Norwegian relie la Martinique et la Guadeloupe aux Etats-Unis

aj_norwegian b737-800

La compagnie low cost Norwegian Air Shuttle a annoncé le lancement cet hiver de nouvelles liaisons depuis trois villes des Etats-Unis (New York, Boston, Baltimore) vers les départements d’outre mer de la Martinique et de la Guadeloupe.

Deux ans après avoir lancé ces destinations long-courriers, Norwegian Air Shuttle continue son expansion. Elle va lancer le 3 décembre 2015, trois vols par semaine depuis New York JFK vers l’aéroport de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, les lundis, mercredi et vendredi, et trois vols par semaine vers l’aéroport international Aimé Césaire de Martinique (mardi, jeudi et samedi). Depuis la Guadeloupe, les vols partent à 8h15 pour arriver à 12h (4h45 de vol), les vols retour repartant de JFK à 13h20 et arrivent à 18h55 à Pointe-à-Pitre (4h35 de vol). Ces vols sont opérés en 737-800 de 186 sièges en classe économique. Rappelons que Norwegian propose déjà des vols directs au départ de Londres et les capitales scandinaves vers les îles caribéennes de Puerto Rico et Sainte-Croix, en plus de nombreuses autres destinations aux États-Unis. Au total, elle propose donc 31 routes directes depuis les Etats-Unis, dont 25 vers l’Europe, soit plus qu’aucune autre compagnie européenne.

Car le PDG de Norwegian Air Shuttle Bjørn Kjos, qui indique vouloir continuer à se développer depuis les Etats-Unis et y établir plus de bases, a annoncé deux autres villes américaines reliées à Pointe-à-Pitre et Fort-de-France : Baltimore (à partir du 4 décembre) et Boston (à partir du 6 décembre). Depuis Pointe-à-Pitre vers Baltimore-Washington, les vols décollent deux fois par semaine (mardi et samedi) à 8h25 (arrivée à 11h40), vol retour depuis Baltimore à 13h00 (arrivée à 18h15). Depuis la Martinique vers Baltimore, les vols partent deux fois par semaine (les lundi et vendredi) à 8h10 et arrivent à 11h40, vol retour à 13h00 (arrivée à 18h25). Depuis la Guadeloupe vers Boston Logan, les vols décollent deux fois par semaine (jeudi et dimanche) à 8h25 (arrivée 11h40), le vol retour repartant à 13h et arrivée à Pointe-à-Pitre à 18h15. Tous ces vols sans concurrence sont opérés en 737-800 de 186 places en Eco disposant de Wifi.

Outre les compagnies françaises Air France, XL Airways, Corsair International et Air Caraïbes depuis Paris, l’aéroport Aimé Césaire et celui de Pointe-à-Pitre accueillent les compagnies nord-américaines Air Canada, Air Transat (depuis Montréal-Trudeau), American Airlines (depuis Miami). Ajoutons que Condor prévoit de desservir la Martinique depuis Francfort à partir du 12 décembre prochain. Mais ces deux aéroports accueilleront une nouvelle compagnie aérienne à partir de juin 2016, nommée Sunline, la prochaine filiale low cost d’Air Caraïbes qui y opérera un Airbus A330-300 neuf, version MTOW 242 tonnes, équipé de connections Internet.

http://www.air-journal.fr/2015-06-27-norwegian-relie-la-martinique-et-la-guadeloupe-aux-etats-unis-5146216.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 27 juin 2015

    les Antilles Francaises redeviennent à la mode!!!!!!

  2. Publié le 27 juin 2015

    Bonne nouvelle pour le tourisme !

    Vu les horaires, ca signifie que les avions sont basés à Fort de France et Pointe à Pitre ?

  3. gordon24
    Publié le 27 juin 2015

    Cela ne peut faire que du bien à l’économie locale….

    La question est de savoir si vraiment il y a un marché, pourquoi celui ci n’est pas occupé par nos compagnies nationales?

    Apres, je ne connais pas bien la Guadeloupe et la Martinique mais est ce que ces destinations sont dans l’immédiat prisée par la clientèle américaine? Il y a forcement la barrière de la langue et l’utilisation de l’euro… Car je pense que certaines iles des Caraïbes maitrisent mieux la langue anglaise (parfois langue nationale) et acceptent les dollars américains sans se preocuper de la monnaie locale…

    Mais peut etre que je me fais des idées…

    • alexis
      Publié le 27 juin 2015

      St Barth parle français et attire donc pas plus qu’en métropole l’argument de la barrière de la langue tient la route. En France on est tous bilingue anglais comme chacun le sait. Contrairement aux années 70 où la clientèle US était majoritaire, les deux DFA ont privilégié le marché français avec des hauts et des bas, mais malgré tout les liaisons vers les DOM sont juste après NYC au départ de Paris en terme de trafic. Et il n’y a pas que les locaux à fréquenter ces destinations.

      Maintenant l’argument prix important comme dans le reste du monde sur des liaisons moyen courrier. A prix supérieur ou équivalent au Paris/PTP ou Paris FDF, le choix est vite fait de traverser l’atlantique plutôt que d’aller sur le contient. Avec l’arrivée d’une low cost qui base des appareils en local (accord ciel ouvert USA/UE), la donne pourra changer progressivement. Cela me parait beaucoup d’un coup.
      Concernant AF, elle a un réseau régional avec deux a 320 basés en Guadeloupe pour la desserte de Miami, Port au Prince, St Domingue, PTP, FDF et Cayenne et occasionnellement Punta Cana, Panama et la Jamaïque.

  4. FL470
    Publié le 27 juin 2015

    Mais que fait AF…???

  5. Aulongcours
    Publié le 27 juin 2015

    Voilà une opportunité réglementaire que Norvegian sait saisir pour essayer d’en faire une niche commerciale
    Réglementaire car Norvegian est…norvégienne ( pas un scoop,ca!) et à ce titre ,au travers des accords UE-Scandinavie-Norvege bénéficie de tous les droits de traffic au sein de l’UE ( elle pourrait faire des vols Metropole-Antilles si elle le voulait!).. mais aussi de l’accord de ciel ouvert UE-USA : c’est ce dernier qui lui permet d’ouvrir ces lignes sans autre autorisation à demander à quiconque….
    Niche commerciale : on lui souhaite de réussir sur des lignes ( NYC ) jadis mais alors jadis!! tante es par AF ( avec Montréal) mais jamais rentabilisées: le soucis pour les touristes nord- américains dans ces îles, c’est l’écoute de la vie, beaucoup plus élevé que dans d’autres îles/îlots de la région …Ca fait une séjour en Guadeloupe ou Martin au prix de revient parfois double des autres lieux de villégiature carribeens..Bonne chance a Norvegian..
    Enfin,notez que ce seront des 737-800 qui seront exploités ( en rien des machines LC tel le 787 de Norvegian…): opportunité de planning utilisation machine pour cette compagnie qui ,dans notre hiver europeen a trop d’appareils comme beaucoup d’autres, et cherche à en exploiter quelques uns sur d’autres faisceaux plus porteurs à ces époques ( tout comme Air Transat ou CL Airways d’ailleurs…)

    • Publié le 27 juin 2015

      Je suis novice et je ne pensais pas que les accords entre l’UE et les pays Scandinaves permettaient cette 5 ème liberté. Merci pour votre contribution!
      Bravo à Norvegian qui à su la saisir! Ils vont de l’avant eux!!! (Cette Compagnie offre déja 8 destination directes au départ de Nice vers la Scandinavie et deux vers l’Europe Londres et Madrid)

  6. Publié le 27 juin 2015

    On aime déjà beaucoup voyager mais les prix pratiqués par AA et AF sont souvent pratiqués ! Avec cette nouvelle compagnie low cost si les prix tiennent la route on va pouvoir être bien plus nombreux à découvrir les USA. Ça ne peut être que bénéfique aux liens économiques et amicaux !

  7. Pépère
    Publié le 27 juin 2015

    Et voilà la Cisaille Norwegian qui prend ses quartiers outre Atlantique. (Voir comment elle casse SK)
    Effectivement AF a deux ou trois zincs stationnés ds les Antilles .. Mais ici l’ambition est autre et d’envergure: prendre le plus vite la majeure partie du trafic à venir (!) sur le corridor Canada/Antilles/ Cuba et y drainer la clientèle NordAméricaine. Restera plus qu’à descendre vers Rio/Sao/Bue couvrant les zones les plus peuplées et consommatrices. AF ajoutera alors un troisième ou quatrième A320..
    Jamais les Antilles n’ont servi à développer un trafic Antilles/AmCentrale/Nord. Tt a tjrs été et demeure centré sur Paris Métropole. C’était ok en 1960, plus en 2015.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum