Air France : HOP pas affectée, SNPL prêt à signer

air-journal_equipage_air-france

Le préavis de grève de syndicats du personnel au sol n’aura impact ce vendredi sur le programme de vol de la compagnie aérienne HOP!. Et les pilotes du SNPL Air France ALPA devraient signer les propositions d’Air France sur les bases de provinces.

HOP ! a annoncé dès hier que le trafic sera normal ce 10 juillet 2015, malgré l’appel à la grève des personnels sols de Brit Air et Arlinair. La filiale régionale « veut rassurer ses clients et n’envisage aucune conséquences sur les vols prévus ce vendredi », explique-t-elle dans un communiqué, tout en prévenant que « si des évènements complémentaires devaient perturber notre exploitation nous ferons notre maximum pour vous informer ». La direction a rencontré hier les organisations syndicales de HOP! Brit Air à leur demande, pour leur « confirmer ce qui a déjà été dit publiquement à plusieurs reprises sur la pérennité du site de Morlaix ». HOP! rappelle au passage que l’appel à la grève faisait écho aux comités d’entreprises qui doivent se tenir le 16 juillet prochain au cours duquel sera présenté le projet d’entreprise HOP! 2020 ; « ces informations sont évidemment réservées aux élus des Comités d’entreprises ».

Côté Air France, le Conseil du SNPL a mandaté hier le bureau du syndicat majoritaire chez les pilotes pour négocier les mesures de Transform 2015 non encore réalisées, et en particulier de signer l’accord collectif tel que proposé par la direction sur les bases de province. Dans ce cas précis, cela signifie que les 200 pilotes basés dans les aéroports de Marseille, Nice et Toulouse ne seront pas réaffectés cet automne à Paris comme annoncé en mai dernier. A l’époque, le point d’achoppement était le périmètre de répartition des vols entre Air France, HOP! et la low cost Transavia (qui aurait par exemple permis à Air France de basculer un vol vers HOP! si le nombre de passagers ne nécessite pas un Airbus – et donc diminuer les heures de vol des pilotes AF, et par conséquent leurs revenus) ; le SNPL demandait un droit de regard sur l’affectation des lignes entre les différentes compagnies, ce qui est jugé inacceptable par la direction. Cette dernière a depuis selon La Tribune proposé que « l’activité de HOP ne pourra pas dépasser 38% de celle du groupe sur les bases » ; la filiale régionale pourrait lancer des liaisons européennes depuis les aéroports Provence, Côte d’Azur ou Blagnac, ce qui était « impossible dans l’accord de 2010 des bases de province » selon un expert cité par le quotidien. HOP! utilisant des avions plus petits qu’Air France, la rentabilité de ces lignes serait plus facile à trouver.

Reste au SNPL Air France ALPA à négocier sur les mesures qui n’ont pas encore été prises dans le cadre du plan de restructuration Transform 2015, la direction l’accusant de n’avoir rempli que 65% de ses engagements alors que des rapports montrent que le personnel au sol a atteint 100% et les hôtesses de l’air et stewards 96% des leurs. Seul un succès de ces négociations permettra à la compagnie de l’alliance SkyTeam d’engager de nouvelles discussions, cette fois sur Perform 2020 – le blocage ayant poussé les syndicats de PNC et du personnel au sol à attendre que les pilotes aient réglé leur passif avant de commencer cette phase. Rappelons que les pilotes de KLM ont eux finalement signé mercredi un accord de productivité sur trois ans.

 

http://www.air-journal.fr/2015-07-10-air-france-hop-pas-affectee-snpl-pret-a-signer-5147035.html

Commentaire(s)

  1. Airbid

    .. »HOP pourrait lancer des liaisons Européennes depuis Provence,Côté d’Azur et Blagnac » …..trop tard , la place est prise depuis longtemps par les concurrentes , sans même parler des low cost. On ne voit pas comment HOP ferait mieux que AF, hélas toujours trois avions de retard !

    • Vs avez raison. Ça ressemble de plus en plus à une direction, gestion et organisation au doigt mouillé. Un très bel outil mal géré depuis toujours. On finit par payer les frais.

    • Albert de Quimper - 10 juillet 2015 à 8 h 40 min
      Albert de Quimper

      Oui.Vous avez raison.

    • Contrairement à ce que vous dîtes il reste encore des opportunités … En effet HOP avec ses avions régionaux et ses avions basés en Province pourra exploiter des lignes sur lesquelles EZY, RYR et consorts ne se positionneront pas. Certes il ne faut pas attendre que Volotea dispose d’un nombre d’avions lui permettant de lancer un nombre important de vols supplémentaires, ou que d’autres compagnies régionales européennes basent des avions en province.

  2. Depuis plus de 18mois je lis ce petit blog plus ou moins correct dans les informations copiés collés d’autres journaux enfin bon, peu importe pour le plagiat, ce n’est pas le sujet.

    Ce que je remarque, c’est que souvent, quoiqu’AF propose, ce n’est jamais assez bien ; rarement peut-on lire des commentaires positifs sur les propositions d’AF à croire que l’ensemble du personnel d’AF sont des incapables ce dont on peu légitimement douter.

    Il y a un vrai acharnement, mépris envers une société française qui fait de son mieux pour essayer de rester dans la concurrence face aux nouveaux groupes pour certains très réactifs sans aucun doute et d’autres au budget illimité pour qui proposer des produits bling bling ne nécessite que de sortir un bout de papier et y mettre quelques « 0 ».

    Je préfère largement soutenir nos compagnies nationales qui font vivre des familles en France, payent leurs impôts en France plutôt que des compagnies qui ne paient pas d’impôts en France…

    Enfin bref, bravo à cette décision qui permettra peut être, et je l’espère de remettre le groupe Hop!/AF-KLM à nouveau dans la concurrence.

    • vous avez 100% raison, le GROUPE AF-KLM est une magnifique entreprise qui a bcp d’avenir. mais elle doit se réformer en profondeur et s’adapter à la concurrence. plus aucune major européenne ne se bat sur le marché du court-moyen courrier sous sa bannière, elles ont toutes créé leur low-cost (Iberia, Lufthansa) voire abandonné le marché (British, Alitalia). le court-moyen courrier (à part l’alimentation du hub de CDG), c’est fini pour AF, le modèle HOP n’a aucun avenir vu ses couts d’exploitations (à part peut-être Airlinair). la seule entité du groupe AF qui peut voir loin, c’est Transavia.

  3. Marlow

    Courage pour « Perform 2020 », il y a encore du chemin à parcourir chez AF pour égaler les autres majors…

    http://www.deplacementspros.com/Les-hotesses-d-Air-France-volent-moins-et-ont-plus-de-repos-que-leurs-collegues_a33737.html

  4. AF doit sauver ce qui peut encore être sauvé…
    Bonne chance en tout cas pour le développement de HOP depuis la province !
    J’espère que cette dernière ne manquera pas de réactivité lors de l’ouverture ou fermeture de nouvelles lignes…

    • Airbid

      Croyez vous vraiment que Hop pourra récupérer ce que AF a négligé puis abandonné depuis des années. Je pense à des liaisons comme Londres, Madrid, Rome, Francfort…etc dans le but de servir le hub de CDG ? Allons !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum