Feu vert pour l’alliance Etihad Airways – Darwin Airline

air-journal_Etihad-Regional-72-500

Les autorités suisses ont finalement donné leur accord à l’alliance entre Etihad Airways et Darwin Airline, qui opère désormais sous le nom d’Etihad Regional.

Le communiqué de l’Office Fédéral de l’Aviation Civile suisse (OFAC) du 2 avril 2015 précise que « la compagnie aérienne tessinoise Darwin Airline opérant sous le nom d’Etihad Regional est autorisée à agir en partenariat avec la compagnie aérienne du Golfe Etihad Airways ». Cette coopération est rendue possible par « l’adoption d’un nouveau modèle d’affaires qui réduit la dépendance de Darwin vis-à-vis d’Etihad » : après avoir examiné le dossier, l’OFAC a estimé en effet que l’accord de coopération respecte désormais les règles relatives au contrôle et à la propriété des transporteurs aériens. Le nouveau modèle d’affaires de Darwin Airline « diminue nettement la dépendance opérationnelle » vis-à-vis de son actionnaire. A côté de ses propres vols commerciaux, Darwin Airline opérera des vols pour le compte d’Alitalia et d’Air Berlin en Europe. Mais si les conditions de cette coopération devaient se modifier de façon significative, l’OFAC procédera à « un nouvel examen ».

Etihad Airways avait annoncé en novembre 2013 l’acquisition de 33,3% du capital de Darwin Airlines et son changement de nom, lui donnant pour mission « d’aligner son réseau pour connecter les passagers en provenance des marchés européens secondaires aux principaux réseaux d’Etihad Airways et de ses partenaires » – via en particulier un nouveau vol quotidien entre l’aéroport de Zurich-Kloten et Abou Dhabi mis en place par Etihad en juin dernier. La compagnie nationale des Emirats Arabes Unis attendait depuis le feu vert de Berne. Mais le retard pris par les autorités, et la riposte mise en place par Swiss pendant ce temps, ont conduit Darwin Airlines à lancer un plan de restructuration, supprimant 28 postes ainsi que toutes les routes entre la Suisse et la France u l’Allemagne (les aéroports de Paris-CDG, Biarritz, Bordeaux, Calvi, Figari et Marseille étant concernés ainsi que ceux de Leipzig-Halle et Dresde). Un ajustement du réseau qui profitera de fait à l’Italie « en partenariat avec Alitalia », dont Etihad Airways est également devenue actionnaire. Les synergies avec cette dernière sont donc au cœur de la restructuration de Darwin Airline : elle va accroître son activité de contrats de services pour les autres transporteurs européens (wet lease), dont Alitalia justement et donc Air Berlin, autre compagnie dont Etihad est actionnaire (Aer Lingus est son quatrième partenaire européen).

« Après notre dernière réunion tenue en février, nous étions confiant d’obtenir un résultat positif concernant l’approbation de l’OFAC sur notre accord avec Etihad Airways » a déclaré Maurizio Merlo, CEO de Darwin Airline. « Nous avons présenté notre nouveau business plan avec toutes les projections financières correspondantes et l’OFAC a confirmé que ces plans étaient conformes à la réglementation européenne. Depuis l’annonce de notre partenariat avec Etihad Airways, nous avons concentré tous nos efforts sur la réduction des coûts et une nouvelle stratégie d’entreprise. Nous avons travaillé très étroitement à la fois avec Etihad Airways et l’OFAC pour répondre aux préoccupations de l’autorité quant à la viabilité de notre entreprise et pour rassurer les autorités européennes sur le fait que les règles soient respectées tout au long de notre transaction avec Etihad Airways. Ce partenariat nous offrira la stabilité financière nécessaire pour la croissance à long terme de notre entreprise, dissipant toute incertitude sur le marché », a-t-il ajouté.

Basée à Lugano avec Genève comme hub principal, Darwin Airlines opère une flotte de huit Saab 2000 et quatre ATR 72.air-journal_Etihad Regional S2000

http://www.air-journal.fr/2015-04-06-feu-vert-pour-lalliance-etihad-airways-darwin-airline-5142344.html

Commentaire(s)

  1. Coucou
    Publié le 6 avril 2015

    Tout est ds le « respecte désormais »..
    Y a plus qu’à remplacer les collector par des avions.

  2. Vincent
    Publié le 6 avril 2015

    « le fait que les règles soient respectées tout au long de notre transaction avec Etihad Airways »

    Ils rêvent !

  3. Publié le 6 avril 2015

    Ils approuvent la fusion alors qu’elle a eu lieu depuis plusieurs mois, n’importe quoi …

    • On est en Suisse ….ça prend son temps……

      L’OFAC a examiné les relations entre Etihad et Etihad Regional, notamment pour déterminer si le contrôle de la société était toujours exercé en Suisse ou en Europe.
      Non, a estimé l’OFFAC.
      L’OFAC a conclu que les mécanismes de coopération proposés pouvaient conduire à un contrôle d’Etihad sur Darwin Airlines et seraient donc incompatibles avec les dispositions statutaires.
      En conséquence, Etihad a du procéder à des ajustements structurels dans ses relations avec Etihad Regional.

      N’en déplaise aux jaloux qui ont essayé (et échoué) d’empêcher l’expansion de cette compagnie et autres mauvaises langues ! Etihad est bien implantée en Suisse .
      Cela dit, cette implantation suisse est bien peu de chose quand on voit le nombre de capitales et autres villes desservies par Etihad ! Ce n’est pas là que la compagnie fera son beurre !

  4. Publié le 7 avril 2015

    Enfin

    Mais ce feu vert en aura prit du temps…. Vivement une mini base Etihad, ça évitera de passer par Paris pour les provinciaux.

  5. Et ça ne choque personne de croire que Etihad n’est pas maître de cette boite et ne contrôle pas Darwin ?

    Il vaudrait mieux dire que nous acceptons cette situation, plutôt que de chercher des bonnes raisons pour trouver que la situation est conforme.

    Mais bon, c’est cette perpétuelle vision court terme qui est le résultat de cette politique du n’importe quoi. Pour sauver Darwin, acceptons n’importe quoi , et si cela fabrique un nouveau problème, on traitera le problème, etc…

    Pierre

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter