Air France : on saura le 7 août ce que veulent les pilotes

aj_pilote_air-france2

Le résultat de la consultation par le SNPL des pilotes de la compagnie aérienne Air France sur le solde du plan de restructuration Transform 2015 sera connu vendredi prochain. D’un résultat positif dépend le début des négociations pour l’étape suivante, Perform 2020.

Lancée le 27 juillet 2015 par le syndicat majoritaire des pilotes, la consultation comprend cinq questions, à commencer par s’ils « approuvent ou non d’essayer de solder Transform avec de nouvelles modalités », expliquait mercredi dans l’Express Philippe Evain, président du Syndicat national des pilotes de ligne. Ce qui revient à leur demander s’ils acceptent de remplir l’intégralité des engagements pris en 2012 par le syndicat dans le cadre du plan de restructuration Transform 2015, la direction d’Air France l’accusant de n’avoir rempli que 65% de ses engagements alors que des rapports montrent que le personnel au sol a atteint 100% et les hôtesses de l’air et stewards 96% des leurs. L’objectif visé par le plan de restructuration était un gain de productivité de 20% pour l’ensemble du personnel ; les pilotes n’en seraient qu’à 13%. Les trois question suivantes portent sur la façon de solder Transform (s’ils votent oui), et la dernière sur « la gouvernance et l’avenir de l’entreprise ». Le résultat du vote électronique devrait être connu le jour de la fin du vote, le 7 août.

Rappelons que le Conseil du SNPL avait le 9 juillet mandaté le bureau du syndicat pour négocier les mesures de Transform 2015 non encore réalisées, et en particulier signer l’accord collectif tel que proposé par la direction sur les bases de province. Et le SNPL se faisait plus conciliant le 20 juillet, annonçant cette consultation « pour sortir de l’impasse » : il affirmait avoir proposé à la direction de « passer outre certaines des clauses suspensives contenues dans l’accord Transform 2015 et donc de mettre en œuvre la baisse de la majoration des heures de nuit à laquelle les pilotes n’étaient pas tenus ». Le SNPL a également proposé de « faire un effort significatif concernant la clause GVT (règle d’ajustement de la rémunération avec l’ancienneté et la technicité) en proposant une diminution de la rémunération des pilotes pour l’année 2015 ».

 

http://www.air-journal.fr/2015-07-30-air-france-on-saura-le-7-aout-ce-que-veulent-les-pilotes-5147872.html

Commentaire(s)

  1. Ce que veulent les pilotes???

    Ne pas perdre leurs privilèges, travailler le moins possible, s’en mettre le plus possible dans les fouilles, toujours demander aux autres de faire des sacrifices pour la société, vivre comme dans les années 70….bref des gens qui ne veulent pas s’adapter au monde moderne dans lequel ils vivent…. Le réveil n’en sera que plus pénible! LOL

  2. Le pisteur de trolls - 30 juillet 2015 à 9 h 04 min
    Le pisteur de trolls

    Il serait temps que les pilotes pensent collectif : Le groupe AFKL , les autres employés du groupe AFKL et bien entendu: Les clients.

    Les pilotes hollandais ont signé les accords, un refus du SNPL montrera publiquement de la stupidité du français de base.

    Seb.
    Un français qui n’espère pas être de « base »

  3. alphajet

    News à clic…et à commentaires haineux en vue. Les pilotes d’AF ont conscience (pour les plus jeunes et les quarantenaires) du challenge, des efforts seront certainement fournit…néanmoins cela suffira t-il? L’avenir nous le dira. en espérant que cela restera dans l’intérêt des clients et des Français (pour l’emploi)

  4. jtb

    Oh oui !

    j aimerai comprendre ce qu ils veulent !!!!

  5. Franck DELAWARE

    @FCB: « travailler le moins possible » cher monsieur, je vous propose de venir passer le mois d’août avec moi (à vos frais) et on verra dans quel état vous serez à la fin du mois… Au programme: Kuala Lumpur, Washington, Shanghai , Bangkok, buenos aires. Tout ceci en aller-retours bien évidement. Vous serez assis dans le cockpit sur un siège observateur et serez éveillé en même temps que moi , vous mangerez quand je mange (vous ne serez pas assis en business…), vous irez vous dégourdir les jambes en même temps que moi. Ca vous tente?

    • Monsieur va nous faire pleurer… oh mon Dieu, quel métier!!! surtout au prix où vous êtes payé… arrêtez de faire pleurer Margo dans les chaumières, et ce que je sache, votre job, vous l’avez choisit… alors ne vous étonnez des « horribles conditions de travail » du pilote de ligne… Allez dire cela à l’ouvrier lambda qui bosse pour à peine un Smic, qui passe 2h dans les transports en commun pour rejoindre son lieu de travail tous les jours, qui bosse dans des conditions bien pire que les vôtres, qui se demande tous les jours si ça boite va pas fermer, qui n’a pas vos avantages, votre comité d’entreprise, vos conditions de travail exceptionnelles, etc. etc. De grâce, un peu de pudeur…

    • kojack

      @ FRANCK DELAWARE, mon pauvre petit lapinoux, on chialle quand ? Faut vraiment ne pas avoir peur du ridicule pour écrire cela… Si ton job est si difficile va bosser dans une PME comme cadre(ce que tu n’es même pas) 50h par semaine plus le boulot à la maison pour 4000 euros par mois !

    • @Franck Delaware : en tant que personnel ayant répondu à 100% aux mesures TRANSFORM, je vous propose de voir vos efforts ruinés à votre tour, de voir vos congés réduits et de ne plus pouvoir partir qu’en w/e, qui plus est raccourci par des enfants gâtés en grève, de devoir trouver un véhicule de location en urgence pour revenir travailler et faire moult efforts afin de satisfaire votre droit de grève tout en continuant d’ignorer les sacrifices que 90% de la compagnie acceptent de subir.

    • Sterec
      capitaine de la. Marine marchande je subi comme vous les décalages horaires et les longues absences de mon domicile avec en plus depuis plus de 30ans la concurrence des équipages à coût plus bas arrêtez de pleurer c’est ainsi la mondialisation dans un secteur ultra concurrentiel il faut vous adapter

  6. Erik de Nice

    A voir.. Ça pourrait me tenter, moi.
    Ça pourrait être une super expérience….A la condition expresse que je puisse dégager un mois dans mon emploi du temps.
    Mais si je reprends vos arguments, pour les autres Compagnies, c’est donc différent??? Leurs pilotes voyagent peu??

  7. Cher Franck,
    Venez donc passer le mois d’aout avec moi aux urgences de mon hopital. Venez faire des gardes de 36h, venez soignez, prendre en charge, vous ffaire insulter par les patients. Venez annoncer a des familles et a des patients de tres mauvaises nouvelles. Venez manger avec moi quand je peux, quand il y a quelque chose, venez vous faire reveiller 21 fois dans une garde.
    Tout ca Monsieur pour 4 375 euros par mois.
    On a tous choisi nos metiers, le mien a suppose 9 ans d’etudes.

    Alors par decence : taisez vous !

  8. kojack

    Tout simplement rester les SEIGNEURS, codiriger cette boite, préserver leur confort et sécuriser leur portefeuille… Egoïstes, vaniteux, prétentieux, corporatistes et sous productifs !

  9. Dim_g

    Ce que tu essai de nous expliquer, c’est que tu va travailler une centaine d’heures dans le mois?

  10. jtb

    @delaware
    ce n est pas le sujet !
    tout le monde ou presque peut comprendre la pénibilité du travail ….

    le sujet c est POURQUOI voulez vous gouverner ?

    pourquoi vous sentez vous supérieurs ?
    vos années d études ?
    est ce les chirurgiens font grève pour décider de l avenir de l hôpital ?

    la gouvernance d une compagnie aérienne par ses pilotes ( ou son syndicat corporatiste ) n a jamais été une réussite ( à chacun son métier ) voir UA …

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum