Toulouse : le trafic aérien parfaitement stable en avril

air-journal_aéroport toulouse

L’aéroport de Toulouse-Blagnac affiche pour le mois d’avril un trafic parfaitement stable (0%) par rapport au même mois l’année dernière, la croissance ayant été freinée par la grève du contrôle aérien.

Dans ses statistiques mensuelles publiées le 12 mai 2015, l’aéroport toulousain souligne que la grève des contrôleurs aériens a impacté plus de 28 000 voyageurs, le total s’établissant à 650.413 passagers en avril. Le mois dernier a été marqué par une légère baisse du trafic national (-0,9%), alors que le trafic international est en augmentation (+2,3%), conséquence directe de l’augmentation de l’offre sur le programme Eté. Le trafic régulier (+0,5%) reste sur une note positive, à l’inverse du trafic charter qui régresse (-3,9%) ; le segment low-cost représente, quant à lui, 30,6% du trafic local.

Le trafic national à Toulouse s’est établi à 376.657 passagers en avril. Les résultats sur Paris-Orly (-5,7%) ont été fortement impactés par le mouvement de grève des contrôleurs aériens, avec près de 100 vols annulés et plus de 12 500 passagers concernés. En revanche, on observe une forte croissance (+9,2%) sur Paris-CDG. En région, la progression est également là (+2,4%), avec des résultats positifs sur la plupart des destinations comme Marseille (+7,6%), Lille (+6,7%) et Nantes (+6,5%).

Le trafic international a enregistré 271 129 passagers. Le trafic régulier renoue avec la croissance (+2,5%). Sur l’espace Schengen (+5,8%), l’augmentation de l’offre compense largement la baisse du trafic sur l’Italie (-9,6%), avec notamment de fortes croissances sur Francfort (+26,7%), Lisbonne (+18,2%) et Amsterdam (+14%). Hors Schengen, le trafic régulier baisse légèrement (-0,6%) et enregistre une légère croissance sur Londres-Heathrow (+7,9%) alors que Londres-Gatwick est en recul (-3,7%). Le trafic régulier sur l’Afrique du Nord est à l’équilibre (+0,3%), les bons résultats sur l’Algérie (+16%) compensant la baisse sur le Maroc (-9,2%).

Le trafic international charter est en léger retrait (-2%) avec moins de 12 702 passagers accueillis. Fuerteventura est la destination la plus fréquentée avec 2 080 passagers. Le trafic fret et poste augmente (+3%), avec 5 444 tonnes traitées. Le nombre de mouvements commerciaux est en baisse (-5,7%), avec 6 735 mouvements réalisés.

http://www.air-journal.fr/2015-05-14-toulouse-le-trafic-aerien-parfaitement-stable-en-avril-5144160.html

Commentaire(s)

  1. PE
    Publié le 14 mai 2015

    TLS étant déjà reliée aux hubs performants de CDG, AMS, LHR, FRA, MUC, FCO, MAD, LIS, BRU et Istanbul, je ne pense pas du tout que l’arrivée d’une Gulf Sister soit nécessaire sur Toulouse, bien au contraire !!

    • MAB
      Publié le 14 mai 2015

      Etant donné que les cies du golf font leurs études avant de lancer des lignes, je ne pense pas qu’ils soient cons pour lancer une ligner sans demande (en d’autres termes, si TLS ne possède pas la demande, il n’y aura pas de ligne)

  2. Filoustyle
    Publié le 15 mai 2015

    Airbus group le demande, l’aéroport le demande, comme les 65000 passagers réguliers sur New York demande une liaison directe de quoi remplir un 757 par jour à peut prêt. Mais bon laissons faire les chinois ils vont la créer eux la demande.
    Je vous signale qu’il n’y a aucune demande pour CDG ni AMS,LHR…….etc etc depuis TLS on nous l’impose ! Vous voyez la différence ?

    • J'me marre
      Publié le 15 mai 2015

      La France ,l’Union Europeenne et les USA ont entre eux un accord de ciel ouvert: cela signifie que n’importe quelle compagnie aérienne de droit francais OU europeen OU américain peut ouvrir quand elle veut,à la fréquence qu’elle désire et avec la taille d’avion qu’elle souhaite des vols entre Toulouse et New York SANS avoir besoin de demander/obtenir de droits de trafic spécifique: aucune administration française,Europeenne ou américaine ne peut s’y opposer…Par ailleurs , l’aéroport de Toulouse n’est pas -loin de là- un aeroport sature dans lequel les créneaux sont rares ou inexistants: il n’y a donc pas la non plus d’obstacle a l’ouverture d’une telle ligne..
      Si aucune des nombreuses compagnies que comptent les USA ,la France et la totalité de l’Union Europeenne ne s’est encore lancée dans l’aventure, c’est soit qu’elle ne le veulent pas ( et chaque opérateur a la liberté d’entreprendre…ou pas!), soit qu’elles ignorent encore les formidables opportunites de cette ligne (!), et dans ce cas,continuez votre lobbying auprès d’elles,prenez votre bâton de pèlerin,allez les démarcher,leur expliquer…vous finirez bien par en convaincre une a un moment ou un autre….

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter