Volotea relance Bordeaux – Toulon

air-journal_volotea 717

La compagnie aérienne low cost Volotea a relancé hier une liaison estivale entre sa base de Bordeaux et Toulon, où elle était absente l’année dernière. Elle proposera donc cet été 21 routes au départ de l’aéroport Mérignac.

Du 29 juin au 3 septembre 2015, la spécialiste espagnole du vol pas cher opère deux vols par semaine entre sa base bordelaise et l’aéroport de Toulon-Hyères, le lundi et le jeudi à des horaires variables, à bord des habituels Boeing 717 de 125 places. Pas de concurrence sur cette route pour Volotea, l’une des huit compagnies desservant Toulon cet été.

Cette ligne saisonnière vient s’ajouter aux 20 destinations déjà proposées au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac avec six en France (Ajaccio, Bastia, Brest, Figari, Strasbourg et Toulon), cinq en Italie (Naples, Olbia, Palerme, Pise et Venise), six en Espagne (Fuerteventura, Ibiza, Malaga, Palma de Majorque, Ténériffe et Valence) et une en Allemagne (Munich), en Croatie (Dubrovnik), en Grèce (Corfou) et en République Tchèque (Prague). En 2015, Volotea proposera 450.000 sièges au départ de Bordeaux, soit une augmentation de 20% par rapport à 2014, et y opérera plus de 3.516 vols.

Depuis le lancement de ses opérations dans la capitale bordelaise en avril 2012, Volotea y a transporté plus de 621.000 passagers, dont 250.000 en 2014. Trois avions sont désormais basés sur place, et elle y prévoit une hausse de 12% de son trafic passager.

Volotea, « la compagnie aérienne des capitales régionales européennes », a effectué son premier vol le 5 avril 2012 au départ de Venise Marco-Polo. Disposant d’une flotte de 19 Boeing 717, elle opère cette année 157 lignes entre 67 capitales régionales dans 10 pays (France avec 17 aéroports desservis, Allemagne, Italie, Espagne, Grèce, République Tchèque, Croatie, Israël, Albanie et Moldavie). Au départ de ses bases françaises à Bordeaux, Nantes et Strasbourg, la compagnie dessert plus de 70 lignes en France et en Europe. Depuis sa création, Volotea a transporté plus de 5 millions de passagers dans toute l’Europe et plus de 1.7 million pour le marché français.

http://www.air-journal.fr/2015-06-30-volotea-relance-bordeaux-toulon-5146425.html

Commentaire(s)

  1. rantanplan
    Publié le 30 juin 2015

    Cela peut peut être fonctionner bien cet été dans la mesure ou Ryanair n’est pas présente cette saison sur l’axe BOD/MRS.
    A ce sujet, on ne comprend pas bien les « yoyos » de Ryanair à Bordeaux: MRS reliée en gros une année sur deux, abandon d’Eindhoven, Séville avec 2 vols hebdo au lieu de 3, et Charleroi mieux desservi en Hiver qu’en été…. Pourtant, avec un terminal qui leur est dédié (en partage avec ESY) et d’ une capacité de 2,5 M de pax, rien de nouveau.

  2. CharlitoDu67
    Publié le 30 juin 2015

    Ce qui intéresse Ryanair c’est la rentabilité de ses vols et rien d’autres, même si le vol fonctionne bien… Par exemple, le vol SXB-OPO sera supprimé durant toute la période hivernale alors que ce vol est complet à chaque fois !
    Heureusement que Volotea est là à SXB… Bonne initiative pour TLN !

  3. Airbid
    Publié le 30 juin 2015

    C’est le propre de ces compagnies ramasse miettes. Trois petits tours et puis s’en vont.

    • Publié le 30 juin 2015

      Volotea a quand même l’air de trouver de belles miettes. Le fait qu’il lance et peuvent arrêter rapidement une ligne prouve certes une étude légère du marché sur une ligne … mais aussi une belle réactivité. Cette réactivité leur permet de tenter des coups qui peuvent se révéler être des échecs (ex Nantes-Lille ou Nancy) … mais aussi de belles réussites (ex Corse). J’ai l’impression que Volotea essaye d’occuper un marché qui jusque là n’était pas beaucoup exploité.

  4. Et si l’opération de la ligne ne s’insère pas dans les W du prochain programme, cette ligne sera de nouveau supprimée. Bref, les aéroports comme TLN sont destinés à ramasser les miettes…
    Par-contre, Volotea a vraiment manqué le coche en ne reprenant pas le BOD/MRS quand FR l’a laissé tomber. Il y a de la place pour occuper le terrain toute l’année face à AF sur cette ligne.

    • Publié le 30 juin 2015

      Si Volotea n’a pas repris la ligne c’est soit qu’elle estime la rentabilité de la ligne trop faible … soit que ses avions basés à Bordeaux sont déjà utilisés (faire ce genre de ligne en w au départ d’une autre base de la compagnie est plus compliqué). Par ex AIR FRANCE réduit ses capacités sur la ligne Strasbourg-Toulouse à partir de la prochaine saison hiver (Tjrs 2 vols/j en semaine et 1 le dimanche mais remplacement des A320 par des … Embraer 170!!!) … alors que la ligne connaît une progression depuis plusieurs mois !!! Cela n’a pas échappé à Volotea qui a annoncé une ligne Strasbourg-Toulouse à partir de novembre prochain.

      • rantanplan
        Publié le 30 juin 2015

        Idem à BOD ou HOP est passée sur Bordeaux/Strasbourg de 3 à 2 vols quotidiens d’une capacité variable et ou Volotéa se délecte avec 6 à 7 vols hebdo l’hiver prochain… Leur réactivité est indéniable tels les Bordeaux/Lille en concurrence avec HOP et Easyjet (3 à 4 vols quotidiens) et Grenoble (pas un chat à bord) qui ont été abandonnées rapidement. Il en a été de même pour Mahon depuis Nantes et je ne donne pas très cher du NTE/LPA…
        Par contre, et depuis BOD, Gènes, Chambéry et Alicante semblent se détacher pour 2016…. Si quelqu’un a une info…

        • CharlitoDu67
          Publié le 30 juin 2015

          Si Grenoble ne fonctionne pas bien, je ne vois pas pourquoi Chambéry marcherait mieux… Gênes pourquoi pas, ou peut être Catane ou Bari avant d’ouvrir Gênes… En Espagne, Alicante est fort possible, peut-être Séville …

          Et depuis Strasbourg ? Quelles futures destinations ?

  5. Publié le 30 juin 2015

    Au moins, Volotea se bouge!
    Un réacteur c’est quand même autre chose qu’un turboprop qui n’avance pas.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter