ECAir conteste la saisie de son avion à Paris

air-journal_ecair b737 congo

La compagnie aérienne Equatorial Congo Airlines (ECAir) s’est fait saisir en fin de semaine dernière, à titre conservatoire, un de ses appareils à Paris Charles de Gaulle (CDG), une décision qu’elle conteste vigoureusement.

Un Boeing 757-200 de la compagnie nationale de République du Congo a été saisie par la justice française le 11 avril dernier alors que les pilotes s’apprêtaient à décoller pour Brazzaville avec 200 passagers à bord. ECAir a vivement contesté cette décision, estimant que l’affaire ne la concernait pas. La saisie a en effet été opérée à la demande de François Odzali, dans le cadre d’un litige l’opposant à l’Etat congolais, et relatif à la destruction de son complexe industriel (Brasseries africaines de Brazzaville) lors de la guerre civile au Congo-Brazzaville en 1997. La justice congolaise, puis la cour de Cassation de Paris ont condamné le Congo à des dommages et intérêts de 70 millions d’euros. L’homme d’affaires François Odzali attendant toujours d’être payé, il a demandé la saisie conservatoire du B757 de la compagnie aérienne nationale du pays.

Cette saisie est considérée par ECAir comme « manifestement illégale car elle est basée sur un jugement opposant des tiers autres qu’ECAir, et le montant accordé dans ce jugement n’est en toute hypothèse pas dû par ECAir ». ECAir ajoute que « dans la mesure où notre compagnie exploite une ligne régulière entre le Congo et la France pour le transport de passagers, elle exerce une activité de transporteur public dont les appareils, ne peuvent, en principe, et sauf exception prévue par les textes, faire l’objet d’une saisie conservatoire ». Les seules exceptions prévues dans les textes concernant les litiges financiers relatifs aux appareils, les équipements, la formation des équipages et du personnel d’entretien au sol ainsi que la maintenance, ECAir a décidé de se battre en justice pour récupérer son appareil ainsi que « réparation du préjudice dans un bref délai ».

Cette saisie d’avions ne semble pas en tous les cas affecter le programme d’expansion de son réseau puisqu’elle annonce toujours l’ouverture de sa troisième route intercontinentale vers Beyrouth -elle aussi vers Dubai– et qu’elle vise de nouvelles routes sur le réseau africain, incluant Luanda, Abidjan, Yaoundé, Bangui et N’Djamena. Sa flotte est composée de 7 avions incluant 737 (photo d’illustration), 757 et 767.

http://www.air-journal.fr/2015-04-18-ecair-conteste-la-saisie-de-son-avion-a-paris-5142919.html

Commentaire(s)

  1. Airbus>Boeing
    Publié le 18 avril 2015

    Pourquoi apparait un B737 sur l image alors qu’un B757 a été saisi?

    • Parce qu’AJ n’a pas d’images libres de droits pour l’article… En même temps c’est pas d’une grande importance… Arrêtez d’être tatillon, c’est de l’information gratuite…

    • Et pourquoi pas une photo de l’avion saisi avec les huissiers mandatés remettant l’acte de saisi !!!

      Bizarre d’attendre que les passagers soient l’avion et que celui si s’apprête à partir pour notifier un acte de saisi d’autant plus que les avions de ECAir arrivent à CDG le matin, y reste la journée et repartent le soir!!! Si on voulait également salir l’image de la compagnie auprès de la clientèle on ne s’y rendrait pas mieux!!!

  2. Ouah c’est sûr que pour le coup la justice abus un peu. Si ils ont des comptes à régler, ils font ça avec le principal intéressé mais pas avec le premier venu…

  3. Une guerre civile il y a 17 ans, une compagnie qui n’existait pas et dont l’apparition a permis la baisse conséquente du billet d’avion ainsi que la baisse de rentabilité de AF sur Brazzaville et Pointe-Noire, le tout une décision qui salie l’image de cette compagnie ! Bon ce qui suive l’actualité savent qu’à Roissy ou Orly les saisi conservatoire d’avion de petit et non influent pays son très rapide ! Ainsi Yemenia n’a jamais subi de saisi sauf si le Yémen avait été en Afrique noire! Bizarrement on ne saisi pas les comptes bancaires de certains ainsi que leur avoir pour cette réparation !!!

    En tout cas c’est une aubaine pour Air France, elle va pouvoir vite augmenter le prix des billets! Aller pour le détracteurs d’AF, je dirai est ce que AF n’y a pas donné un coup de pouce!

  4. Publié le 18 avril 2015

    L’état congolais a été condamné – ECAir compagnie d’état congolaise donc la saisie effectué à la demande du plaignant exerce porte sur des bien de l’état congolais CQFD

    Je conviens qu’il n’est pas très élégant d’attendre que les passagers soient à bord pour faire exécuter la saisie.

    Arrêtez vos délirs en disant que AF à donner un coup de pouce, du grand n’importe quoi. Tous est prétexte au AF Bashing cela devient pénible à la fin.

  5. blablabla
    Publié le 18 avril 2015

    ce genre de pratique ne se fait qu’à l’égard de l’Afrique (la vache laitière d’Air France)

  6. Les vols d’EC Air n’arrivent plus le matin et partent le soir mais arrivent le soir et repartent le soir et sont tous les jours opérés en B767, sauf le samedi.

  7. quel rapport avec AF??? 2 com’ hors contexte une fois de plus

  8. d’où il sortes leur info!!!!!!!!!
    L’avion a été saisie à l’arrivée du vol et non au départ avec 200 pax!
    et puis le vol arrive a 20h15 et repart à 23h.

  9. Publié le 19 avril 2015

    Je veux bien qu’on accuse une nouvelle fois Air France (comme pour tout le reste) mais les saisies d’avions sont une pratique courante, SkyEurope (qui a depuis fait faillite) s’était fait saisir un Boeing 737 en 2009 à Orly. Sûrement un mauvais coup d’AF qui voulait garder son juteux business vers Prague …

    http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-06-23/un-avion-de-skyeurope-saisi-a-orly/916/0/354986

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum