Air Arabia au premier semestre : trafic en hausse, bénéfice en baisse

air-journal_Air Arabia A320 10e

La low cost Air Arabia a présenté ses résultats sur le premier semestre 2015, avec une hausse de son trafic passagers de 9 % et un bénéfice en recul de 4 %, en raison d’une conjoncture plus tendue, notamment en Russie et surtout, un investissement « stratégique »  dans une filiale jordanienne.

Air Arabia , la low cost basée à Sharjah, a présenté au premier semestre un bénéfice net de 64,5 millions de dollars, en baisse de 4% par rapport à la même période de l’année dernière. Elle a transporté sur les six premiers mois de 2015, 3,6 millions de passagers, en hausse de 9 % sur un an, son taux d’occupation restant stable à 79 %. La compagnie aérienne explique ses performances quelque peu en retrait par des marges plus faibles en raison « des conditions du marché », ainsi que d’un certain nombre d’investissements stratégiques effectués par la compagnie aérienne au premier semestre 2015, et qui vont commencer à donner « leur pleine valeur dans un futur proche ».

Air Arabia continue d’offrir « des niveaux de profit en bonne santé » ainsi qu’une « forte croissance des passagers malgré un contexte et des conditions de marché difficiles », a souligné Abdullah Bin Mohammad Al Thani, patron d’Air Arabia. Il a rappelé que le transporteur avait effectué un investissement conséquent et stratégique au premier semestre 2015, avec le lancement en mai dernier d’Air Arabia Jordan, faisant suite à l’acquisition par Air Arabia de 49 % de Petra Airlines. Basée à l’aéroport international Queen Alia d’Amman (s’ajoutant à sa base historique de Sharjah, ou de Casablanca au Maroc, Alexandrie en Egypte et Ras al Khaimah aux Emirats Arabes Unis), la filiale jordanienne dessert aujourd’hui le Koweït, Jeddah (Arabie Saoudite), Erbil (dans le Kurdistan irakien) et Charm-el-Cheikh (Egypte).

« La conjoncture russe et des pays de la CEI, l’impact du prix du pétrole sur l’économie mondiale, en plus de l’instabilité politique régionale ont entraîné une pression sur les marges de rendement dans le secteur de l’aviation globale », s’est expliqué Al Thani, qui reste «  confiant » sur le fait que « ces facteurs sont temporaires et seront atténués dans les trimestres à venir lorsque les investissements à long terme que nous avons faits dans la compagnie, seront pleinement opérationnels. »

Air Arabia a ajouté 15 nouvelles routes à son réseau (qui en compte 115) au premier semestre 2015, y compris le premier service exploité par une low cost du Moyen-Orient vers la Chine, à savoir sa desserte d’Urumqi, dans la province du Xinjiang, depuis Sharjah. Cette année, Air Arabia était également la première low cost dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord à lancer un programme de fidélité. Appelé Airewards, il attribue des points en fonction de l’argent dépensé plutôt que la distance parcourue.

html

http://www.air-journal.fr/2015-08-08-air-arabia-au-premier-semestre-trafic-en-hausse-benefice-en-baisse-5148273.html

Commentaire(s)

  1. Nico777
    Publié le 9 août 2015

    A force de creer à tout va des compagnies, le monde se surcharge et ce n’est pas bon economiquement. Ces dernieres compagnies devraient disparaitre sinon ce sera des compagnies centenaires qui disparaiteront. Plus de easyjet, raynair et autres!!!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter