Crash de Germanwings : le premier en France depuis quinze ans

aj_concorde crash

L’accident mardi d’un avion de la compagnie aérienne low cost Germanwings dans les Alpes de Haute-Provence était le premier sur le territoire français depuis celui du Concorde à Gonesse en 2000. Retour sur les plus importants accidents de vols passagers survenus dans l’hexagone.

Mars 2015 : un Airbus A320 de Germanwings reliant Barcelone à Düsseldorf s’écrase dans les Alpes, faisant 150 victimes dont 144 passagers.

Juillet 2000 : un Concorde d’Air France s’écrase à Gonesse peu après son décollage de l’aéroport de Paris-CDG à destination de New York, tuant les 113 personnes à bord et quatre autres au sol.

Janvier 1992 : un Airbus A320 d’Air Inter reliant Lyon à Strasbourg s’écrase sur le Mont Sainte-Odile près de Strasbourg, tuant 87 personnes mais laissant neuf survivants.

Décembre 1981 : un McDonnell-Douglas MD-81 d’Inex-Adria Aviopromet effectuant un vol charter entre Ljubljana et Ajaccio s’écrase en Corse sur le Mont San Pietro : 180 morts.

Mars 1974 : un McDonnell-Douglas DC10 de Turkish Airlines reliant Orly à Londres s’écrase en forêt d’Ermenonville, tuant les 346 personnes à bord.

Juillet 1973 : un Boeing 707 de Varig reliant Rio de Janeiro à Orly atterrit dans un champ au sud de l’aéroport après un incendie à bord ; 123 personnes meurent asphyxiées, 10 membres d’équipage et un passager survivent

Mars 1973 : un McDonnell-Douglas DC9 d’Iberia reliant Palma de Majorque à Londres percute en plein vol près de Nantes un Convair CV-990 de Spantax reliant Madrid à Londres ; les 68 personnes du vol Iberia meurent après l’impact, l’avion de Spantax réussissant à atterrir à Cognac.

Septembre 1968 : une Caravelle d’Air France reliant Ajaccio à Nice s’abîme en mer, tuant les 95 personnes à bord.

Juin 1967 : un Douglas Dakota IV de Derby Aviation reliant Londres à Perpignan s’écrase sur le Mont Canigou : 88 morts.

Janvier 1966 : un Boeing 707 d’Air India reliant Bombay à Londres s’écrase sur le Mont Blanc : 117 morts.

Juin 1962 : un Boeing 707 d’Air France reliant Orly à Santiago du Chili s’écrase peu avant son arrivée à Pointe-à-Pitre : 113 morts.

Juin 1962 : un Boeing 707 d’Air France reliant Orly à New York s’écrase au décollage : 130 des 132 personnes à bord sont tués.

Septembre 1953 : un Lockheed L-749 Constellation d’Air France reliant Paris à Saigon s’écrase sur le Mont Cimet au nord de Nice (non loin du crash de Germanwings), tuant les 33 passagers et neuf membres d’équipage.

http://www.air-journal.fr/2015-03-25-crash-de-germanwings-le-premier-en-france-depuis-quinze-ans-5141493.html

Commentaire(s)

  1. Premier crash pour un avion commercial il faut le preciser parce que des crashs d’avions d’autres types il y en a eu…

  2. Un Vicker viscount d’Air Inter reliant Lyon à Toulouse s’ écrase dans le massif central en 1971 ou 1972 de mémoire, pas de survivant.

  3. Publié le 25 mars 2015

    « Accidents dans l’hexagone » et vous citez PTP??? Ou bien vos notions de géométrie sont à revoir ou bien ce sont celles de votre français! Voilà le problème des phrases toutes faites qui ne veulent pas dire grand chose!

  4. czl
    Publié le 25 mars 2015

    Impressionnant le nombre d’accidents en France et chez Air France
    Comme quoi, ça n’arrive pas qu’aux autres

  5. Publié le 25 mars 2015

    Une descente de 8mn initiée par le pilote… il ne s’agit pas d’une chute… comme si la descente était programmée par PA et puis le silence, aucun message, aucune alerte… très très bizarre. Un intrus rentre dans le cockpit (terroriste), oblige les pilotes à programmer la descente et élimine les deux pilotes… vous connaissez la suite… je trouve qu’on est – comme d’habitude dans ce cas là aussi – très très prompte à éliminer l’acte terroriste… curieux cette précipitation…

    • Le fait qu’il n’y ai eu aucune communication avec ATC , pas de manœuvre de rétablissement brusques (au vu des éléments actuels) une descente lente, pas de communication des paxs avec le sol par mobile….je pencherai (pure fiction) pour une décompression lente qui à déclenché de la somnolence puis perte de conscience associé avec une fatigue potentielle de l’équipage. L’appareil sortait de visite une erreur de maintenance sur la outflown valve peut mener à ce genre d’évènement

      • ---------------------------- - - 25 mars 2015 à 12 h 28 min
        ---------------------------- -
        Publié le 25 mars 2015

        Et il initie une descente juste avant de tomber en somnolence …. Grotesque, il était sur sa route au PA, donc dans ce cas l’avion aurait du rester en palier sur sa route au cap 026, FL 380. En suivant votre raisonnement c’est en Norvège à sec de carburant que le vol aurait du se terminer dans ce cas…

  6. Publié le 25 mars 2015

    Il manque le crash de Habsheim près de Mulhouse.
    un A 320 avec 3 morts

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum