Etihad Airways : profits en hausse et majordomes

air-journal_Etihad Airways A380 vol2

La compagnie aérienne Etihad Airways a enregistré en 2014 une hausse de son bénéfice net de +52,1%, restant dans le vert pour la quatrième année consécutive. Sa deuxième promotion de majordomes, employés dans ses Airbus A380, a été diplômée.

La compagnie aérienne nationale des Emirats Arabes Unis a atteint en 2014 ses résultats financiers les plus solides à ce jour, affichant un bénéfice net de 73 millions de dollars sur des revenus totaux de 7,6 milliards de dollars, en hausse respectivement de +52,1% et +26,7% par rapport à l’année précédente. Cette performance record, qui a marqué la quatrième année consécutive de rentabilité nette d’Etihad Airways, a également vu le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) augmenter de +32,5% à 257 millions de dollars ; le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation, amortissement et location (EBITDAR) a augmenté de +16,2% à 1,1 milliard de dollars, soit une marge de 15% sur le revenu total. Les rapports financiers d’Etihad Airways sont audités par KPMG et sont conformes aux normes internationales d’information financière (IFRS).

James Hogan, PDG d’Etihad Airways, a déclaré : « notre actionnaire a fixé un mandat commercial précis pour cette entreprise et nous continuons à agir selon ce mandat. Nous mettons l’accent sur une rentabilité durable et notre quatrième année de bénéfices nets, à un moment où nous continuons d’investir dans de nouvelles routes, de nouveaux appareils, de nouveaux produits et de nouvelles infrastructures nécessaires pour concurrencer efficacement, montre que nous prenons cet objectif au sérieux ». Il ajoute que la compagnie « a continué de se développer, non seulement en termes de taille, de réputation et de performance, mais aussi en maturité, passant d’une compagnie aérienne seule à un groupe d’aviation et de tourisme mondial. Ceci a été réalisé grâce à une stratégie unique qui combine une croissance organique leader du secteur avec de vastes partenariats et des participations minoritaires dans d’autres compagnies aériennes à travers le monde ». Etihad Airways a transporté un total de 14,8 millions de passagers (+22,3%), et le trafic en Revenu Passager Kilomètres (RPK) a augmenté de +23,6% tandis que les capacités en Sièges Kilomètres Offert (SKO) ont augmenté de +21,8% ; le coefficient d’occupation a gagné 1,2 point à 79,2% par rapport à 2013. La croissance de la demande et des revenus passagers au cours de la période de 12 mois « a continué de dépasser l’augmentation de capacité d’Etihad Airways, soulignant la force de sa stratégie de croissance à long terme ». Le nombre de passagers a été renforcé par l’amélioration continue du réseau mondial d’Etihad Airways l’année dernière. La compagnie a lancé en 2014 des services vers 10 nouvelles destinations dans huit pays – Los Angeles, Dallas, San Francisco, Rome, Zurich, Médine, Erevan, Jaipur, Phuket et Perth – et augmenté sa capacité sur 23 routes existantes.

air-journal_Etihad Alitalia ExpoUn facteur clé de la croissance d’Etihad Airways en 2014 a été sa stratégie de partenariat, fondée sur de vastes partages de codes et son approche unique de prises de participations minoritaires dans des compagnies aériennes stratégiquement importantes. Cela a accéléré la croissance du réseau, offrant à Etihad Airways « le plus grand réseau de routes de tous les transporteurs du Moyen-Orient, atteignant plus de 500 destinations. Cela a stimulé les ventes et les opportunités de commercialisation dans des marchés clés, mais a aussi permis des synergies et des économies de coûts significatives ». Cette stratégie a généré des revenus de 1,1 milliard de dollars en 2014, soit une augmentation de 37,7% ; elle représentait 24% du revenu passagers total d’Etihad Airways. La compagnie rappelle qu’en 2014, elle a reçu l’approbation finale pour sa prise de participation de 49% dans Air Serbia, investi 560 millions d’euros pour acquérir 49% de la Nouvelle Alitalia, une participation de 75% dans Alitalia Loyalty, qui exploite le programme de fidélisation MilleMiglia, et le futur achat de cinq paires de créneaux à l’aéroport de Londres-Heathrow qu’elle relouera à Alitalia. La transaction a pris effet le 31 décembre 2014, après avoir reçu l’autorisation de fusion de la Commission Européenne. Etihad Airways est également propriétaire de participations minoritaires dans Air Berlin, Air Seychelles, Aer Lingus (participation augmentée à 4,99% en 2014), Jet Airways et Virgin Australia (participation augmentée à 22,9% en 2014). Un investissement dans Etihad Regional, basée en Suisse et opérée par Darwin Airline, est maintenant officialisé après l’approbation du Gouvernement suisse plus tôt cette année.

Etihad Airways a lancé de nouveaux accords de partages de codes avec Air Europa, JetBlue, Philippine Airlines, GOL, SAS Scandinavian Airlines, Hong Kong Airlines et Aerolineas Argentinas, tandis que les partages de codes d’Etihad Airways existants avec South African Airways, Alitalia et Jet Airways ont été considérablement élargis. De plus, Etihad Airways Partners a été dévoilé l’année dernière, utilisant un modèle de coopération en partenariats pour offrir aux passagers davantage de choix à travers des réseaux et des calendriers améliorés, ainsi qu’une augmentation des prestations de fidélisation. Le partenariat permet également de meilleures synergies pour les compagnies aériennes participantes, qui comprennent actuellement Air Berlin, Air Serbia, Air Seychelles, Alitalia, Etihad Airways, Etihad Regional, Jet Airways et NIKI.

Une autre mesure de la croissance d’Etihad Airways a été le nombre croissant de membres du programme de fidélisation Etihad Guest. En 2014, le nombre de membres a augmenté de 2,3 à 2,9 millions, soit une hausse de 26,1%, ce qui représente une augmentation moyenne de 50 000 nouveaux membres chaque mois. Etihad Guest est entré dans sa prochaine phase de croissance, après être devenu une entité juridique distincte en 2014. Cela confirme son développement en tant qu’organisation leader de fidélisation de la clientèle et de services marketing, et permettra d’améliorer l’engagement des membres et les rendements pour les partenaires du programme.

La division cargo d’Etihad Airways a également enregistré une performance exceptionnelle en 2014, devenant une entreprise milliardaire avec un an d’avance sur les prévisions. Les revenus cargo ont augmenté de +19,2% à 1,1 milliard de dollars, avec des volumes de fret et de courrier en hausse de 487 000 à 569 000 tonnes. « Etihad Cargo a régulièrement surperformé le marché mondial. Sa croissance impressionnante de 17% en tonne-kilomètre de fret en 2014 est quatre fois plus importante que la moyenne de l’industrie », a souligné James Hogan. « Aujourd’hui, Etihad Cargo est l’un des plus grands opérateurs de fret au monde. Nous prévoyons une croissance significative en 2015, alimentée par des initiatives clés pour accroître sa capacité et sa portée, et pour tirer parti de l’équité et d’autres partenariats. »

air-journal_Etihad Flight College ecole piloteEtihad Airways a également réalisé d’importants investissements dans son infrastructure d’entreprise à long terme, en diversifiant ses activités pour assurer un meilleur contrôle de ses normes de service et de livraison. En 2014, le département de Horizon International Flight Academy a été acheté à Mubadala, conduisant ainsi à la création de l’Etihad Flight College, qui forme jusqu’à 200 élèves par an et constitue pour Etihad Airways une source de pilotes formés. Les divisions non-moteur d’Abu Dhabi Aircraft Technologies (ADAT) ont également été acquises auprès de Mubadala et rebaptisées en tant qu’Etihad Airways Engineering. L’investissement comprend des hangars, des ateliers et des équipements de peinture à Abu Dhabi, ainsi que de la maintenance spécialisée et des capacités d’ingénierie. Ces investissements ont permis d’améliorer la capacité d’Etihad Airways à entreprendre la maintenance de ses avions et de leurs composants, et ont soutenu ses partenaires et clients tiers.

La flotte d’Etihad Airways, qui se revêt peu à peu de la nouvelle livrée « Facets of Abu Dhabi », était composée de 110 avions à la fin de 2014 (en hausse de 23,6% par rapport à l’an dernier), avec un âge moyen de 5,5 ans par appareil, l’une des plus jeunes flottes dans le ciel. La compagnie aérienne a pris livraison de son premier Airbus A380 et de son premier Boeing 787-9 Dreamliner en décembre, et neuf autres Airbus (deux A330-200, trois A321, trois A320 et un A330-200F) et six appareils de type Boeing (un 777-300ER, cinq 777-200LR) ont été livrés en 2014, tandis que des capacités supplémentaires ont également été louées pour accompagner la croissance rapide de la compagnie aérienne. Plus de 200 appareils sont actuellement en commande ferme, ainsi que des options et droits d’achat sur 66 appareils supplémentaires. En 2015, Etihad Airways prévoit d’introduire 16 avions dans sa flotte, dont neuf gros-porteurs (un Boeing 777-300ER, quatre Boeing 787 Dreamliner et quatre Airbus A380) et sept avions Airbus A320 petit-porteurs (six A321 et un A320).

D’autres développements de produits et services en 2014 comprenaient l’ouverture des salons premium à Sydney et à Abu Dhabi, ainsi que le premier salon d’arrivées Etihad Airways, également situé à Abu Dhabi. La compagnie aérienne a lancé un vaste programme pour améliorer l’expérience de sommeil des clients pendant le vol, introduit des trousses de toilette conçues en édition limitée en collaboration avec la marque émiratie Sougha, a accueilli sa 1000ème Nounou des Airs afin d’occuper les enfants à bord, a terminé l’installation du Wifi sur tous ses nouveaux appareils, et a étendu l’introduction de la télévision en direct et de la connectivité de téléphone mobile sur ses avions gros porteurs. L’un des objectifs les plus importants d’Etihad Airways est de contribuer à développer une industrie de biocarburants durable et commercialement viable à Abu Dhabi, en collaboration avec des partenaires internationaux tels que l’Institut Masdar, Boeing, GE, Total, Takreer et d’autres. En janvier 2014, la compagnie aérienne a effectué un vol de démonstration avec un Boeing 777-300ER, alimenté en partie par le premier biocarburant d’aviation produit aux Emirats Arabes Unis.

James Hogan a déclaré: « Bien que notre croissance poursuive strictement notre objectif pour 2014, nous sommes actuellement confrontés à des défis externes sans précédents. Plus particulièrement, l’augmentation du sentiment protectionniste agressif en Europe et aux États-Unis, où Etihad Airways et ses compagnies aériennes partenaires sont prises pour cibles. Ces tentatives visant à limiter la concurrence sont préjudiciables pour le choix du consommateur. Elles menacent d’endommager les progrès importants que notre compagnie a fait en offrant de meilleures connexions de voyage, normes de produits et de services, et un rapport qualité prix excellent.En dépit de ces obstacles, Etihad Airways va continuer à croître comme prévu en 2015, en collaboration avec nos partenaires d’alliance et de partage de codes du monde entier, pour desservir les destinations que nos clients veulent visiter et aux moments où ils veulent voyager ». Etihad Airways emploie 24 206 personnes de 144 nationalités différentes à la fin de 2014, soit une augmentation de 37,5% par rapport à l’année précédente.

air-journal_Etihad Airways majordomesEtihad Airways a d’autre part annoncé que son deuxième groupe de Majordomes a achevé son programme de formation intensif à la Savoy Butler Academy au Royaume-Uni. Les cours ont été dispensés par la London School of Hospitality and Tourism à l’Université de West London, en collaboration avec le légendaire hôtel Savoy. L’équipe de 12 femmes et hommes basés à Abu Dhabi, qui ont tous travaillé en tant que maîtres d’hôtel sur la flotte long-courrier d’Etihad Airways, a été diplômée cette semaine lors d’une cérémonie tenue à Abou Dhabi. « Ces membres d’élite du talentueux personnel d’accueil sont désormais pleinement qualifiés pour exercer leurs fonctions, répondant aux besoins des clients séjournant dans The Residence by Etihad, un espace totalement privé, récemment lancé et situé sur le pont supérieur de la flotte d’Airbus A380 de la compagnie aérienne. Dotée d’un salon, d’une salle de douche privative et d’une chambre double, la cabine révolutionnaire dispose des innovations et caractéristiques exclusives généralement associées aux jets privés et yachts de luxe ». Le premier service de l’A380 d’Etihad Airways a été inauguré depuis la capitale des Emirats Arabes Unis vers l’aéroport de Londres-Heathrow, le 27 décembre 2014. Le 31 mai, la compagnie aérienne déploiera un nouvel A380 sur l’un de ses deux vols quotidiens à destination de Sydney. Un des doubles services quotidiens de la compagnie vers New York-JFK sera également opéré par un A380 dès le 1er décembre 2015.

air-journal_Etihad-A380 residence premiere

http://www.air-journal.fr/2015-05-28-etihad-airways-profits-en-hausse-et-majordomes-5144758.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 28 mai 2015

    Bravo Etihad, et bonne stratégie payante, flotte moderne, qualité de service, alliances et partenariats utiles. De plus Etihad a sauvé certaines compagnies d’une déconfiture certaine qui se profilait à l’horizon (Air Sychelles, Alitalia, Air Serbia). Par contre c’est toujours hallucinant de voir la faible marge de rentabilité du secteur aérien, dans ce cas d’espèce il est de l’ordre de 1%.

  2. Alain45
    Publié le 28 mai 2015

    Taux d’occupation moyen en 2013 78% et 79,2 % en 2014.
    Ce qui n’est pas mal du tout.
    News, article d’origine (en anglais).
    http://www.etihad.com/fr-fr/about-us/etihad-news/archive/2015/etihad-airways-posts-fourth-consecutive-year-of-net-profit/

  3. Publié le 28 mai 2015

    Juste hallucinant… c’est un rouleau compresseur, à l’instar également de Qatar Airways (que BA a fait introduire dans OneWorld très intelligemment) et Turkish Airlines. Les compagnies européennes peuvent numéroter leurs abatis… et surtout AF-KLM qui est trop lente à tous les niveaux. Trop lente dans sa restructuration, dans le changement des mentalités de ses employés, dans la mise en place de ses nouveaux produits (qui, si ils sont certes beaux, sont à peine à la hauteur malheureusement de ceux des concurrents du Golf et d’Asie), dans l’introduction du wifi à bord (on n’ose même pas en parler tellement AF a de retard sur ses concurrents même européens sur le sujet), dans son management… AF a loupé le coche dans le rapprochement DL/Virgin, a loupé le coche dans le rapprochement avec Alitalia, a loupé le coche dans le rapprochement avec justement Etihad, à loupé le coche dans le lancement d’une véritable low-cost (ils commencent à peine à s’en soucier avec Transavia avec 10 ans de retard).. et est membre de l’Alliance la moins performante et la moins porteuse, à savoir SkyTeam, qui peine à s’agrandir et qui va plutôt voir ses membres partir ou de moins en moins s’impliquer (Alitalia, Aeroflot, etc.). Bref, face à la monté en puissance des compagnies du Golf, si AF ne met pas maintenant, aujourd’hui, les bouchés triples pour se restructurer, anticiper, innover, dans deux, trois ans au pire, cinq an au mieux, AF sera vendu en appartement… Ils paieront 30 ans de sclérose, d’attentisme, de manque d’ambition et d’erreur de gestion… tout cela est juste affligeant.. On paie l’orgueil d’une succession d’énarques dirigeant ce mastodonte aux pieds d’argile qui n’ont rien voulu et rien vu venir! Le seul qui eut été capable en son temps de faire quelque chose fut Blanc qui a été lourdé par le Ministre communiste des transports de l’époque!

  4. Merci riyadh pour se commentaire sur etihad. Vous soutenez les compagnies du golfe c’est bien, des salariés qui sont utilisés jusqu’à l’esclavagisme pour certains, esclavagisme que vous dénoncez tous les jours quand vous êtes en Europe, et cet argent qui vient aussi de chez nous puisque très peu de locaux produisent quelque chose dans les pays du golfe, juste une rente pétrolière donc c’est aussi nous qui payons. Prenez iberia, Klm, LH … le fonctionnement et le résultat sont similaires à AF. Il y a un regard un peu haineux dans vos propos gratuits qui n’ont d’ailleurs pas de lien avec l’article. J’utilise très régulièrement les compagnies européennes sur LC je suis pas sûr que ce soit votre cas. Drôle de forum.

    • Publié le 29 mai 2015

      En effet drôle de forum que de voir des gens qui commentent pour dire « j’utilise fréquemment telle ou telle compagnie, pas sur que ce soit votre cas » !! C’est d’un ridicule à faire rire !! Il n’y a surement que vous qui voyagez pour affaires plusieurs fois par semaine, les autres ne savent pas puisqu’ils ne voyagent jamais !! lol
      Comment ne pas soutenir les compagnies du Golfe qui proposent souvent de meilleures services pour souvent moins cher ? Épargnez-nous les conditions de travail des employés qui n’ont jamais été forcés à venir travailler, et qui, dans la majorité sauf cas extrêmes, sont libre de revenir chez eux si leur situation ne leur convient pas.

    • Publié le 29 mai 2015

      Arrêtez de faire pleurer margo dans les chaumières… « Esclavagisme »… du grand n’importe quoi… les salariés d’Etihad sont tout sauf esclaves, et je suis bien placé pour en parler car j’y ai travaillé comme PNC lors de mes premières années dans cette fonction! 3 ans chez Etihad avec une excellente formation professionnelle, un suivi hors pair des cadres, une bonne ambiance avec des équipes multiculturels et croyez-moi, l’écrasante majorité d’entre nous étaient tout simplement ravis de travailler au sein de cette compagnie. Alors vous volez peut-être régulièrement sur les compagnies européennes, mais visiblement vous n’y connaissez strictement rien… ne parlez pas, que diable, de ce que vous ne connaissez pas! cela vous évitera de sortir des poncifs, restez gentiment à votre siège de passager et abstenez vous de commentaires ineptes. Visiblement vous ne savez pas ce que signifie le mot « esclave », je vous invite à en relire la définition dans le dictionnaire, vous serez moins bête 😉

    • Publié le 29 mai 2015

      « Prenez iberia, Klm, LH … le fonctionnement et le résultat sont similaires à AF »… Ah bon? Je vous invite à lire les comptes de résultats d’iberia et de LH… vous serez édifié. Si vous n’y connaissez rien, ne dite rien. Merci!

  5. Airbid
    Publié le 28 mai 2015

    C’est la pub périodique des compagnies du golfe ( du Golf, comme disent certains qui les boivent comme du petit lait). Vous verrez , dans quelques jours ce sera Emirates, on parie ?

  6. Etihad finira comme Emirates : avec des difficultés à gérer sa croissance en terme de ressources humaines résultant en des vols avec équipages incomplets, fatigués, moins souriant… et où la rentabilité prendra le pas sur les bonnes intentions (service et confort state of the art..) de départ….

  7. Pipeau
    Publié le 29 mai 2015

    J’aime bien les stratèges qui nous disent fièrement qu’AF a loupé tel coche, LH pris un rateau ailleurs, etc.. Mais que les GulfSisters par contre pouvaient parader avec un service X, des avions Y, en bref, loin devant.. Comparer des cies de 80 ans ou plus, dont le développement d’une ampleur inégalée s’est fait ds les années 60 avec d’autres créées de toutes pièces il y a parfois moins de dix ans relève d’un raisonnement de Mickey.
    Seul l’immédiat et le clinquant valent.
    Les pbs d’AF ne sont pas le seul fait de telle catégorie du personnel ou d’une décision prise hier.
    L’économie et le développement ( d’une société, d’un pays) s’accomodent rarement d’une vision des choses formatées par Twitter.
    Renault en est un parfait exemple: personne n’aurait parié dessus il y a dix ans.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum