Skymark : Airbus veut 700 millions pour ses A380 annulés

air-journal_Skymark_A380_take_off_maiden_flight

Airbus a confirmé avoir demandé 700 millions de dollars de dédommagement à la compagnie aérienne low cost Skymark Airlines, poursuivie à Tokyo pour rupture de contrat après avoir été contrainte à renoncer à sa commande de six A380.

Le montant des indemnités réclamées par l’avionneur européen circulait depuis longtemps, mais il a fallu attendre ce 19 mars 2015 pour le voir confirmer par Airbus : la plainte a été officiellement déposée hier devant un tribunal de Tokyo, le chiffre de 700 millions de dollars en étant le seul détail révélé. Skymark Airlines s’était placée en janvier sous la protection de la loi sur les faillites, avec une dette de 605 millions de dollars ; en attendant de dénicher un éventuel sauveteur ou repreneur, elle peut donc échapper à ses créanciers – dont Airbus. Le dépôt de bilan, accompagné par la démission de son fondateur et PDG Shinichi Nishikubo et le retrait de ses actions de la Bourse de Tokyo, avait été justifié par la chute du yen et l’augmentation des coûts plus bien sûr, la croissance de Japan Airlines et All Nippon Airways (ANA), mais surtout l’arrivée de concurrentes low cost adossées à des groupes solides : AirAsia Japan et Jetstar Japan d’un côté, et Peach Aviation (ANA) ou Vanilla Air (ANA) de l’autre. Les quelques 2275 employés devraient tous conserver leur poste, avait assuré le président Takashi Ide.

Mais c’est surtout Airbus qui était montré du doigt par Skymark Airlines en raison des indemnités réclamées, suite à l’annulation par l’avionneur de sa commande de six A380 pour défaut de paiement en juillet dernier. Le premier de ces superjumbos avait effectué son vol inaugural en avril 2014, mais les livraisons avaient été reportées par la low cost avant l’annulation de la commande. L’A380 devait être configuré avec 114 places en classe Affaires sur le pont supérieur et 280 en Premium sur le pont inférieur, soit un total de 394 places qui battrait le record « d’espace » détenu par Korean Air (407), bien loin des 516 d’Air France ou des 526 de Lufthansa.

La loi de « réhabilitation civile » permet à Skymark Airlines de continuer ses opérations tout en menant à bien sa restructuration, sous la direction désormais de son directeur financier Masakazu Arimori. Elle doit présenter on plan de restructuration d’ici le 29 mai prochain à Tokyo. ANA Holdings a annoncé en février qu’elle rejoignait un groupe d’entreprises souhaitant participer au plan de sauvetage que la low cost est en train de mettre au point avec l’aide du fonds d’investissement Integral. La presse japonaise fourmille de rumeurs sur les autres acteurs de ce plan, citant par exemple la société de leasing Oris ou le géant du voyage H.I.S. ; ils seraient actuellement une vingtaine à avoir déclaré leurs intentions. On rappellera que les 36 créneaux de vol de Skymark Airlines à l’aéroport de Tokyo-Haneda sont l’objet de bien des convoitises ; la low cost a déjà dû se résoudre à fermer sa base à l’aéroport Narita.

En ce qui concerne la flotte, Skymark Airlines a abandonné les vols en Airbus A330-300, tous pris en leasing et dont elle était le premier opérateur au Japon (5 en service, 10 attendus). Raison invoquée  : les faibles taux d’occupation des avions configurés pour accueillir 271 passagers en une unique classe Premium, les rangées de sièges Green Seat (22 pouces de large en 2+3+2) étant espacées de 38 pouces. Ses 27 Boeing 737-800 (177 places) sont désormais le type unique opéré par la low cost.

http://www.air-journal.fr/2015-03-19-skymark-airbus-veut-700-millions-pour-ses-a380-annules-5141141.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 19 mars 2015 à 14 h 09 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 19 mars 2015

    Un contrat signé est un contrat à respecter . Les japonais sont en général très soucieux de leur image et très fiers , la honte de ne pas tenir ses engagements étant une dominante inclue dans les genes de ce pays . …sans aller jusqu’ a l’HARA KIRI d’antan…
    Cela dit , il est étonnant que ANA ou une autre holding n’ait pas volé au secours de Skymark …à moins que des tractations secrètes soient en cours ….

    • J'me marre
      Publié le 19 mars 2015

      Un contrat signe est un contrat à respecter…Moi je veux bien,mais ce site est rempli jour après jour de news sur des compagnies annulant des commandes signées ou repoussant des livraisons prévues,ou modifiant des engagements signés,ou changeants les modèles achetes…etc….alors il faut croire qu’aucune règle n’est à ce point intangible…
      Mais bon: il est normal que les constructeurs se protègent aussi,suite a devoir demander des indemnités/ compensations par voie de justice éventuellement…D’autant que les compagnies ne sont pas les dernières elles a parler compensations au moindre pet de travers!!!

  2. Publié le 19 mars 2015

    ce contrat a été une faute grossière de la part d’Airbus par son CCO John Leahy
    skymark a été une compagnie ambitieuse mais dont il fallait pas lui donner confiance car son projet n’était qu’un rêve,transporter les passagers entre Tokyo et New York en premium classe seulement et à bord d’un Airbus 380 était une mauvaise idée

    • A330
      Publié le 19 mars 2015

      je ne voie pas ou AIRBUS a fauter

    • un plus de 3000 h de vol - 19 mars 2015 à 18 h 29 min
      un plus de 3000 h de vol
      Publié le 19 mars 2015

      @KIMI
      Je sais bien que la pression de John Leahy pour enfin faire basculer une compagnie Japonaise vers l’A380 a due etre très forte ,( ANA et JAPAN étant frileux pour sortir du monopole et de la pression Boeing ),mais les dirigeants de Skymark avaient leur libre arbitre …et je pense que la responsabilité la plus importante revient de fait ….car un contrat se signe à 2…
      Enfin , je pense que les 2 « Coques »‘ déjà fabriquées par Airbus ,ne resteront pas très longtemps sans utilidsation

    • RealVision
      Publié le 19 mars 2015

      Vendre 90 airbus à Emirates (qui était à l’époque une cie moyenne) était un risque tout aussi grand si elle avait fait faillite aujourd’hui. Au contraire, Leahy a fait un excellent travail en identifiant des clients avec du potentiel, comme c’était le cas de Skymark à l’époque (qui était dans un bien meilleure posture financière). Bref, Leahy n’est pas un devin !

  3. Alain45
    Publié le 19 mars 2015

    @ un plus de 3000 h de vol
    +1
    (malheureusement il arrive encore de nos jours au Japon qu’on se suicide quand on a perdu la face).
    Ses clauses de compensation sont prévues dans les contrats (dans les 2 sens d’ailleurs, comme par exemple en cas de retard de livraison).
    Bon 700 M de $ c’est raisonnable ! (humour)
    Cela fait environ le prix de 2 A380.

    • Vincent
      Publié le 20 mars 2015

      Il y a bien qu’au Japon que cela puisse arriver !

      Imaginez Hollande se faire hara kiri pour avoir trompé ses électeurs ? A moins que ce soit ses électeurs qui se suicident de honte !

      • Alain45
        Publié le 20 mars 2015

        On est sur un journal aérien et non politique. Rien ne vous empêche d’ailler vous épancher ailleurs… Actuellement 3 anciens Présidents sont membres de droit du Conseil Constitutionnel. Si cette institution devait rejeter les Présidents qui ont trompé leurs électeurs, il n’y en aurait aucun ! ! !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je vous laisse faire la liste de ces 3 EX-Présidents et leur appartenance……..

  4. RealVision
    Publié le 19 mars 2015

    Quels repreneurs seraient intéressés à reprendre une compagnie avec de telles dettes (605 M$ + 700 M$) ? Peut-être vaut-il mieux qu’elle fasse faillite. Évidemment, ce serait un manque à gagner significatif pour Airbus qui doit revendre (et transformer à nouveau) ces Airbus.

  5. Une commande est une commande , une fois passée , l’acheteur s’engage à payer et le livreur s’engage à honorer la demande de l’acheteur . Il se débrouille pour acheter les matériaux la construction et tout . Je vote pour Airbus qui a seulement fait l’erreur de tenir ses engagements et met en faute complètement Skymark !!!!

  6. gordon24
    Publié le 20 mars 2015

    A mon avis, Airbus n’est pas prete de voir la couleur de ses $700 millions…

    Skymark a tout interet a se mettre en faillite et à renaitre sous un autre nom… Et qui voudra reprendre une telle compagnie avec de telles dettes.. Quel interet? Skymark n’en vaut pas le prix, la mariée n’ayant pas grand chose à offrir..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum