Cathay Pacific: classe Affaires et internet en Airbus A350

air-journal_Cathay Pacific A350-900_01

Les futurs Airbus A350 de la compagnie aérienne Cathay Pacific accueilleront en février 2016 une nouvelle classe Affaires, ainsi que des tests de connectivité à internet en vol.

La compagnie chinoise compte réserver sa nouvelle classe Affaires aux Airbus A350-900, dont le premier des 22 exemplaires commandés est attendu en février prochain, ainsi qu’aux 37 A350-1000 qui les rejoindront plus tard. On ne connait toujours pas la configuration de ces avions, mais le siège sera fourni par Zodiac Aerospace et une déclinaison de la série Cirrus, le design ayant été confié au Porsche Design Group. On n’en sait guère plus, si ce n’est que Cathay Pacific n’a pas jugé utile de commander un siège totalement neuf, celui actuellement utilisé dans sa flotte satisfaisant les clients – qui sont en faveur de petites améliorations. La classe Premium des A350 devrait elle aussi être retouchée, a déclaré le directeur général Produits Toby Smith à Australian Business Traveller.

Une fois le cas des A350 réglé, la compagnie de l’alliance Oneworld devrait se pencher sur le cas de ses 41 A330-300 et 65 Boeing 777 (-200ER, -300 et -300ER), dont la classe Affaires devrait subir un lifting probablement à partir de 2017 ; celle actuellement en service a été lancée en 2011.

Cathay Pacific profitera aussi de l’arrivée de l’A350 pour tester l’internet en vol. Un service « pas convaincant » selon Toby Smith, selon qui de nombreux voyageurs fréquents des classes supérieures apprécient de pourvoir « se déconnecter pendant le vol ». Il n’y a « pas de demande pressante », explique-t-il, et « la technologie n’est pas mûre » avec de nombreuses pertes de connexion, une vitesse insuffisante – et des prix parfois exorbitants. Et si la technologie et une offre commerciale seront finalement testées dans les A350, il avoue qu’un autre écueil se profile à l’horizon : l’interdiction par la Chine de connexions internet dans son espace aérien, où passent bon nombre des vols de Cathay Pacific…

air-journal_Cathay Pacific internet Affaires air-journal_Cathay Pacific A350-900

http://www.air-journal.fr/2015-03-16-cathay-pacific-classe-affaires-et-internet-en-airbus-a350-5140803.html

Commentaire(s)

  1. Encore une réponse sensée: « nombreux voyageurs fréquents des classes supérieures apprécient de pourvoir « se déconnecter pendant le vol ». Il n’y a « pas de demande pressante », explique-t-il, … » Cette demande de wifi en vols en provenance des accros du web, est et reste un gadget. Ils ne réalisent pas que 1. ce n’est pas si simple et que 2. c’est un investissement important qui ne peut se justifier que si une demande importante est la, ce qui n’est toujours pas le cas. Personnellement, je ne suis pas pour, on a deja suffisamment de pollution sonore comme cela de par les accros du telephone ou du web – Le telephone existe depuis des années dans les avions et n’a jamais réellement perce (investissement rate) Une coupure de quelques heures n’a jamais tue personne et apporte un peu de paix et de repos a tous 🙂

    • Publié le 16 mars 2015

      Parfaitement d’accord. L’avion est un moment particulier, privilégie, pour faire autre chose, se détendre, regarder un film ou dormir.
      La wifi est un gadget.

    • GeorgeAbidbaule - 16 mars 2015 à 15 h 40 min
      GeorgeAbidbaule
      Publié le 16 mars 2015

      Je pense messieurs (ou mesdames) que vous faites fausses routes. Internet à bord est un moyen d’augmenter les revenues annexes pour les Airlines. autrement dit c’est très malin de leurs part de le proposer d’autant plus que Airbus propose cette fonction au catalogue de « customisation » du A350 (provision pour intégration de l’antenne KU, installation des routeurs wifi prévu à bord ect..) Il y a un réel marché pour internet à bords. C’est une solution qui ouvre la porte à de multiples possibilité pour les passagers loisirs les compagnies, les industries du tourismes, la catégories business…Ce qui n’empêche pas à ceux désirant une coupure de l’avoir…libre à chacun de gérer son expérience de voyage.

      • ou un argument commercial car TK ne fait pas payer le wifi à bord de ses appareils en J (me semble-t-il).

        • GeorgeAbidbaule - 16 mars 2015 à 16 h 12 min
          GeorgeAbidbaule
          Publié le 16 mars 2015

          En effet, je ne l’ai pas précisé. Et des études de marché (parus sur A/C interiors montrent que à pris égaux voir légèrement différents un passagers (avec au minimum un pouvoir d’achat à tendance classe moyenne je pense) d’un pays émergents/émergé aura choisirait un produit de vol lui permettant d’accéder à du contenu en ligne Tout dépend du business model de l’Airlines. Si je devais faire une airline long courrier low cost je mettrais 0 ife et proposerai une location de tablette (avec fixation sur siège) avec internet onboard payant en wifi ^-^.

  2. Publié le 16 mars 2015

    Vous voulez un gadget en vol? Payez! Les compagnies ont maintenant des Banques de données offrant films et autres documentaires suffisamment importantes pour vous occuper pendant 36 heures au moins…Qui a véritablement besoin d’être connecté 24h/24???

    • Publié le 16 mars 2015

      +1 Je suis totalement d’accord avec vous !! 🙂

    • GeorgeAbidbaule - 16 mars 2015 à 16 h 01 min
      GeorgeAbidbaule
      Publié le 16 mars 2015

      Qui à la volonté d’être connecté 24/24?Le passagers en business voyant tous les jours voulant skyper ses enfants, le jeune couple voulant réservé à la dernière minute une voiture à leurs arrivés, les jeunes adolescents voulant écouter leurs playlist qui sont sur leurs clouds, (le français râleur qui veut regarder Jacque et michel). Sachez que si en France, réfractaires au changement par nature, nous ne voyons pas l’utilité, aux USA et en Asie ce genre de technologies sont appréciée. Il n’y a qu’avoir le nombre de vols locaux équipés d’IFE avec un catalogue constamment renouvelé sur le marché Asiatique pour le comprendre, le internet onboard c’est une opportunité pour les Airlines de subvenir à une attente existante ou latente de leurs clients (pas tous je le conçois mais sur le marché des pays émergents/ émergé c’est une réelle tendance)d’avoir du contenu « frais » et de rester connecter avec le monde.

      • J'me marre
        Publié le 16 mars 2015

        .. »aux USA et en Asie ce genre de technologie est appréciée… »
        … » vols locaux avec catalogue constamment renouvelé en Asie… »

        Il se trouve que Cathay ,pour laquelle.  » les passagers fréquents des classes supérieures apprécient de pouvoir se déconnecter… ».. et pour qui  » la demande n’est pas pressante… », il se trouve donc que Cathay est une compagnie 100% asiatique…mais peut être ne transporte t elle quasiment pas de clients asiatiques,qui sait….

        • GeorgeAbidbaule - 16 mars 2015 à 17 h 16 min
          GeorgeAbidbaule
          Publié le 16 mars 2015

          Cathay est une compagnie chinoise positionnée sur le marché extérieur avec une clientèle qui étudie avec minutie les besoins de ses clients (jusqu’à investir dans le développement d’exclusivité comme ces sièges « dragonfly » très couteux. Cathay transporte bien entendu des hong kongais, et des asiatiques en général mais les clients business apprécient de pouvoir rester en contact en vol. Je conçois que les clients d’un certain âge ne comprennent pas ce besoin surtout ayant connu une autre vision du travail…mais les génération nouvelles et/futures d’actifs eux on majoritairement de nouvelles sensibilités. Et d’autant plus vrais dans les pays ayant suivis une croissance économiques fortes ces dernières années…le besoin d’Internet à bords réponds à des envies de ces profils clients

      • fred06
        Publié le 16 mars 2015

        Vous avez tout à fait raison, vous avez tout compris!
        Etant souvent en First ou en Business avec Emirates vers l’Asie, où je réside, qui offre gratuitement 50Mo ou 600Mo pour 1USD, cela est très utile…outre les utilisations que vous avez décrites, cela me permet de m’enregistrer pour le vol suivant, consulter l’état des vols avec flightstats, voire de consulter la météo (avec « smartcockpit »), et bien sur rester en contact avec l’Europe car avec 6 ou 7 heure de décalage horaire ce n’est pas toujours facile, on est jamais synchro…nonobstant le fait que l’Inde interdit l’internet pendant son survol!
        Ici en Asie, plusieurs compagnies seront équipées en wifi, gratuit ou très peu cher d’ici la fin de l’année.

        • GeorgeAbidbaule - 16 mars 2015 à 17 h 26 min
          GeorgeAbidbaule
          Publié le 16 mars 2015

          Content de voir que mes capacités d’analystes marketing (sur un poste précédents) sont appréciés :-)(l’anticipation des besoins de Cathay pacific (et des compagnies asies sur l’installation d’internet à bords) est une tendance que j’ai estimée et prévue il y a quelques années..J’ai du défendre (ardemment) mon point de vue face à un panel de cinquantenaires ne comprenant pas ce besoin.( avec les mêmes arguments que les réfractaires de ce forum…)

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum