtrer son accès. Cela offre par ailleurs un service très personnalisé qui a été salué par SkyTrax.

      Quant aux A340, ils partent dans 2 ans.
      Air France adapte la configuration de ses avions au type de clientèle sur chaque ligne. Une Première aurait-elle une raison d’être sur une ligne comme Cancun, Caracas ou Bengalore? J’en doute fortement.

  4. Publié le 10 mars 2015

    Je ne comprends pas cette explosion des ouvertures de lignes sur PTY – Ciudad de Panama

  5. Une fois de plus LH a devancé AF dans l’amélioration de ses produits, et LH va vite! Une monté en gamme de toutes les cabines achevée au moment où AF s’y mis péniblement seulement maintenant (et encore à dose homéopathique quand on voit que les 380 ne le seront pas équipés des nouveaux produits avant 2017… peut-être)… Une offre très large sur un plus grand nombre de destination en First, des innovations dans le service, dans le produit (LH offrant sur certains appareils en First un fauteuil E un lit, et non un fauteuil-lit), dans le service (« service restaurant »), dans les low cost long-courrier… bref, LH prend le « lead » parmi les compagnies européennes… AF a encore des soucis à se faire… en étant toujours à la traîne et systématiquement « suiveur » sur ses concurrents qu’ils soient du Golf, d’Asie ou… d’Europe…

    • Aulongcourt
      Publié le 10 mars 2015

      Dans l’article il est précisé que LH aura mis 4 (quatre ) Annees pour ré-équiper l’ensemble de sa glotte…
      Pas si rapide que ca le Teuton…pas plus rapide que le Gaulois en l’occurrence !!!

    • Publié le 10 mars 2015

      Air France va mettre 2 ans à reconfigurer plus de 45% de sa flotte. Et en 2017, avec la disparition des A340 et la reconfiguration des A380, il ne restera plus que les A330 à faire.
      Je tiens par ailleurs à dire qu’aujourd’hui, le produit J d’Air France dépasse celui de LH.
      La Première n’est pas utile pour toutes les destinations du reseau. Air France l’a compris et préfère adapter le nombre de sieges de chaque classe en fonction de la clientèle.
      Dans le servie Première, Air France est de loin meilleure que LH. Dans le service Affaires, c’est kif kif.
      Air France continue de proposer le plus grand choix de destinations intercontinentales depuis l’Europe.

      Le low cost LC est un risque que LH peut et a voulu prendre. On verra le resultat.

  6. Pete Denis
    Publié le 10 mars 2015

    Avec les Annees KLM ( bien avant le rapprochement avec AF), Scandinavian,Swiss,Alitalia,Iberia,Aer Lingus,TAP ont TOUTES mis fin à leurs offres deFirst..
    Le marché First est en réduction comme peau de chagrin .Les raisons principales bien connues en sont:*) la politique des entreprises qui restreint à presque rien la liste de leurs salariés voyageants en First.*) Les nouveaux moyens de communication qui suppriment une grande partie des déplacements absolument nécessaires de faire. *) L’énorme bond en avant des qualités de cabines Affaires sur l’ensemble des compagnies en général depuis plusieurs années…
    Ce marché First n’est plus qu’un marche de niche en terme de nombre de clients et nombre de vols annuels que ceux ci font…Bien sur certaines régions du monde ont des habitudes de voyage ( et des habitudes de consommation/dépenses) permettant encore de voir vivre localement ce marche.Et de meme,certaines catégories sociales sont plus portées a voyager quasi exclusivement en First..( Show biz entre autre…)..Du coup certaines destinations sont plus porteuses que d’autres…
    Le marché First,de plus en plus étroit est donc de plus en plus difficile à capter et certains acteurs s’en sont déjà totalement retirés..Chez les européennes, seules AF,BA et LH sont encore présentent sur ce marche…LH vient de finir le réaménagement de sa flotte en nouveaux sièges …et dans le même temps a annoncé le futur re-equipement d’une partie de sa flotte en Affaire+Premium+Eco uniquement…allez comprendre..BA a depuis longtemps une partie de sa flotte et de ses destinations qui n’a plus de Première…Tout comme AF qui depuis longtemps baisse la part de First dans son offre commerciale globale…nombreuses destinations sans jamais d’offre de Première,vols avec ou sans Premiere sur d’autres destinations et réduction du nombre meme de siège P sur les avions équipes..
    Il est fort probable que l’on assistera dans les temps a venir et lentement sur plusieurs Annees, à la continuité de l’érosion de l’offre Première,a une plus grande concentration de l’offre First entre les mains d’un plus petit nombre d’acteurs…et que ceux ci ne seront sans doute plus européens…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum