KLM : un accord historique avec les syndicats

air-journal_KLM 787-9

La compagnie aérienne KLM Royal Dutch Airlines a signé hier un accord de productivité sur trois ans avec le syndicat de pilotes VNV, qui valide ceux déjà signés avec les représentants des PNC et du personnel au sol dans le cadre de Perform 2020.

Si le texte signé le 8 juillet 2015 par le syndicat VNV (Vereniging Nederlandse Verkeersvliegers) doit encore être présenté aux pilotes qui en sont membres, la compagnie nationale néerlandaise parle d’un accord historique avec l’ensemble des représentants des employés, qui représente « une étape significative sur le chemin vers une KLM plus saine et plus compétitive » selon le CEO Pieter Elbers. Il ajoute que ces accords contribuent « de façon concrète aux objectifs de Perform 2020 », et souligne que toutes les parties concernées ont su faire preuve « de flexibilité et de bonne volonté » dans leurs discussions avec la direction.

Dans le détail, l’accord signé avec les pilotes est valable du 1er janvier 2015 au 31 octobre 2017. Il inclut notamment le gel des augmentations générales de salaires, des mesures permettant des gains de productivité (4% par an) et une hausse progressive de l’âge de départ à la retraite. Un accord de participation aux résultats du groupe Air France-KLM et un « mécanisme d’exposition à l’action » seront également mis en place.

Air France-KLM s’est bien sûr félicité de ces accords de productivité, rappelant que ceux concernant le personnel navigant commercial et le personnel au sol sont plus courts ( (janvier 2015-mars 2016 pour les PNC, janvier 2015-juin 2016 au sol), et prévoient notamment un gel des augmentations générales de salaires, des mesures de productivité, et la mise en place de plans de départ volontaires. Ces accords « génèrent des économies en ligne avec les objectifs fixés dans le cadre de Perform 2020 », souligne le groupe, tout en rappelant que « les négociations se poursuivent chez Air France selon un calendrier resserré afin d’aboutir à la fin du mois de septembre 2015 ». Alexandre de Juniac, PDG d’Air France-KLM, a tenu à saluer « l’esprit de responsabilité dont ont fait preuve les partenaires sociaux, la direction et l’ensemble des équipes de KLM pour parvenir à ce résultat ».

Rappelons que la compagnie néerlandaise de l’alliance SkyTeam a annoncé la suppression l’hiver prochain de toutes les augmentations de capacité prévues, soit un demi-million de sièges.

 

http://www.air-journal.fr/2015-07-09-klm-un-accord-historique-avec-les-syndicats-5146989.html

Commentaire(s)

  1. compagnie de m…. et particulièrement sur AMS-LAX, ils n’ont pas honte de foutre leur 747 combi hors d’âge sur une ligne si prestigieuse…

  2. Publié le 9 juillet 2015

    J ai voyagé récemment sur ce 74E et son confort est aussi bon que celui des compagnies américaines qui effectuent ces liaisons Europe/côte ouest.
    Si ce « standing » ne vous convient pas, confinez vous à l Asie et voyagez avec la compagnie paraît il « supérieure » : Emirates.

  3. Pépère
    Publié le 9 juillet 2015

    Deux boîtes accolées, deux états d’esprit très différents, une approche séparée des mêmes problèmes, et la satisfaction pour le pax qu’il ne sera pas largué le jour J par un personnel en grève pour la énième fois de l’année, grève discréditant complètement la boîte entière auprès des pax qui ont déjà leur vie à gérer sans s’occuper en plus des ennuis de personnels encore très privilégiés par rapport aux autres, que ce soit en France ou Pays Bas

  4. Très bonne compagnie sur laquelle je vole 5 à 6 fois par an en long courrier. Personnel très avenant, prix compétitifs, horaires respectés…..Un seul bémol: la qualité des repas mais on sait très bien que l’avion n’est pas le meilleur endroit pour faire un bon repas. Soyons donc philosophe et surtout un grand bravo à la responsabilité des PNC et PNT. Si seulement les PNT d’Air France pouvaient arriver au niveau de ceux de KLM!!! Et dire que KLM appartient à Air France. Si les PNT d’Air France continuent d’afficher leur refus de prendre en compte la réalité d’un environnement difficile Air France finira comme le France….à la casse. Et nous n’en sommes pas loin……

    • Rogewilco
      Publié le 9 juillet 2015

      Il n’y a que très peu de différence entre un pilote d’AF et de KLM .
      Il suffit de leur demander . Les conditions sont peu différentes , l’âge et les condition de départ a la retraite sont très avantageuses chez KLM par rapport à celles d’AF les règles d’utilisation sont probablement plus productives chez KLM.

      Quelle est donc la grosse différence entre KLM et AF ?

      La direction peut être ? Constitiuée de nombreux mandarins et leur pléthoriques suivants ils sont parfaitement conscients de la situation ,mais ne couperont jamais la branche sur laquelle ils sont si confortablement et depuis si longtemps assis.
      Le manque de rentabilité criant de cette entreprise et un problème dont les causes sont connues depuis longtemps , mais on préfère désigner des boucs émissaires médiatisables que de s’attaquer aux vrais problèmes .
      Les pilotes sont la catégorie de personnels d’air France dont l’écart de coût avec la concurrence est la plus faible , la preuve c’est la seule catégorie qui a réussi ( dans la douleur ) son transfert vers le low cost, aucune autre corporation ne l’a fait .
      Se raconter des histoires ne durera qu’un temps

    • Rogerwilco
      Publié le 9 juillet 2015

      Les PNT d’air France sont il « au niveau » de leurs homologues de KLM ?
      Voila une question qui semble vous préoccuper…
      Une productivité légèrement meilleure chez KLM peut être , de bien meilleures conditions de départ a la retraite chez KLM que chez AF (56 contre 65) avec un bien meilleur taux de remplacement….
      Alors pourquoi les accords chez KLM se font ils dans la sérénité et pas chez AF?
      Probablement que la structure sol et la direction qui en découle a un peu plus les pieds sur terre et un souci d’efficacité economique.
      Pas de ca chez AF chez qui les pilotes sont la catégorie de personnels dont l’écart de coût avec la concurrence est la plus faible, et qui seuls travaillent dans le low cost , Transavia.
      Ce qui n’est pas « au niveau  » comme vous dites C’est l’incapacité des différentes directions d’AF à la transformer en compagnie aérienne Normale.
      Mais il est vrai qu’on ne coupe pas la branche sur laquelle on est assis….

    • Pour info, les PNT de KLM gagnent 15% de plus que les pilotes AF (source Air France Transform 2020 que je tiens à votre disposition) et partent en retraite à 55 ans (maintenant 57 ans) contre 60-65 pour les PNT AF…
      Sans oublier leur caisse de retraite qu’AFKLM a renfloué de plusieurs dizaines de millions d’€.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum