Crash Germanwings : une boîte noire retrouvée

crash germanwings la provence

L ‘une des deux boîtes noires de l’Airbus A320 de la compagnie Germanwings qui s’est écrasé ce mardi dans les Alpes françaises a été retrouvée, a annoncé le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

« Cette boîte noire que nous avons trouvée, quelques heures seulement après le crash, et qui sera immédiatement exploitée, permettra à l’enquête judiciaire en cours d’avancer rapidement« , a déclaré à des journalistes le ministre, venu sur les lieux de la catastrophe. Cette boite noire va être transférée au BEA (Bureau d’enquête et d’analyse) dès ce soir. Bernard Cazeneuve n’a pas indiqué, toutefois, laquelle des boîtes noires a été retrouvée. Les avions de ligne embarquent en fait deux boîtes noires : l’une enregistre les conversations du cockpit et l’autre enregistre les données de vol.

L’analyse des boîtes noires permettra de connaître la ou les causes exactes du crash de l’Airbus A320 de Germanwings qui devait relier Barcelone à Düsseldorf avec 144 passagers et 6 membres d’équipage à bord.

 

 

http://www.air-journal.fr/2015-03-24-crash-germanwings-une-boite-noire-retrouvee-5141462.html

Commentaire(s)

  1. easy sleeping pilot - 24 mars 2015 à 23 h 26 min
    easy sleeping pilot
    Publié le 24 mars 2015

    AoA ?

  2. Très bizarre… on a très rapidement précisé qu’il n’y avait aucun survivant (soit), mais on a aussi encore plus rapidement exclue l’acte d’un détournement… ou pire, d’un attentat… Pas de « mayday », une descente de près de 9mn « silencieuse »… et pourquoi pas un ou plusieurs hommes dans le cockpit forçant l’équipage à piquer? Enfin, je voudrais qu’on m’explique pourquoi un grand nombre de PNC de GermanWings n’a pas voulu prendre l’air après la catastrophe… « chômer » ne ferra certainement pas revenir leur collègues… en mémoire pour eux, il eut été préférable qu’il soient dignes et assure leurs fonctions: « business as usual »…

    • propos de qqun travaillant à la vitesse zéro, à l’altitude zéro, aux connaissances aéro zéro, mais capable de demander aux PNC choqués, ayant assurément perdu un proche collègue dans cet accident , d’aller bosser ! Patron d’une low cost irlandaise ?
      dans l’odieux c’est pas mal !
      Tous les professionnels de l’aéro sont bouleversés et pensent plus à l’effroi et le désarroi des proches des victimes .

      • anticons
        Publié le 25 mars 2015

        OHHHH ça va, votre commentaire, les chauffeurs de taxi, de bus de camion, ou de VL s’arrétent-ils de bosser OU de rouler à chaque accident mortelle sur la voirie…

      • Publié le 25 mars 2015

        Et le jour du crash du 330 d’AF, les PNC se sont arrêtés de bosser? et le jour du crash de 777 de Malaysia, ils se sont arrêter de bosser? et le jour ou un car se crash sur l’autoroute, les chauffeurs de cars devront s’arrêter de bosser? et le jour où un piéton se fait écraser, on va arrêter de traverser la rue? bref, du grand n’importe quoi… quel est le job qui n’est pas « potentiellement » dangereux??? les pauvres chochotte… bref, ils se la jouent grave et sont plutôt pitoyables.. quelle image ils donnent de leur compagnie…

    • Ex CCP a la retraite - 25 mars 2015 à 7 h 33 min
      Ex CCP a la retraite
      Publié le 25 mars 2015

      Plus qu’un raisonnement de technocrate devant sa feuille de papier glacée toute blanche,Un tout petit peu de psychologie humaine aurait pu suffire à expliquer la réaction de certains PNC de Germanwings dont vous faites état: ce genre d’accident brutal remet soudain sur le devant de la pensée le coté potentiellement dangereux d’une telle profession ( bien sur ce n’est la seule profession à vivre cela…) que tout PN connait puisque les notions de securite/sûreté sont abordées quotidiennement dans des briefing et sont plus décortiquées dans plusieurs stages annuels: mais c’est toujours sous un aspect  » préventif » ou dans le but de reprendre un contrôle humain sur des événements…et meme si l’on se sert de nombreux exemples d’accidents mortels pour ces études,c’est toujours dans un but de s’en prévenir…Une catastrophe du type d’hier et juste une remise en mémoire extrêmement brutale et choquante du côté parfois inéluctable de certaines choses hors de notre contrôle….
      De très nombreux PNC de toutes compagnies ont une réaction première instantanée identique à celle de ceux de Germanwings,quand ces catastrophe se passent au sein de leurs compagnie…çela ne dure que le jour meme du drame en général…on a connu cela chez AF Apres le Concorde et l’AF 447, chez Malaysian Apres la disparition du 777 puis encore Apres le vol abattu sur l’Ukraine,mais aussi en Espagne apres l’accident du MD affrété par Air Algérie…et meme chez JAL il y a quelques années apres le crash du 747 a Okinawa …Parfois,au lieu d’un simple réaction momentanée de peur au ventre qui conduit à refuser de voler une seule journée,ce sont des réactions de blocage plus grandes et plus profondes qui conduisent des PNC a quitter en nombre leurs compagnie..,et meme la profession ….

      • ---------------------------- - 25 mars 2015 à 8 h 31 min
        ----------------------------
        Publié le 25 mars 2015

        ces mêmes PNC prennent leur voiture pour se rendre à leur travail… n’est ce pas plus dangereux…?

  3. el_tariko
    Publié le 25 mars 2015

    Il s’agit de la CVR (Enregistreur phonique). Autrement dit, celle qui permet d’entendre tous les sons du cockpit durant les 30 dernières minutes.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum