Singapore Airlines « cède » sept Airbus A350

air-journal_Singapore_Airlines A350-900

La compagnie aérienne Singapore Airlines a modifié sa commande de 70 Airbus A350-900 à la demande de l’avionneur, qui souhaitait récupérer sept slots de production. Son bénéfice opérationnel est en hausse au premier trimestre, en partie grâce à cette opération.

Lors de la présentation de ses résultats pour le premier trimestre de l’année fiscale le 29 juillet 2015, la compagnie nationale singapourienne a révélé avoir passé un accord avec Airbus « pour libérer sept créneaux de production d’A350-900, réduisant la commande ferme à 63 appareils » – les 20 options prises restent inchangées. Singapore Airlines précise que cela « ne changera en rien ses plans de renouvellement ou de croissance » de la flotte, puisque des mesures ont déjà été prises pour avancer la livraison des premiers appareils et qu’elle a pris des options pour étendre les contrats de leasing de certains des A330-300 aujourd’hui en service. Airbus n’a pas précisé à qui les sept A350-900 « libérés » étaient destinés.

D’ici la fin mars 2016, la compagnie de Star Alliance basée à l’aéroport de Singapour-Changi devrait avoir reçu ses trois premiers A350-900, le premier étant entré en ligne d’assemblage final en mai dernier. Leur configuration tri-classe n’a toujours pas été précisée (24 sièges en Premium selon AirlinesReporter, plus classe Affaires et Economie), pas plus que les routes qui l’accueilleront ; Singapore Airlines compte également proposer à plus long terme l’A350 en deux classes pour le réseau régional. Fin juin, sa flotte comprenait 105 appareils pour le transport de passagers (55 Boeing 777, 31 A330-300 et dix-neuf A380, moyenne d’âge 7 ans et 1 mois), et celle de sa filiale Silk Air 28 avions (douze A320, cinq A319 et onze 737-800).

Le groupe Singapore Airlines a enregistré au premier trimestre fiscal un bénéfice opérationnel de 111 millions de dollars singapouriens contre 39 millions lors de la période avril-juin 2014 (hors filiale low cost Tigerair, pas encore intégrée à l’époque). Mais ce résultat ne compense pas des revenus en baisse de -3,2% à 3,565 milliards de S$, les rendements étant également en recul « face à des hausses significatives de capacité et des prix agressifs de la part de la concurrence, surtout sur les routes vers l’Europe et les Amériques ». Les revenus de l’activité cargo baissent également (-7,2%). Les dépenses ont baissé de -5,2%, principalement grâce à la baisse de la facture carburant (-13,3%).

air-journal_Singapore_Airlines_A350-900_FAL

http://www.air-journal.fr/2015-07-31-singapore-airlines-cede-sept-airbus-a350-5147917.html

Commentaire(s)

  1. 777olivier

    Des A350 ?? plus lourds plus energivores peu conpetitifs face a l’A330 Néo(Réchauffé).
    Au final, deux produits pas compétitifs face au Boeing 787-900/1000 qui lui est une vraie innovation,en fait la seule une vraie rupture technologique dans le monde de l’aérien depuis l’avènement du 777.

    Vouaw Airbus quelle stratégie claire et épatante!!

  2. Clo2B

    C’est vrai que le 787 est une véritable rupture technologique, et Airbus à eu raison de s’en inspirer, comme l’avait fait Boeing vis à vis du 330,avec le 777 car son 767 soufrait à l’époque de la comparaison avec le 330.
    Mais il ne faut pas confondre rupture technologique avec succès commercial, car je ne vois pas ce que le 777 apportait à l’époque sur ce plan là…

  3. voila un commentaire objectif… a350 est parti pour faire une belle carriere et ses performances sont comparables au 787.

  4. HAWK18

    Encore un plus fûté que tout le monde….
    Vite, allez conseiller les compagnies sur quel avion elles doivent acheter :))

  5. L’A350-900 qui arrive peu à peu en phase de croisière au niveau de la production production, la conception de l’A320NEO qui avance bien malgré quelques problèmes moteurs notamment, etc. A quand un ATR92 ? Je sais que ça n’a rien à voir mais vu que certains évoquent ici le B787 avec une objectivité …

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum