Qatar Airways confirme son intérêt pour Meridiana

Fabrizio Berni

Fabrizio Berni

Qatar Airways a confirmé son intention de rentrer, dans le capital de la compagnie aérienne italienne privée Meridiana. Sous condition d’obtenir des slots, ajoute la presse locale.

Akbar al Baker, président de Qatar Airways a confirmé la semaine dernière avoir « examiné attentivement » le dossier Meridiana, compagnie basée à l’aéroport d’Olbia en Sardaigne ainsi que sa filiale Air Italy. « Si nous estimons qu’il y a des synergies, nous serons plus qu’heureux d’aider Meridiana et aussi de créer des emplois en Italie ». Les médias italiens indiquent que les Qataris sont intéressés par une participation s’élevant à 49 % du capital d’Alisarda, la société mère de Meridiana. Le ministère italien des Transports n’a cependant pas encore répondu aux conditions imposées par Qatar Airways au rachat partiel  de la compagnie italienne en difficultés. Selon le Corriere della Sera en Italie, Qatar Airways veut l’octroi de créneaux d’atterrissage supplémentaires à Pise, Venise Marco Polo, et à Turin. « Nous sommes esclaves des autorités italiennes, a expliqué le patron de Qatar Airways. Nous serions très heureux d’avoir de nouvelles destinations, aussi parce qu’il y a de nombreuses opportunités d’expansion : l’Italie a un marché énorme ».

Rappelons que Qatar Airways est récemment rentrée dans le capital d’IAG avec 10 % de participation. Sa concurrente du Golfe, Etihad Airways a en partie axé sa stratégie de croissance par l’achat de participations dans des compagnies aériennes étrangères : Aer Lingus, Air Berlin, Air Serbia, Air Seychelles, Darwin Airline (opérant sous la marque Etihad Regional), Jet Airways, Virgin Australia et récemment 49 % d’Alitalia.

La flotte du groupe Meridiana (Meridiana fly et Air Italy) comporte aujourd’hui 18 avions (8 Boeing 737 en version 300, 700 et 800, 3 Boeing 767-200ER et 300ER et sept McDonnell Douglas MD-82 qui doivent être progressivement retirés de sa flotte. Propriété de Karim Aga Kahn (98,7 % des actions), la compagnie privée italienne connaît des difficultés depuis plusieurs années. Après une recapitalisation de 200 millions d’euros en 2013 par Aga Kahn, elle s’est engagée dans un plan de restructuration l’année dernière qui doit entrainer la suppression de 1600 emplois au minimum, soit plus de 70% des emplois, la fermeture de toutes les routes non rentables et une réduction de sa flotte.

http://www.air-journal.fr/2015-06-07-qatar-airways-confirme-son-interet-pour-meridiana-5145214.html

Commentaire(s)

  1. Sam
    Publié le 7 juin 2015

    Les émiratis envahissent le secteur aérien italien 🙂

  2. un plus de 3000 h de vol - 7 juin 2015 à 20 h 47 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 7 juin 2015

    L’acquisition de « Slots » est plus intéressant pour Qatar que de gagner un lot …même le gros ….

  3. Lorenzo CCO
    Publié le 7 juin 2015

    j’espère bien qu’ils seront encore longtemps esclave du gouvernement italien comme le dit le patron de Qatar..

  4. Ce souhait, s’il se confirme, met en relief cette guerre non-déclaré par intermédiaire entre les 3 cies du Golfe. À la différence d’Emirates, QR et EY n’ont pas les flottes leur permettant d’inonder les villes européennes à coup d’A380 ou de 777-300ER. Alors elles profitent des difficultés financières des cies européennes (et même indienne avec Jet Airways) pour maintenir leur avantage concurrentiel vis-à-vis d’Emirates et alimenter leurs hubs respectifs à Doha et Abu Dhabi.
    L’Italie représente un pays de choix en raison de son emplacement, de sa masse critique en terme de population, de son PIB/hab plutôt élevé et de la perte hégémonique d’Alitalia.
    Pour la première fois, QR aura l’opportunité de modeler une cie à sa guise et même d’étendre ces opérations à d’autres villes européennes.
    Tôt ou tard, affaiblies, une des « majors » européennes se fera contrôler par une cie du Gofle. Après Alitalia, qui sera la prochaine ? SAS est la plus fragile pour le moment. Pour AF et LH et même IAG (dont QR détient déjà 10%), c’est plus difficile car les politiques ont trop à perdre avant d’autoriser un tel rachat à moins de ne pas avoir d’autres alternative. A moyen-terme, c’est un vrai bouleversement des alliances qui se dessinent.

  5. Qu’on se rassure, AirSerbia est dejà pris mais il reste encore bcp de canards boîteux qui cherchent des investisseurs. Meridiana en est un bon exemple.

  6. Publié le 8 juin 2015

    l europe n aide pas les canards boiteux ou ferme les yeux sur ryanair etc
    alors
    tout est bien dans le meilleur des mondes

  7. un plus de 3000 h de vol - 8 juin 2015 à 8 h 12 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 8 juin 2015

    à Mr Ricci,
    Suite à ma première contribution , restée sans effet , Je pense que vous pouvez corriger « Lots » en « Slots » à la 3ème ligne de votre texte , Merci…..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter