Air Méditerranée intéresserait un entrepreneur algérien

air-journal_Air Mediterranee A321 sol

La compagnie aérienne Air Méditerranée, placée en redressement judiciaire en janvier, intéresserait l’homme d’affaires algérien Ali Haddad, patron d’un groupe de BTP et du principal syndicat patronal du pays.

Selon Jeune Afrique du 28 juillet 2015, le dirigeant du groupe privé ETRHB et président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) « planche sur une prise de participation » dans la compagnie française : il aurait demandé à un cabinet d’audit d’expertiser les comptes d’Air Méditerranée, « en vue d’une entrée dans son capital à hauteur de 49% ». Aucune confirmation officielle, mais l’idée a du sens : la compagnie se présente comme une spécialiste dans la desserte du bassin méditerranéen, et elle dessert déjà les aéroports d’Alger, Oran et Chlef.

Dans un communiqué du 13 janvier 2014, Air Méditerranée expliquait s’être mise « sous la protection du Tribunal de Commerce » de Tarbes, le redressement judiciaire lui permettant de garantir la continuation de son programme de vols tant sur ses vols réguliers que sur ses vols charter, et ainsi de maintenir ses emplois. Au mois de juin, ce même tribunal lui avait accordé une extension de six mois pour trouver un repreneur, considérant que son programme de vol estival était suffisant pour générer une trésorerie suffisante (elle avait même ajouté des vols supplémentaires vers l’Algérie et le Maroc). Et aucun tour-opérateur, son marché principal, n’avait annulé ses engagements.

Le « difficile contexte du marché et du transport aérien français » n’avait pas permis à Air Méditerranée « d’assainir suffisamment rapidement sa situation financière, malgré les bons résultats enregistrés sur les derniers exercices ». La compagnie doit donc trouver un repreneur d’ici le mois de janvier 2016, pour « conforter » son développement. D’autant qu’elle assure que sa stratégie d’adaptation au marché, qui a notamment repositionné son activité de compagnie charter vers une activité de compagnie régulière, a porté ses fruits : l’activité de vols réguliers « a atteint le seuil de rentabilité et la compagnie enregistre des comptes à l’équilibre », déclarait-elle en janvier.

http://www.air-journal.fr/2015-07-29-air-mediterranee-interesserait-un-entrepreneur-algerien-5147846.html

Commentaire(s)

  1. superyoda86

    Si ça tombe aux mains des Algériens, c’est sûr que l’entreprise ne va pas se redresser… Au pire, ils louerons les services de Swiftair pour assurer les vols en priant que les avions ne tombent pas…Il faudrait que Transavia adsorbe la compagnie. De toute façon il faudrait une unique low-cost en France bien puissante pour lutter contre les Ryanair et easy-jet! Déjà qu’on est en retard sur ce plan là, c’est pas normal qu’un pays comme la France n’est pas une compagnie low-cost de grande envergure!

  2. MK2

    Quand on voit la mauvaise gestion des entreprises par des algériens (népotisme, clivage communautaire par rejet du personnel a consonance français, corruption, non respect des règles de sécurité et de sureté je souhaite bon courage aux employés de Air Méditerranée (expérience vécue dans une entreprise algérienne: 60% du salaire retenu à tout les « Blancs » pendant 6 mois) la raison? le comptable (Algérien faisait fructifier les fonds sur un compte en banque pour ensuite empocher les intérêts) 5 ans de procédures pour récupérer notre dus

  3. czl

    Si je comprends bien, certains aimeraient voir disparaitre une entreprise et les emplois que de la voir racheter par un homme d’affaires Algérien !!!!!!!

    Même dans l’aérien, le racisme frappe encore

    • MK2

      Pour la pérennité d’une entreprise Française, je préférerais la voir rachetée par un chinois (façon aéroport de Toulouse) un canadien ou encore un Qatari (dans le respect des valeurs de la république si la compagnie reste sous le pavillon Français). le problème en mon sens est plus le manque de compatibilité d’une gestion  » a l’algérienne » (culturel) sur un marché a forte concurrence, rien a voir avec la l’origine ethnique (donc pas raciste), simplement mon avis et expérience sur la culture et l’honnête dans le commerce en Algérie, arrêtez de voir du racisme là ou il n’en a pas la victimisation perpétuelle est lassante. Autre exemple des incompatibilités culturelles avec l’industrie du service et du transport aérien, avez vous remarqué que la baisse de satisfaction client dans les compagnies françaises à été plus importante après l’intégration (à marche forcée par contrats d’aides à l’emploi de politique locale)des habitants des zones à fort taux d’immigration aux alentours de CDG (93) majoritairement issus de quelle zone du globe??). Encore une fois des faits et simplement des faits.

  4. renseigner vous avant de balancer des conneries. Il y a de tres grosses entreprise en Algérie qui font des bénéfices. En france c est bien un algérien qui a remis AIGLE AZUR sur pieds au début des années sans eux celle-ci ne serait peut être pas ce qu elle est aujourd’hui.

    • MK2

      aigle azur prend l’eau et le manque d »honneteté et je ne parlerai pas du blocage des fonds de l’algérie pour favoriser sa compagnie nationale… et quitte a parler d’aigle azur et la satisfaction client …. ca donne une bonne image des hauts standards de support clients ^^
      http://www.huffpostmaghreb.com/lotfi-mokdad/aigle-usure-oups-azur_b_7443796.html

      d’ailleurs cette compagnie n’était pas en surveillance renforcée par l’osac il y a 2 ans? (et donc pas très sure) chose qui à été remise en état après l’arrivé d’un actionnaire chinois…

  5. cimbour

    Si Haddad (grande entreprise privée sérieuse en Algérie) reprend air méditerranée, cette dernière va t-elle revoir ses lignes? Plus de vol vers l’Algérie et je pense supprimer les lignes vers tel aviv ben gurion? C’est une simple question donc n’attaquez surtt pas. A bon entendeue

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum