Lufthansa ajoute Nairobi, réduit la Russie

air-journal_Lufthansa-A340-300

La compagnie aérienne Lufthansa lancera à l’automne une nouvelle liaison entre Francfort et Nairobi, après seize ans d’absence. Mais elle va aussi suspendre trois routes vers la Russie en raison de la situation économique, entre Francfort et Moscou-Vnukovo, Nizhny Novgorod et Samara.

A partir du 27 octobre 2015, la compagnie nationale allemande proposera quatre vols par semaine entre sa base et l’aéroport de Nairobi-Jomo Kenyatta, opérés en Airbus A340-300 (dont la configuration n’est pas spécifiée mais qui devrait à terme être haute densité avec 18 places en classe Affaires, 19 en Premium et 261 en Economie). Les départs de Francfort sont programmés mardi, jeudi, samedi et dimanche à 11h10 pour arriver à 21h15, les vols retour quittant le Kenya à 23h20 pour atterrir le lendemain à 5h55 (une rotation le vendredi sera ajoutée le 11 décembre). Lufthansa sera en concurrence directe avec Condor à Nairobi, où elle rejoindra ses filiales Brussels Airlines et Swiss.

La compagnie de Star Alliance met en avant dans son communiqué des horaires « alignés de façon optimale avec les vols d’Allemagne, d’Europe ou de l’Atlantique nord », une durée de vol de 8h20 et un tarif à partir de 649 euros qui devraient au total « attirer une forte demande notamment des voyageurs privés ». Elle avait atterri au Kenya pour la dernière fois en mars 1999. Rappelons que Francfort est également reliée à Nairobi par British Airways, KLM, Turkish Airlines, Kenya Airways, Ethiopian Airlines, Emirates Airlines, Etihad Airways, Qatar Airways, Egyptair ou Saudia via leurs bases respectives.

En Russie en revanche, l’heure est comme chez d’autres compagnies à un repli : Lufthansa abandonnera ses vols vers Moscou-Vnukovo le 31 août (rotation quotidienne en A321), vers Samara le 6 septembre et vers Nizhny Novgorod le 7 septembre (3 vols par semaine en A319). Un retour vers ces trois villes sera envisagé « dès que la situation économique le permettra », la crise actuelle entrainant une « rentabilité insuffisante » de ces routes. Lufthansa ne desservira donc plus à la rentrée que deux aéroports russes : Moscou-Domodedovo et Saint Petersburg-Pulkovo (ce dernier sera d’ailleurs abandonné par la filiale low cost Germanwings depuis Düsseldorf à la fin de l’été). D’autres compagnies ont déjà annoncé une réduction de voilure vers la Russie, parmi lesquelles easyJet, Cathay Pacific ou Thai Airways.

http://www.air-journal.fr/2015-06-09-lufthansa-ajoute-nairobi-reduit-la-russie-5145278.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter