Trois candidats officiels au rachat de TAP Portugal

aj_TAP Portugal a319

Le gouvernement portugais a officiellement annoncé vendredi 15 mai que trois candidats s’étaient portés acquéreurs de 66 % de TAP Portugal.

Si Sergio Monteiro, secrétaire aux Transports dans le gouvernement portugais n ‘a pas voulu dévoilé les noms des trois candidats de 66 % du capital de TAP Portugal que l’Etat met en vente, l’agence de presse portugaise Lusa évoque (sans surprise) les trois candidats dont des bruits de couloir avaient déjà révélé les noms. On y trouve l’homme d’affaires américano-brésilien David Neeleman, fondateur de la compagnie aérienne américaine JetBlue et d’Azul Brazilian Airlines, dont il est directeur général. Le second est l’investisseur colombo-brésilien German Efromovich,  CEO de la compagnie aérienne colombo-salvadorienne Avianca Taca , dont il détient plus de 58 % du capital et également fondateur du conglomérat sud-américain Synergy Group. Une troisième offre de rachat proviendrait de l’homme d’affaires portugais Miguel Pais do Amaral  qui a des intérêts allant des médias aux mines.

« C’est un jour d’espoir pour la TAP et ses employés (..) », a affirmé Sergio Monteiro sans évoquer les précédentes grèves des pilotes de TAP Portugal qui réclament l’application d’accords conclus en vue de la privatisation de la compagnie aérienne. Le syndicat de pilotes portugais demande en effet la restitution des primes d’ancienneté supprimées en 2011 et entre 10 et 20 % du capital en cas de privatisation. Si aucune ligne ne bouge, les salariés de TAP Portugal conserveront leurs 5 % de participation.

Rappelons que TAP Portugal comprend également une filiale d’entretien aéronautique TAP M&E Brazil, largement déficitaire, la compagnie régionale Portugalia et 43,9% du bagagiste Groundforce. La flotte d’Air Portugal comprend 77 avions : 43 avions de la famille A320, 14 A330, 4 A340, 2 ATR 42-600, 8 Embraer ERJ-145 et 6 Fokker 100. Elle a aussi en commande 12 Airbus A350-900 (+ 3 options)

http://www.air-journal.fr/2015-05-17-trois-candidats-officiels-au-rachat-de-tap-portugal-5144256.html

Commentaire(s)

  1. Espérons que TP sera rachetée par un vrai investisseur qui cherche le développement de la compagnie avant de penser aux bénéfices à court terme.

  2. Bizarrement Etihad n’est pas sur le coup! On finit par s’habituer à ce qu’ils prennent des participations partout en Europe

  3. groovy
    Publié le 17 mai 2015

    Lady gaga le quatar est dessus via iag patience vous verrez puis ethiad est déjà sur af…..

    • Vincent
      Publié le 17 mai 2015

      1. Le Qatar est un petit actionnaire d’IAG (10 %).
      2. Je sais (information de source interne) que TAP n’intéresse pas IAG : je m’en suis étonné, mais TAP n’entre pas dans leur stratégie.

      • RealVision
        Publié le 17 mai 2015

        Étant déjà propriétaire d’Iberia, TAP ferait un peu doublon pour IAG. De plus, TAP a un marché hors Europe axé surtout autour du Brésil.

        Je crois que TAP serait un candidat idéal pour un investisseur sud-américain qui souhaite se développer en Europe, d’où l’intérêt de 2 sud-américains (Avianca et Azul, tous 2 très présents au Brésil également).

        Perso, je pense que les Européens ont tort de ne pas s’y intéresser car cela va faire venir un 3ème compétiteur (peut-être sud-américain) dans leur « basse-cour », en plus des concurrents du Golfe. Imaginons que Azul rachète TAP, il pourrait la transformer en un « Jet Blue » européen avec des conséquences dramatiques pour IAG, Lufthansa ou AF ( en tant que client, je serais plutôt content vu la qualité du service d’Azul ou de Jet Blue)

  4. le problème de la TP c’est comme AY 2 excentrés en Europe, parler de hubs c’est pas évidement

    • RealVision
      Publié le 18 mai 2015

      Tout à fait. C’est peut-être la raison pour laquelle Etihad ou les autres cies européennes ou du Golfe ne s’y intéressent pas

    • Aulongcourt
      Publié le 18 mai 2015

      Un hub c’est avant tout un jeu des correspondances possibles….
      Pour TAP , sa position excentrée par rapport à l’Europe,et sa position  » bord d’océan » complique la chose: impossibilité de proposer des destinations MC sur 180° cause océan…donc obligation de faire un jeu de correspondance sur des faisceau Amérique du Nord– Europe Méditerranéen/Afrique du Nord et sub-Saharienne….et Europe– Amérique du Sud….
      Étudiez la présence physique de TAP: hors le Brésil, quasiment RIEN en AMS….difficile pour le faisceau Europe-AMS!!… Et en Amérique du Nord quasiment rien non plus…d’autant qu’à l’autre bout ,côté Europe du Sud/Maghreb/Afrique, c’est extrêmement limite aussi comme desserte!!!
      Donc TAP ne peut offrir qu’un seul faisceau de CNT : Europe-Bresil…hors cela,il n’y a rien ou quasiment….
      OneWorld a LATAM avec elle..et LATAM va creer une base de correspondances Europe/AmeriqueNord–Bresil/Ameraique Sud située dans le NordEst brésilien….les lignes Portugal-Nordeste bresilien n’offriront donc plus aucun intérêt pour OneWorld…qui fera des Madrid-Nordeste avec correspondances…
      TAP est dans StarAlliance: on pourrait penser LH/UA intéressées mais pour UA ce serait pour des correspondances sur des destinations Europe méditerranéenne….qui sont suffisamment desservies pour la plupart ( et bien plus efficacement) par LH via FRA/MUC : donc intérêt quasi- zéro pour UA….en ce qui concerne LH,c’est plus d’un allié brésilien ou sud américain dont elle a besoin….
      Pour ce qui est de Skyteam : TAP ne présente que peu d’intérêt: sur Europe-Ams AFKLM est suffisamment développée en elle même pour pouvoir se passer de l’apport de TAP,d’autant qu’elle peut compter sur son partenaire GOL ( AF/DL sont très minoritaires dans capital de GOL, mais ils y sont!): il suffira à AFKLM d’envisager une ligne Europe- Nordeste brésilien et ca fera l’affaire pour desserte locale et correspondancesNordeste Brésilien,maintenant que Brasilia est ouvert ( pour CNT plus centre-Bresil)..et idem pour DL…Pour DL,récupérer TAP n’a aucun intérêt: tout ce qui est desservi par TAP en Europe l’est deja et bien plus efficacement par AF-AZ-KL…et ce ne sont pas l’absence de vols faciles vers Maputo,ou cabot Verde qui changera grand chose à cet état de fait!!!!
      L’avenir de TAP parait sombre …trouver un allié-acheteur chez les Européens ou NordAmericains parait complique…..reste ..des SudAmericains intéresses,eux, par une porte d’entrée en Europe:Pas LATAM qui dispose d’autant de portes que de compagnies européennes membres du groupe ( BA-IB…ça suffira pour faire l’affaire!)pas GOL qui ne fait pas de LC..et qui s’appuierait sur AF-AZ..( et dont AF/DL sont actionnaires tres minoritaires certes,mais actionnaires tout de même!)….reste AZUL au Brésil qui est dionible…ou du côté du Venezuela…….qui feraient bien ceux-la, de TAP et de Lisbonne une porte d’entrée sur l’Europe!!!
      A defut,le futur de TAP est incertain………

      • J'me marre
        Publié le 19 mai 2015

        Ah,ben, vu comme ça ( et je crois que ce que vous dites n’est pas faux loin de la…), alors quand je pense au futur de TAP et ses personnels, je me marre beaucoup moins!!!

    • Time2fly
      Publié le 19 mai 2015

      Retourne donc faire des cours de Géo… Lisbonne et Helsinki sont les routes les plus rapides pour se rendre en Asie ou en Amérique du sud. il faut compter 1h de voyage supplémentaire avec AY par rapport à un vol direct donc autant dire que ce n’est rien du tout!
      On peut véritablement parler de hub car AY ou Tp est connecté à l’Europe entière avec plus de 60 destinations en Europe

      • Aulongcourt
        Publié le 19 mai 2015

        Le soucis n’est pas dans les liaisons Europe-Helsinki ou Europe-Libonne,mais dans les autres liaisons hors Europe: en particulier pour TAP: il n’y a quasiment rien en fait!!
        AY est mieux lotie pour ca..ou plutot non: disons que AY a mieux su développer sa niche commerciale…et c’est deja pas mal!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum