Quatre bagagistes voleurs d’Orly condamnés à de la prison ferme

aj_aeroport_bagages

Quatre bagagistes de l’aéroport parisien d’Orly ont été condamnés jeudi 7 mai 2015 par le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) à des peines de prison ferme allant de 6 à 9 mois, pour avoir dérober des objets de valeur dans les bagages des passagers directement dans la soute de l’avion.

C’était le seul endroit vraiment sécurisé en raison de l’absence de caméras de surveillance pour que ces bagagistes peu scrupuleux effectuent leurs larcins sans crainte d’être importunés : la soute de l’avion. Certains anciens salariés de la société sous-traitante pour les chargements de bagages, Alyzia, fouillaient les bagages depuis 2007, même si les faits jugés remontent de 2009 à mars 2011. Ils ont été condamnés à entre 6 et 9 mois de prison ferme plus l’interdiction de travailler dans un aéroport avant trois ans, plus 3 000 euros d’amende chacun. Onze autres de leurs compères, la plupart bagagistes ont été condamnés à jusqu’à un an de sursis.

Pour Marius, le plus lourdement condamné, la fouille systématique était devenue partie intégrante de sa journée de travail avec 400 bagages fouillés par mois, pour un un montant total avoisinant les 50 000 euros. Les enquêteurs ont retrouvé couteaux et tournevis dans les casiers de ces salariés, qui s’arrangeaient pour travailler toujours ensemble. Une fois leurs méfaits terminés, ils repartaient tranquillement à pied pou à bords de petits charriots électriques.

Il y aurait eu une centaine de plaintes de passagers dont les bagages ont été traités par Alyzia entre 2009 et 2010, mais on estime le total des victimes bien supérieur, car des passagers ont pu enregistrer leurs plaintes dans leur pays de destination. La gendarmerie des transports aériens (GTA) avait été saisie en mai 2010 dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour « vols aggravés » et « recel« . C’est finalement la plainte d’une jeune femme pour un vol de portable sur la ligne Paris-Alicante qui va mener les enquêteurs sur la bonne piste. En effet, le smartphone sonnera à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), où réside l’un des salariés d’Alyzia, qui travaillait justement sur cet avion ce jour-là.

L’étendue du préjudice est plus que difficile à déterminer mais selon Corsair et Norwegian Air Shuttle, parties civiles aux côtés de Vueling, ils ont dû indemniser des passagers victimes de ces larcins pour 100 000 euros en 2010.

http://www.air-journal.fr/2015-05-10-quatre-bagagistes-voleurs-dorly-condamnes-a-de-la-prison-ferme-5144004.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 10 mai 2015

    C’est  » interdiction de travailler dans des aéroports » a VIE point final.

    • Tout à fait. Et pas seulement aéroports: gares, gares routières, sociétés de transport et de logistique, partout où des bagages, colis et marchandises doivent être manipulées.
      Le problème est qu’ils risquent de sortir de prison encore pires qu’en y entrant, car les seuls compagnons qu’ils risquent d’avoir là-bas sont des délinquants/criminels bien plus endurcis…

  2. 3000 Eur. d’amende chacun..? cela parait pas cher payé alors qu’un seul de ces parasites aurait déjà volé pour un montant total de 50000 Euros !

  3. Publié le 10 mai 2015

    Interdiction de travailler sur un aéroport 3 ans …. c’est une blague ????!!!!!! A VIE ….. plus jamais … elle est belle la justice en France … on favorise les voleurs et les délinquants

  4. Patrick J
    Publié le 10 mai 2015

    Je suis PNC AF, adhérent à la CGT et je tenais à apporter tout mon soutien à ces cmarades injustement mis en cause. En effet, personne n’a idée de la douleur, suscité par le rejet et le racisme, que doivent ressentir ces garçons, pour en arriver à des gestes aussi désespérés.
    Ces pauvres garçons , fruits de la diversité et du bonheur de vivre ensemble , ces pauvre enfants qui souffrent dans leur chair de vivre dans un pays raciste comme la France où tout est fait pour les exclure , ces enfants n’ont t-ils pas le droit eux aussi de vouloir goûter au moins une fois dans leur vie a une vie de luxe que les Français de souche leur exposent sans vergogne alors qu’eux ne se contentent que des miettes ?
    Si on avait une autre attitude vis-à-vis de ces jeunes français issus de l’immigration comme ceux mis en cause dans ce faits divers qui n’est qu’un malheureux accident , les choses seraient sûrement différentes. Si on les respectait plus, si on les considérait plus au lieu de, sans cesse, les fustiger et des les montrer du doigt systématiquement comme étant de « sales arabes », de ne leur proposer que des sales boulots , leur comportement serait bien différent.

    • CGT AF
      Publié le 10 mai 2015

      Bravo Patrick, voilà qui est bien dit. Ce malheureux fait-divers est, comme tu le dis très bien, en fait est un cri de desespoir certes maladroit mais sincere de jeunes en etat de mal-vivre et d’exclusion. Il faut voir avant tout dans ce faits divers de la rébellion de la part des jeunes vis à vis d’une société qui refuse de les accepter avec leurs différences donc leurs richesses.
      Mais connaît-on le passé de ce jeune homme. Il est fort
      possible qu’il aient eu une jeunesse difficile et que leurs actes (certes
      répréhensibles ) soit la conséquence directe du rejet qu’ils ont eu à subir
      de la part de la société. Auquel cas, le coupable ce ne sont pas eux
      mais cette société dysfonctionnelle qui crée des délinquants. De plus,
      si le juge a décidé d’assouplir leur peine, c’est que leur comportement
      ele mérite. On devrait plutôt se féliciter d’avoir
      des juges humains !

    • MAB
      Publié le 10 mai 2015

      je suis d’accord avec vous que la société les pousse quelque part à voler, mais ça ne pardonne pas quand même, ce n’est pas une raison pour ne pas les sanctionner.

    • anonymous
      Publié le 10 mai 2015

      Patrick J votre commentaire est complètement absurde! On ne peut pas tout mettre sur le compte du racisme et de la misere ce genre de délit. Faut arreter de toujours trouver des excuses, c’est la le problème de la France et des gens comme vous. Je suis moi même  » immigré » et refusera toujours qu’on ramène tout les malheurs à ça. Une pourriture est une pourriture et malheureusement les plateformes aéroportuaires parisiennes n’en manque pas de cela. J’y bosse donc bien placé pour le savoir!

  5. HAWK18
    Publié le 10 mai 2015

    PATRICK J est un grand comique devant l’éternel 🙂
    Merci pour ce moment de pur délire.

  6. Publié le 10 mai 2015

    PATRICK J et CGT AF

    DEHORS AVEC VOS AMIS si la France n’est pas à votre goût !!!

    Merci d’avance DE VOTRE CONPREHENSION …

    Ce type de discours me donne la nausée car je suis fils d’immigré et jamais je n’ai été mis au banc de la/ma société francaise !

    Chacun à une chance …

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum