Aéroport de Bordeaux : +0,9% en avril

air-journal_bordeaux_aeroport 2

L’aéroport de Bordeaux-Mérignac a enregistré une hausse de +0,9% du trafic passager au mois d’avril, un mois marqué par la bonne performance des vols internationaux.

Dans ses statistiques publiées le 12 mai 2015, l’aéroport bordelais précise avoir accueilli 442.592 passagers le mois dernier, la grève des contrôleurs aériens les 8 et 9 avril ayant largement impacté le trafic global avec 173 vols annulés et une perte de 17.000 passagers, (estimation du trafic perdu 3,8%). L’international reste cependant au beau fixe avec + 9,4% de croissance en avril et le trafic global est en légère croissance (+0,9%).

Les vols internationaux atteignent +9,4% de croissance en avril soit 210.558 passagers. Les grandes destinations européennes continuent leur forte progression. Bruxelles prend la 1ère position du palmarès grâce au complément d’offre par la compagnie aériene Brussels Airlines et atteint une croissance de +52,2%. Suivi de près par Barcelone avec Vueling (+40,3%), Milan avec easyJet (+30,2%), Venise avec Volotea (+38,9%) et Amsterdam avec KLM et easyJet         (+ 27,7%). Bon début de saison pour les reprises de l’été avec Malaga (Volotea et depuis le 13 avril Vueling) +130%, Bristol (EasyJet) +45,2%, Edimbourg (Ryanair) +10,2% et Bologne (Ryanair) +4,2%.

Le trafic intérieur est en baisse de -5,8% et 231.294 passagers. L’ensemble des lignes domestiques a subi l’effet grève : Nice -0,2%, Lille -0,7%, Orly -10,3% et Marseille -25,5%. Le hub de Paris Charles-de-Gaulle bénéficie de la 6ème fréquence supplémentaire et progresse donc de +5,6%. Brest augmente son trafic de façon remarquable grâce à la double desserte de Chalair et de Volotea depuis le 17 avril (+73%).

Le trafic des vols low-cost est positif avec + 4,5%, soit 189.720 passagers en avril. Cette tendance devrait se confirmer en mai avec l’ouverture de 4 nouvelles destinations : Prague, Dubrovnik, Corfou par Volotea et Vienne avec Europe Airpost.

L’ouverture de la saison été se fait sous les prémices d’un bon début d’année avec + 5,1% de trafic depuis janvier, soit 1.462.399 passagers accueillis : 879.077 sur les lignes intérieures (-0,4%), 583.322 vers et depuis l’étranger (+16,2%). Les low cost ont transporté 528.402 voyageurs (+10,20%).

http://www.air-journal.fr/2015-05-12-aeroport-de-bordeaux-09-en-avril-5144086.html

Commentaire(s)

  1. Si les bons résultats de Brussels Airlines pouvaient inspirer sa maison-mère…

  2. Rm
    Publié le 12 mai 2015

    Incroyable qu’Air France abandonne des aéroports avec de telle croissance comme Bordeaux (mais aussi Lyon, Toulouse…) pour se concentrer uniquement sur Paris.
    C’est presque trop facile pour les autres compagnies d’ouvrir des lignes européenne et que ça marche.
    Air France croit toujours que pour aller de Bordeaux à Barcelone ça ne va pas déranger le client de passer par Paris.
    bizarre…

    • rantanplan
      Publié le 12 mai 2015

      Pour BOD, HOP (ou AF) ont abandonné Barcelone au profit de Vueling qui enregistre de bons résultats. Il en a été de même pour Lisbonne (Easyjet et Portugalia), Porto (Ryanair),Madrid (Air Nostrum et sans doute un retour d’Easyjet), Geneve (Easyjet avec 2 vols quotidiens) et j’en passe… Rome est entrain d’être délaissée elle aussi (merci Ryanair pour combler un peu le vide), Strasbourg également (merci Volotéa)
      Quant à Bruxelles, le pauvre ER4 HOP avec une escale à NTE a laissé la place aux A320/319 de Brussels et Easyjet avec la croissance que l’on sait.
      Bref, une politique commerciale sans aucune initiative de la part du groupe AF qui consiste, soit à laisser croupir la potentialité de nouvelles lignes au départ des régions, soit à se désengager au plus vite face à la concurrence… Minable, à moins que le Long Courrier ne soit le seul et unique avenir… à suivre

  3. Publié le 12 mai 2015

    Ce n’est pas à la marque AF d’assurer les vols du type BOD-LIS, BOD-BCN, etc. (Vous avez vu le cuisant échec des bases de province : taux de remplissage catastrophique et pertes énormes) mais à sa filiale low Cost Transavia. Se basera-t-elle bientôt dans les aéroports du Sud (BOD, TLS, MRS) ?

    Quant aux liaisons du type BOD-BCN : si vous voulez aller en we, que vous avez des dates et des horaires flexibles, oui, vous pouvez prendre Vueling et payer moins cher ; en revanche, si vous êtes un homme d’affaires pressé et qu’il faut vous rendre à BCN à une date et un horaire précis, alors vous utiliserez le formidable hub d’AF à Paris qui offre de nombreuses possibilités de correspondances permettant d’arriver à toutes les heures de la journée. Quoi que l’on dise, quoi que l’on fasse, le modèle du hub et toujours incontournable et à de beaux jours devant lui car il est impossible d’avoir des fréquences satisfaisantes en point à point hormis sur quelques lignes très fréquentées.

    Plus inquiétant en revanche pour Air France et BOD : comment expliquer ces deux terribles chutes de trafic sur ORY et MRS (deux lignes de point à point à fort trafic opérées en a32s) ? Si quelqu’un a des explications, je suis preneur !!

    • clem
      Publié le 12 mai 2015

      Grosse diminution sur MRS car la ligne opérée également par Ryanair à partir de mars 2014, n’est pas reconduite sur la saison 2015.

      Concernant ORY, les grèves sont en grande partie la cause de cette chute.

      • Publié le 12 mai 2015

        Excellente réponse de Clem. Tout est dit.
        La chute sur ORY est donc conjoncturelle (effet grève d’avril), celle de MRS est en revanche structurelle et donc pérenne si personne ne « reprend » la ligne.

        • Publié le 12 mai 2015

          Marseille-Bordeaux par Volotea l’hiver prochain ?
          Ce sui me fait sourire c’est que le nombre de vols entre Bordeaux et Marseille est maintenant équivalent qu’entre Toulouse et Marseille. Bon d’accord le type d’avion est légèrement différent (A319-A320 pour Bordeaux-Marseille vs gros porteurs ATR42/72 sur Toulouse-Marseille).

    • rantanplan
      Publié le 12 mai 2015

      La principale chute de trafic entre BOD et ORY a été les mouvements de grève de divers personnels qui ont fait perdre pour BOD entre 4 à 5 % du trafic national, tant pour ORY que pour MRS. Le « must » étant que Ryanair, à son habitude a fait volte face sur la liaison MRS/BOD alors que son remplissage avoisinait les 90%…(manque d’avions ?)
      Pour ce qui est des liaisons vers Paris, la LGV va capter environ 800 000 pax annuels pour un trajet de 2h05 de centre à centre. Il faut s’y habituer et composer avec cela.

      • Exact. Le volte-face de Ryanair sur BOD/MRS est incompréhensible. Pourtant Volotea, qui avait une occasion en or de sauter sur un marché déjà existant, n’a pas donné suite. EZY?
        En tous cas les grèves chez AF ont très négativement influencé la clientèle qui n’hésite plus à prendre le train pour Paris plutôt que de faire face à des avions cloués au sol pour cause de grève.
        Et si Transavia n’a pu sauter sur les marchés captifs sur des aéroports comme BOD, c’est faute d’avions. Faute d’avions pour cause d’opposition des salariés d’AF au développement de la Cie. On tourne (une fois de plus) en rond!
        Et pour répondre à PE, Effectivement si je dois aller a BCN avec des horaires imposés, je prendrais la solution via un Hub. Mais le client le fait via MAD puis navette MAD/BCN… de peur de se trouver tanké à CDG -une fois de plus!

  4. AF002SSR
    Publié le 12 mai 2015

    Il n’y pas que les compagnies du Golf qui donnent des soucis a Air France…
    Merci aux low-costs nous permettant d’eviter le formidable hub de CDG !
    Et bravo a ADBM 🙂

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum