L’Etat rachète 1,7 % du capital d’Air-France-KLM

air-journal_KLM Air France Chili 2

Le gouvernement français, déjà actionnaire d’Air France-KLM à hauteur de 15,88 %, va racheter 1,7 % de participations supplémentaires, afin d’accorder aux actionnaires de longue durée « le droit de vote double ».

Le ministère de l’Economie a annoncé vendredi 8 mai son intention de monter dans le capital d’Air France-KLM en rachetant 5,1 millions de titres, correspondant à 1,7 % du capital du groupe aérien franco-néerlandais. Pour cela, il devra débourser selon le cours de l’action entre 33,15 millions et 45,9 millions d’euros. En se renforçant, son but est d’imposer l’adoption des droits de vote doubles au sein d’Air France-KLM, ce qui ne semblerait pas possible aujourd’hui selon des estimations, cette disposition réclamant les 2/3 des votes des actionnaires. Cette disposition de vote double, inscrite dans la « loi Florange » du 29 mars 2014, stipule que les détenteurs d’actions d’une compagnie depuis plus de deux ans, se voient octroyer un double poids dans les décisions.

Le but du gouvernement et du ministre de l’Economie Emmanuel Macron est de diminuer le poids des actionnaires spéculatifs de court terme, tout en favorisant ceux qui prônent une stratégie de long-terme. Air France-KLM a confié ne pas avoir de « problème de fond » avec cette disposition de la loi Florange, indique Le Monde. Le conseil d’administration du groupe, qui a abordé ce sujet lors d’une réunion le 29 avril dernier, se serait même montré « favorable à un actionnariat stable et de longue durée. »

Les salariés qui sont les deuxièmes actionnaires du groupe, sont quant à eux, favorables à l’instauration du droit de vote double.

http://www.air-journal.fr/2015-05-09-letat-rachete-17-du-capital-dair-france-klm-5143921.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 9 mai 2015

    Moi je dis que l’etait prepare le terrain pour l’apres obtention de slots supp a qatar, ek et ey.
    Quand y a des contres parties aux rafales et futurs 350/380 faut brosser les troupes francaises aux futures mauvaises nouvelles…
    Any one?

  2. Pierreantoine
    Publié le 9 mai 2015

    Si ça revient à plus d’influence de l’état ds la gestion de la société, cela vt dire un retour au copinage, passe droits, bref tt ce qui a mené AF à accumuler retards, errements, ( Espace 127 plutôt que lit plat)etc.. ( la baguette fraîche et les dés de savon de Marseille ou le « plateau goûter/sucré » sous Attali.
    Aeroflot renoue avec un clin d’oeil ds sa géniale campagne de com cette année, AF risque de revenir à la très coûteuse gestion corrompue des soviets.

    • Publié le 9 mai 2015

      Il est regrettable de voir que certaines analyses se limitent aux aigreurs politiques.
      Lorsque vous parlez des copinages des soviets, vous faites référence à l’emploi fictif du fils Tibéri?
      Et je doute, quelles qu’aient pu être les interventions de l’Etat ou des gouvernants, qu’elles aillent jusqu’à définir un plateau repas (soviet?).
      Même remarque en ce qui concerne les réactions suite à la privatisation de TLS. Ce sont les (ultra) conservateurs thatchériens britanniques qui ont commencé la privatisation des aéroports, je n’ai pas souvenir d’avoir alors entendu hurler au soviet. La décision de DEVOIR privatiser les grands aéroports vient de nos chers élus de Bruxelles, que je ne soupçonne pas vraiment (cf Barroso et autres gauchistes) d’être des agents de Moscou. Si l’actuel gouvernement ne l’avait pas fait, son successeur l’aurait fait parce que dans notre monde ultralibéral tout doit être mis dans les mains du privé.
      Dans votre analyse, soit l’état actionnaire intervient et il est accusé de gestion soviet, soit il n’intervient pas et l’actuel locataire de l’Elysee se fait traiter de Flamby mou. Il serait peut être temps d’apporter des arguments un peu moins bo-beauf a vos propos.
      Dernier point pour vous éviter tout déversement de bile supplémentaire: ceci n’est aucunement, mais VRAIMENT PAS, un plaidoyer pour l’actuel gouvernement! Je n’éprouve pas le besoin de mettre sur la table mes opinions lorsque ce n’est pas le sujet!

  3. Publié le 9 mai 2015

    Passage en force similaire que pour Renault. L’Etat cherche simplement à imposer le droit de vote double.
    Espérons que certains salariés n’y voient pas là une main tendue par l’Etat et n’interprètent pas ce geste comme étant les prémices d’un renflouement d’Air France. Car ce n’est pas le cas.

  4. Publié le 9 mai 2015

    @Halas, c’est du grand n’importe quoi…. L’etat opte pour un stratégie intelligente et sensée qui est d’avoir une base d’actionnariat sur le long terme et éviter la dépendance stupides aux vautours de la bourse (et par conséquence aussi les individus spéculant sur le marche) qui n’ont aucune vision industrielle d’une entreprise, restent assis sur leurs canapé et veulent du double digit profit a la fin de l’année… En ce qui concerne les slots pour Qatar, ça me fait hurler de rire de voir tous les gens criant au scandale, etc…. l’état a fait son travail, il place les rafales ce qui fait du bien a nos emplois, notre industrie et notre balance commerciale, AF étant focalise sur Paris cela ne va pas leur tailler des croupières. C’est du business normal, qui se fait dans le monde entier, qui est applaudi par tout le monde sauf quand on arrive en france ou les ringards incapable de comprendre une situation dans son ensemble (car marche et politique internationale) font du baching systématique ne sont jamais contents.

  5. Publié le 9 mai 2015

    @RICHERSA: c’est exactement ca!

  6. Publié le 9 mai 2015

    Mouais…je suis tout a fait d’accord avec le buisness des contres parties qui pour moi est tout a fait normal. D’ailleurs c’est la raison pour laquelle ek a annuler les 350 l’année derniere pour laisser plus de temps au lobbying et reussir a avoir des slots!
    Je vois bien notre cher francois ne sachant rien decider , donner des slots et acheter la paix syndicale a grand coup d’actions…
    On vera dans quelques semaines.

  7. rantanplan
    Publié le 9 mai 2015

    L’état « refourgue » TLS à un Groupe Sino-Canadien pour 308 Millions d’€, et quelques jours après, entre 10 et 14% de cette somme est « réinvestie » dans le groupe AF….. qu’on m’explique sachant que les finances de l’état sont au plus bas et que pas mal de secteurs primordiaux (la santé etc….)manquent cruellement de moyens.

  8. Aulongcourt
    Publié le 9 mai 2015

    Doubler les droits de vote de QUICONQUE détient des actions au delà de 2 ans ..a pour but de privilegier un actionnariat stable,et d’éviter les  » coups de bourse » : cette stratégie s’applique À TOUT CEUX qui ne confondent pas bourse et Monopoly…….aussi bien des investisseurs particuliers que professionnels,particuliers qu’entreprises….De plus,au terme de la loi a ce sujet,cela concerne aussi TOUTES les sociétés francaises,publiques,parapubliques ou privées…..La loi précise aussi que cela s’applique de fait sauf si une Assemblée Générale d’Actionnaires vote une Motion s’y opposant….L’ordre du jour de la future AG d’AF prévoit une telle Motion : c’est pour avoir plus de droits de votes à cette AG sous peu que le Gouvernement acheté quelques actions supp,puis les revendra apres l’AG une fois cette Motion rejetée ( espère t il!), comme il l’a fait chez Renault…n’y a donc aucune visée particulière, autre que d’aider à faire passer un texte en lequel il croit,et c’est tout…( je dis  » aider », car malgré sa légère montée au capital,le Gouvernement n’est pas majoritaire ni en participation, ni en votes – loin de la meme!-, et il a donc besoin de regrouper autour de lui ( ou de s’agréger a…) un groupe majoritaire de votants opposés à cette Motion, ce qui n’est pas fait!!!

  9. Erik de Nice
    Publié le 9 mai 2015

    L’Etat qui se réengage dans AF, HOP qui réinvente Air Inter, on fait un bon….de 30 ans en arrière.
    On apprend rien ici, on tourne en rond..

  10. Joseph.K
    Publié le 9 mai 2015

    Je doute que cette décision soit appréciée par KLM et au delà par les autorités néerlandaises. A suivre…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum