Qantas détaille son Sydney – San Francisco

air-journal_qantas 747-400ER

La compagnie aérienne Qantas a ouvert les réservations pour sa nouvelle liaison entre Sydney et San Francisco, qui sera inaugurée fin décembre en même temps que seront diminuées les fréquences sur deux routes à destination de Los Angeles.

A partir du 18 décembre 2015, la compagnie nationale proposera cinq vols par semaine entre sa base de Sydney-Kingsford Smith et l’aéroport de San Francisco, opérés en Boeing 747-400 configurés pour accueillir 58 passagers en classe Affaires, 36 en Premium et 270 en Economie (nouvelles cabines). Les départs sont programmés tous les jours sauf mardi et samedi à 15h00 pour arriver à 9h30 le même jour, les vols retour quittant la Californie à 23h25 pour atterrir deux jours plus tard à 9h00 (durée de vol environ 14h00). Une rotation le mardi sera ajoutée à compter du 1er février selon AirlineRoute, qui souligne que les autorisations gouvernementales n’ont toujours pas été accordées. Qantas sera en concurrence directe avec United Airlines sur cette ligne abandonnée en 2011.

Le CEO de la compagnie de l’alliance Oneworld Alan Joyce présentait San Francisco le mois dernier comme la destination « la plus demandée » par ses clients voyageant vers les Etats-Unis, et affirme qu’il y a « une forte demande de vols directs, en particulier de la part des voyageurs d’affaires qui veulent raccourcir leur trajet de quatre heures en évitant la correspondance à LAX ».

On rappellera que cette route est programmée dans le cadre de la coentreprise sur les vols transpacifiques liant Qantas à American Airlines, les deux compagnies ayant décidé de renforcer les liaisons entre leurs pays respectifs. Lors d’une conférence de presse commune en marge du congrès de l’IATA le 9 juin 2015, Alan Joyce et son homologue Doug Parker ont annoncé une « évolution naturelle » de leur alliance : à partir du 17 décembre, American Airlines proposera un vol quotidien entre l’aéroport de Los Angeles et Sydney. Qantas, qui opère sur cette route deux vols quotidiens en Airbus A380 et 747-400, a de son côté annoncé la suppression entre fin décembre et début janvier 2016 de quatre rotations hebdomadaires en 747-400, ainsi que celle d’une autre rotation sur l’axe Melbourne – LAX afin donc de lancer la ligne Sydney – San Francisco. Ces nouveautés permettront à American Airlines et Qantas Airways d’augmenter de 6% leur offre entre Los Angeles et Sydney, et de +9% entre les deux pays avec un total de 45 rotations hebdomadaires. Le développement de leur coentreprise devrait également se faire sur les routes à destination de la Nouvelle Zélande.

La nouvelle n’a pas plu à Hawaiian Airlines (ni à Air New Zealand qui s’était opposée, en vain pour l’instant, à l’acceptation de ces nouvelles lignes par les autorités australiennes de la concurrence). La compagnie basée à l’aéroport de Honolulu craint que cela joue en défaveur des « petits » transporteurs, et surtout la prive d’un accès aux passagers domestiques sur les deux rives du Pacifique via des accords exclusifs de partage de codes. Hawaiian Airlines, qui dessert Sydney et Brisbane ainsi que onze aéroports américains, regrette aussi que le marché soit de plus en plus réservé aux coentreprises (une autre lie Delta Air Lines à Virgin Australia).

http://www.air-journal.fr/2015-07-15-qantas-detaille-son-sydney-san-francisco-5147276.html

Commentaire(s)

  1. encore ce vieux raffiot de 747400, un avion de 1988…
    QANTAS, une compagnie d’avenir, pour sûr!

  2. chiefpilot

    Commentaire débile s’il en est… ils vous attendent a Qantas pour gérer la compagnie et préparer l’avenir

  3. Le 747-400, même s’il tend à disparaitre est un bon avion, agréable, pas trop bruyant et plutôt confortable. Je suis un grand fan de l’A380, mais le 747-400 a de beaux restes !

  4. Dakota

    Qui entend nier les mérites de la version la plus vendue du 747 ? Cependant, on peut à tout le moins s’étonner que certaines « grandes » compagnies utilisent encore des appareils qui ont plus de vingt ans d’âge (c’est le cas d’AF qui en a deux qui ont eu 23 ans le printemps dernier). Ce n’est pas du tout une critique contre le 744 (au contraire, cela prouve que c’est un appareil qui résiste remarquablement au temps), mais ce n’est certes pas la preuve d’un dynamisme commercial (voir la moyenne d’âge de la flotte de ces compagnies…).

  5. Dakota

    Post Scriptum. Le VH-OJM a fait son premier vol le 30 août 1991 : il va fêter ses vingt-quatre ans (au-dessus du Pacifique ?) Ceci dit, moyenne d’âge pour Qantas : 8,4 (AF est à 11,4).

  6. chiefpilot

    Qatar vient d’annoncer le déploiement des A 340 -600 , gros consommateurs de carburant , en version bi classe haute densité et Lufthansa conserve aussi les siens…alors pourquoi pas des 747-400, d’autant plus que les cours du pétrole se maintiennent a des niveaux très bas et que cela risque de perdurer aprés l’accord conclu avec l’Iran qui va pouvoir sortir de son embargo et reprendre la production de ses puits.l’age d’un appareil est sans importance, seule compte le sérieux et la qualité de la maintenance même si on peut avoir quelques soucis , pour Qantas , au vu des incidents a répétition de ces dernières années, peut être en rapport avec l’entretien des appareils déplacé en Asie pour réduire les coûts.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter