Crash Germanwings : récupération et identification avancent

air-journal_crash Germanwings 4U9525 debris2

Les opérations de récupération de l’épave de l’Airbus A320 de la compagnie aérienne low cost Germanwings se passent plus rapidement qu’espéré : près de 80% des débris ont été retrouvés et sont examinés. Quant à l’identification des 150 victimes du crash du vol 409525 le 24 mars dans les Alpes, elle devrait être terminée à la fin mai.

Lufthansa, maison-mère de la spécialiste allemande du vol pas cher, a diffusé le 15 avril 2015 un communiqué expliquant que les opérations de récupération des débris se sont déroulées « plus rapidement que prévu initialement, en partie grâce au beau temps sur la zone de l‘accident depuis les quinze derniers jours ». Près de 34 tonnes de débris sur 42 tonnes ont été regroupées sur une première zone de dépôt par hélicoptère, la taille des débris variant de quelques centimètres à plusieurs mètres carrés. Une équipe de 60 personnes est présente sur la première zone de dépôt, renforcée par une équipe de sécurité pour protéger le site de toute intrusion. Des gendarmes apportent tout leur soutien aux différentes missions sur le site. Toutes ces opérations se déroulent selon les instructions de l’administration française à savoir la DDT (Direction du Territoire) et la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement), rappelle Lufthansa. D’ici 18 jours, tous les débris devraient être entreposés dans un hangar à Seyne-Les-Alpes. Les autorités judiciaires françaises décideront alors de ce qu’il sera fait des restes de l’avion.

air-journal_crash Germanwings 4U9525 ops2@DICOMLe diagnostic environnemental n’a pas encore commencé, mais les experts interviendront « dès que la zone de l‘accident sera entièrement nettoyée et hors de danger » ; ils proposeront alors un protocole de dépollution à l’administration française pour approbation. Lufthansa envisage une fin des opérations de dépollution « avant les premières chutes de neige ». Simone Menne, Directrice financière et membre exécutif du conseil d’administration de Lufthansa, en profite pour « remercier chaleureusement la Gendarmerie Nationale, placée sous l’autorité du Colonel Brochier, pour le soutien exceptionnel qu’elle nous apporte. Nous sommes profondément impressionnés à la fois par leur dévouement et leur professionnalisme. Nous aimerions aussi remercier la Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, les maires et les habitants des villages proches de l’accident qui ont été admirables dans le soutien et l’aide qu’ils nous ont apportés ».

Dès lors que les opérations de récupération des débris seront terminées, Germanwings et Lufthansa décideront, après concertation avec les maires, les habitants des villages, les familles et amis des victimes, de quelle manière la mémoire des victimes peut être honorée et le recueillement à proximité au site de l’accident peut-être organisé.

L’identification des victimes du crash de Germanwings devrait encore durer environ six semaines, a indiqué hier le procureur de Marseille Brice Robin à l’agence de presse DPA. Les enquêteurs français « espèrent conclure les analyses nécessaires pour la fin du mois de mai », a-t-il précisé. 144 passagers et six membres d’équipages de 18 nationalités différentes sont morts quand l’A320 reliant Barcelone à Düsseldorf s’est écrasé, suite à des « actions volontaires » du copilote Andreas Lubitz. Aucune preuve de défaillance technique n’a été décelée, selon les informations des enquêteurs rendues publiques à ce jour.

http://www.air-journal.fr/2015-04-16-crash-germanwings-recuperation-et-identification-avancent-5142797.html

Commentaire(s)

  1. On peut remercier tous les hommes et femmes qui ont participé au ramassage des corps des malheureuses victimes, eux aussi méritent notre estime, et notre considération, à se demander s’il n’ont pas eu besoin d’un support psychologique après ce qu’ils ont vu …

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter