Débris d’avion à la Réunion : une trace du vol MH370 ?

air-journal_MH370 debris Reunion

Un débris semblant appartenir à une aile d’avion a été repêché hier dans l’île de la Réunion, la piste du vol MH370 de la compagnie aérienne Malaysia Airline disparu il y a un an et demi faisant immédiatement surface. La Malaisie a immédiatement envoyé une équipe sur place tout en appelant à la prudence, d’autres hypothèses sur la provenance du débris étant évoquées.

Le débris mesurant 2,5 mètres de long sur 1 mètre de large a été récupéré le 29 juillet 2015 par des agents d’entretien sur le rivage près de Saint-André ; sa forme laisse de nombreux experts affirmer qu’il s’agit d’un « flaperon » de Boeing 777, et la présence de coquillages prouve une présence prolongée dans l’eau. Mais en attendant que les autorités françaises et Boeing confirment le détail des numéros de série des pièces composant le débris, il est impossible d’affirmer qu’il provient du 777-200ER de Malaysia Airlines, disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord lors d’un vol entre l’aéroport de Kuala Lumpur et Pékin ; un numéro, BB670 ou 657 BB selon les sources, mentionné par la presse locale n’a pas été identifié. Ni Boeing ni le NTSB américain n’ont fait de commentaire officiel pour cause d’enquête en cours, l’ATSB australien expliquant que l’identification du débris « allait prendre du temps » (selon le BEA interrogé hier, il est « trop tôt pour tirer des conclusions »). Des sources chez l’avionneur américain indiquent selon plusieurs médias que le débris « ressemble fort » à une pièce de Triple Sept ; et aucun avion de cette famille ne s’est écrasé dans cette région du monde (au total quatre 777-200ER ont été détruits dans des crashes). Pour ajouter à la confusion, on remarquera aussi que la pièce semble blanche, alors que les ailes du 9M-MRO étaient grises.

S’il s’agit bien d’une partie de l’aile du vol MH370, la découverte viendrait confirmer l’hypothèse sur laquelle les enquêteurs travaillent depuis plus d’un an : l’avion de Malaysia Airlines s’est écrasé quelque part dans l’océan Indien, à l’ouest de l’Australie. La localisation de l’épave du Boeing de Malaysia Airlines, sans succès à ce jour, pourrait bénéficier de l’étude des courants marins qui auraient transporté le débris jusqu’à la Réunion. Mais ces calculs vont eux-mêmes prendre du temps.

Les autres hypothèses sur l’origine du débris se concentrent sur deux accidents : celui de l’Airbus A310 de Yemenia qui s’était écrasé au large des Comores en juin 2009 (153 victimes), et celui d’un Piper Aztec disparu au large de la Réunion en 2006 (3 morts). Les courants pourraient cependant avoir transporté le débris depuis une autre zone.

http://www.air-journal.fr/2015-07-30-debris-davion-a-la-reunion-une-trace-du-vol-mh370-5147865.html

Commentaire(s)

  1. gerald

    il y a eu, dans la même région, la disparition d’un 747 sud africain

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_295_South_African_Airways

  2. Erik de Nice

    Oui, c’est excatement, c’était un 747 Combi venant de HK (de memoire) et transportant « officielement » du matériel informatique..
    Le feu s’était déclaré à l’arrière, dans le compartiment Fret et suite à l’envahissement de fumée de la cabine passager, les PNC n’avaient pas hésités a purement et simplement ouvrir une porte de l’avion (celle située juste derrière l’aile sur la gauche de l’avion), les pilotes ayant réduit leur vitesse à la limite du décrochage avec juste une altitude de 2000 pieds d’altitude (toujours de memoire)…et cela à fonctionné!!
    Puis celui-ci à continue à voler mais le feu à eu raison de l’avion par la suite et il s’est abîmé en mer entre la Réunion et l’Afrique du sud..
    Une vraie polémique avait alors fait jour sur le véritable contenu de la cargaison, l’Afrique du Sud étant à cette époque sous embargo..

  3. Ceci dit ça ne ressemble pas à un débris qui vient de passer 30 ans dans l’eau (ou exposé à l’air libre)…

  4. Erik de Nice

    Le 747 n’avait pas explosé mais c’est abîmé en mer..
    Les débits retrouvés hier n’ont pas passés 30 ans au fond de l’eau puisqu’ils flottaient.
    Méfions nous surtout des conclusions trop hâtives dans cette affaire, il s’est tellement dit de conneries sur le sujet que chaque chaînes d’Infos privilégient la thèse du MH90 afin de pouvoir prétendre, et en cas de confirmation par des experts aéronautiques, « c’était une info « exclusive » BFM/I-TV/LCI, etc… »

  5. Pas une bonne nouvelle pour les aficionados de la théorie du complot!!!!!!!
    Il suffisait simplement d’attendre….

    • fdb

      Si c’est une bien une pièce de la Malaysia Airlines, celà ne dement pas du tout la théorie d’une destruction par l’armée américaine, pour éviter un crash sur Diego garcia…
      Au contraire, même…

      L’armée américaine à juste oublier un gros morceau dans l’océan, quel bande d’incapable…

      • D’accord à 100% avec FDB. Et aucun spécialiste n’a les couilles d’en parler dans les médias ! Les américains ont tapé cet avion, et les debris finissent par arriver avec les courants… Les valises vont arriver petit à petit…

        • Allez-y les paranos…..Faute de preuve et d’intelligence rationnelle on invente et revisite la théorie du complot…. et les petits hommes verts y sont-ils pour quelque chose??? Je me le demande! Pensez aux familles des victimes avant d’écrire de telles inepties!

          • fdb

            Les familles des victimes pensent la même chose, renseignez vous un minimum !
            C’est vous qui avez un manque d’intelligence rationnelle, quand on sait que le pilote à volontairement désactiver le système de localisation, fait demi tour… sans parler des témoignages nombreux des habitants de certaines iles aux Maldives…

  6. j’ai participé aux recherches du vol SA 295 « heidelberg » à bord de mon bateau affreté pour l’occasion par South African Airways. l’avion faisait la ligne Taipei Johannesburg via Maurice le 27 novembre 1987. bilan 159 morts . nous avons retrouvé des débris flottants pendant de longues semaines tant en mer que sur les iles Maurice, reunion Madagascar , et bien sur sur les cotes est africaines. le champ d’épaves principales a été retrouvé par 4500 m de fond à environ 140 nm dans le NE de Maurice , assez loin de la zone supposée du crash lors des premieres investigations.
    on ne sait toujours pas officiellement ce qui a provoqué l’incendie à bord . pétards pour les fetes de fin d’année , armes , autre chose………
    la quasi totalité des débris reposant au fond de l’eau a été remontée à la surface et l’avion a été « reconstitué » dans un des hangars de Plaisance.
    un avion qui s’écrase en mer comme le MH 370 doit FORCEMENT générer des centaines d’épaves flottantes .
    rien n’a été retrouvé depuis un an , sauf ce débris , comme si une main invisible avait « nettoyé » l’ocean apres le crash ……..
    à suivre de tres tres près !!!!!!!!!!

  7. C’est vrai que l’absence de débris flottants, suite à cette disparition est pour le moins, très, très troublante.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum