Crash Air Algérie : une série d’erreurs tragiques de la part des pilotes

Air-journal-crash AH5017_Mali

Le crash du vol AH5017 d’Air Algérie entre Ouagadougou et Alger, et qui a fait 116 morts dont 54 Français en juillet de l’année dernière, serait dû à une série d’erreurs « tragiques », révèle Le Figaro.

Les juges d’instruction en charge de l’enquête estiment que la principale cause du crash est « la non-activation du système d’anti-givre des sondes moteur, alors que la température extérieure et la zone humide traversée requéraient sa mise en place », rapporte le quotidien. Le Figaro cite ensuite une action erronée des pilotes, « pour tenter de récupérer l’assiette de l’appareil », en cabrant l’appareil plutôt que de le  faire piquer du nez. Rien de vraiment nouveau puisque le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA) avait de son côté publié un rapport préliminaire le 2 avril dernier, indiquant que l’élément déclencheur était « vraisemblablement » le givrage des capteurs de pression (EPR), qui en donnant de fausses informations, avait entraîné le décrochage. Le BEA écrivait alors que l’étude du FDR indiquait qu’il  « n’y a pas eu de manœuvre de récupération du décrochage réalisée par l’équipage ». « Cependant, dans les instants qui ont suivi le décrochage de l’avion, les gouvernes restent braquées dans le sens à cabrer et en roulis à droite. »

D’autres éléments nouveaux apparaissent, pouvant avoir contribué à l’accident. On apprend ainsi dans les colonnes du Figaro que les pilotes s’étaient entraînés sur un simulateur de vol qui n’était « pas exactement celui de l’avion » (un  McDonnell-Douglas MD83 affrété à Swiftair). De même, les pilotes, bien que d’expérience, étaient des « saisonniers » (avec un autre emploi six mois par an), et n’avaient volé qu’une seule et unique fois en Afrique avant le vol AH5017 entre Ouagadougou et Alger. Ils avaient édité une fiche météo mise à jour plus de deux heures et demi avant le crash.

Rappelons que les données de l’enregistreur des paroles dans le cockpit (CVR) sont irrécupérables.

Le 24 juillet dernier, les pilotes du vol AH 5017 avec 116 occupants, avaient dévié de leur trajectoire pour éviter une zone orageuse. L’avion qui avait perdu 10 000 mètres en trois minutes, s’est désintégré à l’impact au sol dans une zone aride du Mali.

http://www.air-journal.fr/2015-07-04-crash-air-algerie-une-serie-derreurs-tragiques-de-la-part-des-pilotes-5146701.html

Commentaire(s)

  1. Ce n’est pas un équipage AH ni algérien mais espagnol ( de Swiftair ) !!!

  2. alors Thai, on s’est fait bannir de flight-report et on se lâche sur air-journal maintenant ?

    en tout cas ton nouveau pseudo sur FR ne laisse personne crédule : john831

    Allez, bisous et occupe bien de ta famille !

  3. Publié le 4 juillet 2015

    La leçon de la récupération des décrochages a visiblement du mal à être apprise.
    Dire qu’avec de tels éléments, donc un entraînement sur simulateur différent de l’avion, sans compter les multiples autres manquements, Swiftair est autorisée à voler par l’EASA… Pendant que des compagnies bien plus sérieuses sont sur liste noire car étant basées dans des pays du Tiers-Monde.

  4. nounours
    Publié le 4 juillet 2015

    @gulf sister fans……c’est bien ce que je me disais concernant le fameux gugus « thai » sur flightreport je le deteste a cause des ses commentaires racistes……il a une haine viscerale tout comme «  »NICO 777 » contre tout ce qui est de pres ou de loin «  »arabe » » mais bon apparement la redaction de air journal ne veux pas faire le menage concernant tous ces parasites qui a longueur de journee deversent leur xenophobie et surtout leur islamophobie………….thai tu es demasquer……tu n’as plus qu’a retourner boire des bieres a NANA PLAZA a bangkok ou walking street(pattaya),mais va plutot voir les ladyboy du cote de bangla road a phuket vu que c’est ta specialite……et oublie pas de payer le bar fine…….pigeon de farang comme tu es……..hhhhhhhhh.

  5. MedMan
    Publié le 4 juillet 2015

    En fait ils ne devraient pas avoir de droit de voler tout court… c’est une compagnie espagnole. Ou sinon pour arrêter ce fléau des appareils affrétés chez AH ( sur 7 vols quotidiens vers CDG et ORY, 3 sont affrétés )

    PS : Maintenant c’est un A330 Air Asia X aux couleurs de cette compagnie qui opère le vol AH1012; il est immatriculé 9M-XXC

  6. Quand on pense que les pilotes d’AF (qui prétendent apprendre à voler aux oiseaux), à l’instar des pilotes de ce malheureux vol SwiftAir/Air Algérie, n’ont pas été foutu – eux non plus – de gérer leur Airbus 330 Rio-Paris et l’ont fait décrocher… Alors, c’est encore plus impardonnable de leur part quand on sait qu’ils bénéficient – prétendument – d’une des meilleurs formations, sur des simulateurs de la dernière technologie, qu’ils volent sur les avions les plus modernes et les mieux entretenus et qu’ils étaient – en plus – 3 dans le cockpit (jusqu’à ce que le CDB, qui avait fait la bringue avec sa compagne à Rio jusqu’à point d’heure) ne se réveille bien sur… Bref, tout cela est affligeant. Je n’ose imaginer ce que doivent penser les familles des victimes en prenant connaissance de toutes ces informations…

  7. Honnêtement, le cas de « Thaï » n’est pas unique et si ménage il doit y avoir…
    @NOUNOURS : Vous avez raison, la rédaction d’AJ entretient une « complaisance » avec certains et surtout lorsqu’il s’agit de Post débiles toujours publiés par là même personne….sous plusieurs pseudo’s différents, quand il n’usurpe pas carrément pas les nôtres!!!
    Mais ça « passe » visiblement très bien et sans problème pour lui..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum