Le 7 avril 1928 dans le ciel : Gérardot et Cornillon reviennent de leur voyage d’étude en Afrique

air-journal-SECM-amiot-122

Histoire de l’aviation – 7 avril 1928. Le 3 avril 1928, le capitaine Gérardot, le capitaine Cornillon, Vigroux et le capitaine Rey, respectivement, pilote, navigateur, mécanicien et aide-pilote quittent l’aérodrome du Bourget en région parisienne, pour mener à bien un voyage d’étude qui sera consacré à la navigation à l’aide de la radiogoniométrie. Les quatre hommes prenant ainsi le chemin du continent africain où ils vont réaliser un circuit.

Après avoir rejoint Colomb-Béchar, Tombouctou, Bamako, Dakar et Casablanca, ils sont de retour en France au terme d’un raid aérien à des fins scientifiques de quatre jours et demi. C’est ainsi qu’ils posent, ce 3 avril 1928, à l’aérodrome de Villacoublay, leur appareil, à savoir un avion Amiot doté d’un moteur démultiplié signé Lorraine affichant une puissance de pas moins de 650 chevaux.

En quelque 68 heures de vol, les aviateurs Gérardot, Cornillon, Vigroux et Rey ont couvert un parcours d’environ 10 100 kilomètres. Un voyage réalisé avec l’aide de leur poste TSF, puis de leur boussole et de leur compas, quand ledit poste TSF a rendu l’âme à Oran !

http://www.air-journal.fr/2015-04-07-le-7-avril-1928-dans-le-ciel-gerardot-et-cornillon-reviennent-de-leur-voyage-detude-en-afrique-5140129.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter