Surbooking : un Américain se dénude 40 minutes dans l’aéroport (photo)

Air-journal_terminal charlotte-douglas

Pour protester contre son vol qui affichait complet malgré une réservation en bonne et due forme, un homme qui devait se rendre en Jamaïque, a affiché son mécontentement en se mettant intégralement à poil en plein aéroport international Charlotte-Douglas en Caroline du Nord.

Il est des manières pacifiques et parfois inventives de protester. Au moins, celle employée par ce voyageur sur l’aéroport de Charlotte-Douglas, aura fait le tour du monde sur les réseaux sociaux. Apparemment furieux de ne pouvoir prendre son vol à destination de la Jamaïque mercredi dernier, malgré son billet d’avion en poche, il a d’abord commencé, de manière, disons coutumière,  en hurlant contre les employés de US Airways. Mais devant l’inefficacité de sa réclamation, l’homme a changé sa stratégie.

« Il se tenait debout devant le guichet et a croisé les bras avant de se mettre à brailler sur la dame derrière le comptoir. Il est resté là pendant un moment et il a commencé à enlever ses habits », raconte Sherry Ketchie, témoin de la scène et qui a posté des photos sur Facebook. Intégralement nu, sans même une feuille de vigne, l’homme est resté debout 40 minutes en plein Terminal, dévoilant toute son intimité à la vue des passagers, y compris des enfants, avant que la police ne vienne l’escorter vers la sortie.

La police de l’aéroport a indiqué que l’homme, sous prescription médicale, n’avait pas pris ses médicaments au moment des faits, mais essayait de les obtenir dans ses bagages. Il n’a pas été arrêté. Cependant, il a été emmené à l’hôpital, où il a, selon la police, « reçu l’aide dont il avait besoin ».

Photo Facebook Sherry Ketchie

Photo Facebook Sherry Ketchie

http://www.air-journal.fr/2015-05-24-surbooking-un-americain-se-denude-40-minutes-dans-laeroport-photo-5144571.html

Commentaire(s)

  1. Il a cru qu’il était sur un aéroport naturiste! Blague à part, le fait de rester sur le plancher des vaches pour cause de surbooking est une expérience difficile à digérer pour quiconque.

  2. juju
    Publié le 24 mai 2015

    je suis d’accord , le surbooking est une pratique scandaleuse .

    • Publié le 24 mai 2015

      Tout dépend comment elle est pratiquée. Chez AF, vous avez un dédommagement allant de 400 à 600€ et vous êtes placé automatiquement sur le vol du lendemain.

    • Aulongcourt
      Publié le 24 mai 2015

      On a l’habitude de mediatiser les incidents intervenants avec les passagers n’ayant pas pu embarquer pour cause de surbooking…ce que l’on traduit par : plus de sièges vendus/réserves que de sièges reelement disponibles dans l’avion…et l’on dit « .. a cause du surbooking… »
      Il serait bon de se pencher sur le cas de ces nombreux passagers qui ont pu embarquer sur le vol qu’ils avaient réservés….GRÂCE au surbooking…ce qui veut dire en clair que ces passagers la n’auraient jamais pu NI reserver, NI embarquer si le surbooking n’existait Paso…
      Et je suis sur que vous ne soupçonnez pas qu’il y a ,statistiquement parlant,environ UN passager a qui l’embarquement est refusé À CAUSE du surbooking pour CINQ passagers qui réservent/embarquent GRÂCE au Surbooking…Pourquoi?
      Prenez un avion de 100 places..vous y réservez 100 sièges pour les 100 premiers passagers qui vous le demandent…Ensuite vous refusez toutes les demandes de réservations sur ce vol…tout ceux qui appellent ,à partir du 101 eme ne pourrons ni réserver, ni embarquer PARCEQU’IL n’y a pas de surbooking..
      Le jour du vol, sur les 100 passagers avec réservation confirmee, 80 se présentent et embarquent…La compagnie a refusé plusieurs réservations sur ce vol ( faisant autant de clients mécontents).. et l’avion part avec 20 sièges vides……
      Sur le meme vol,un autre jour vous surbookez a 20%: vous accepterez donc de réserver un siège pour les 120 premiers clients qui demandent un siège…sur un avion qui n’a toujours que 100 sièges physiques dans la cabine…
      Le jour du vol,comme hier,20 clients ne se présentent pas,et il vous reste 100 personnes à embarquer sur les 100 sièges de l’avion…votre avion est plein ( la compagnie est contente) et TOUS les passagers qui se sont présentés sont embarqués..TOUT le monde est content,y compris les 20 passagers qui sont à bord GRACE au surbooking….
      Bien sur,si ce jour la 101 (ou plus ) clients se présentent,vous avez 1 ( ou plus) problemes car autant de refus d’embarquement A CAUSE du surbooking…
      Mais les statistiques le prouvent: pour 1 refus d’embarquement A CAUSE ,il y a 5 embarquement GRÂCE…
      Donc,lors de votre prochain vol, quelle que soit la compagnie que vous utilisez,demandez vous si, « a l’insu de votre plein gré », vous n’êtes pas l’heureux bénéficiaire d’un surbooking!!!
      Enfin, un vol est ouvert à la réservation jusqu’à 8 mois avant la date du vol…et que durant ces 8 mois les  » taux de surbooking acceptés pour le vol » sur toutes les compagnies, varient plusieurs fois en fonction de multiples facteurs..et tendent à s’abaisser plus on se rapproche de la date du vol…et sachez que ce taux peut aller assez communément les premiers mois de resa ouverts,jusqu’à 400%: ce qui signifie qu’à un certain moment de la  » vie en réservation du vol » on acceptera de réserver jusqu’à 400 passagers sur un appareil de 100 sièges physiques…pp
      Dernier point: on m’objectera que de nombreuses compagnies low cost ne pratiquent pas le surbooking et..c’est vrai!!! La raison en est extrêmement simple: elles n’ont aucun besoin de le faire puisque dans 99,99% des cas,leurs billets ne sont PAS remboursables et vous ne pouvez pas modifier votre resa….donc pour elles,même si vous n’honorez pas votre resa,votre siège est  » physiquement  » vide,mais  » financierement » définitivement vendu…sans remboursement possible..donc,que vous soyez là où pas, cela n’a aucune importances pour ces compagnies….et plus les low cost introduisent de flexibilités dans leurs billets, plus elles aussi se mettent à faire du surbooking…mais MOL et confrères se gardent bien, la, de le clamer sur les toits!!!!

    • Alain 45
      Publié le 25 mai 2015

      Pratique demandée par……les passagers ! Donc les voyageurs sont scandaleux !
      En effet quand vous payez le billet le PLUS CHER et open, cela veut dire que vous pouvez décider du changement de date de votre vol, et si ce vol est complet, vous prenez tout simplement la place d’un autre passager.

  3. Publié le 24 mai 2015

    Le surbooking n’est pas scandaleux mais nécessaire et très contrôlé….sans parler du fait qu’il y a tout de même des compensations pour ceux (rares) qui ne peuvent monter à bord….compensations qui de plus sont négociables…..

  4. Pipoca
    Publié le 25 mai 2015

    @aulongcourt & fcb
    La logique du « surbooking » est claire et comprise. La difficulté pour le pax réside ds la façon dont ce surbooking est géré.
    Le pax se voit proposer une compensation (AF) quand SK choisit les pax débarqués en salle d’embarquement, et JJ taille à la sauvage.
    Les infos d’Aulongcourt devraient être transmises aux pax.

  5. Publié le 25 mai 2015

    c’es quoi exactement le surbooking ? est ce qu’on acheter un billet alors que le vol et plein, du coup on espère qu’un des passagers ne va pas se présenter ?

  6. Père Denis
    Publié le 25 mai 2015

    Je ne vais pas rentrer dans l’explication technique du pourquoi et du comment,mais sachez que si vous êtes membre des divers programmes de fidélité des compagnies,et tout particulièrement si i vous faites parti des catégories de cartes supérieures , il est IMPÉRATIF de donner votre numéro de carte DES la resa: cela déclenche des sous-catégories statistiques…et des procédures de sauvegarde de VOTRE resa ,et donc l’assurance de VOTRE siège jusqu’à l’heure de fin de Check in..çela influe aussi sur les taux de surbooking du vol….Donc si c’est votre secrétaire ou le service déplacement de votre entreprise qui fait vos resa,assurez vous qu’elle/il possède ce numéro et le transmet à chaque Resa…

  7. dakota
    Publié le 25 mai 2015

    Anecdote. J’accompagne ma mère à CDG : elle a 80 ans et s’aide d’une canne pour se déplacer. On prend le billet AF de ma mère et on me donne un carton dont je crois (machinalement) qu’il s’agit d’une carte d’embarquement (erreur de ma part, je l’avoue : c’était un bout de papier sans valeur indiquant que ma mère était sur liste d’attente). Dix minutes s’écoulent et je vois une joyeuse troupe passer très rapidement sans présenter aucun document et en saluant, tout sourire aux lèvres, les PNC derrière leurs comptoirs (des amis, je suppose, d’autres PNC ?). Finalement, sans rien dire (pas un mot) on éteint les écrans et petit à petit les PNC sol s’en vont en catimini sans dire un mot. A côté de moi, un jeune couple avec des enfants en bas âge subit la même mésaventure et exprime sa déconvenue. Un PNC sourit et sans s’arrêter dit au père qu’il peut toujours envoyer une lettre de réclamation… Et certains s’étranglent d’indignation face au bashing anti PNC d’AF…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum