Le 11 mars 1913 dans le ciel : L’aviateur Edmond Perreyon atteint 6 000 mètres d’altitude

air-journal-edmond-perreyon-aviateur

Histoire de l’aviation – 11 mars 1913. Ce 11 mars 1913, c’est le chef pilote de l’école Blériot de Buc, l’aviateur Edmond Perreyon, qui fait l’actualité aéronautique. En effet, à 31 ans, il signe le nouveau record d’altitude en aéroplane, ce dernier ayant été contrôlé par les chronométreurs de l’Aéro-Club de France, à savoir messieurs Tissandier et Giraud.

C’est dans le ciel de l’aérodrome de Buc qu’Edmond Perreyon, titulaire d’un brevet de pilote depuis décembre 1910 et d’un brevet militaire, a réussi à prendre le titre jusqu’alors détenu par l’aviateur réunionnais Roland Garros, qui le 11 décembre 1912 effectuait un vol à 5 600 mètres d’altitude, avec un aéroplane Morane-Saulnier, à Tunis.

Pour sa part, Edmond Perreyon, au cours d’un vol en fin de matinée ce 11 mars 1913, qui aura duré 1 heure et 7 minutes, est parvenu à atteindre l’altitude de 6 000 mètres, le nouveau record à battre, en pilotant un appareil de type monoplan de la firme Blériot type XI à moteur Gnome affichant une puissance de 160 chevaux, à bougies Oléo et à hélice Chauvière.

http://www.air-journal.fr/2015-03-11-le-11-mars-1913-dans-le-ciel-laviateur-edmond-perreyon-atteint-6-000-metres-daltitude-5135549.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter