Eurowings Europe est née, le long-courrier prometteur

air-journal_Eurowings Lufthansa low cost

La compagnie aérienne Lufthansa a annoncé la création de la société Eurowings Europe GmbH en Autriche, qui servira de base à la croissance de sa filiale low cost avec l’établissement de plusieurs bases en Europe, et l’ouverture du recrutement de pilotes, hôtesses de l’air et stewards. Les réservations de billets d’avion sur les lignes long-courrier sont en outre prometteuses, à trois mois de l’inauguration des premières liaisons au départ de l’aéroport de Cologne-Bonn.

Dans son communiqué du 11 aout 2015, la compagnie nationale allemande précise que sa nouvelle filiale Eurowings Europe a été fondée la veille, et prépare le lancement de ses opérations avec en particulier le recrutement de pilotes et de personnel de cabine. Ces emplois sont initialement proposés en interne afin de « donner la priorité aux pilotes du groupe Lufthansa et à ceux qui ont terminé leur formation à Brême et attendent de nouveaux postes ». A partir de la mi-aout, les offres d’emploi de pilotes seront ouvertes à l’extérieur du groupe ; il faudra attendre la mi-septembre pour que commence le recrutement des PNC. La rémunération des employés d’Eurowings Europe « sera alignée sur les autres compagnies du groupe », précise encore Lufthansa, mais « tiendront compte des conditions particulières et des défis du secteur low cost, particulièrement en termes de productivité et de fluctuation saisonnière de la demande ». Les packages de rémunération incluront des efforts particuliers sur les pensions : en plus d’une contribution de l’employeur équivalente à 2% du salaire de base, Eurowings ajoutera 0,5% pour tout employé qui contribue volontairement à hauteur de 1% au fonds de retraite.

Rappelons que la première base d’Eurowings hors d’Allemagne sera à l’aéroport de Vienne-Schwechat, d’où la low cost lancera le 9 novembre un vol quotidien vers Barcelone, six rotations hebdomadaires vers Londres-Stansted et trois vers Palma de Majorque ou Rome. Ces routes seront opérées à bord d’Airbus A320 par Austrian Airlines, qui pourra proposer ces lignes sous code OS.

Côté long-courrier, Eurowings ne débutera ses opérations qu’en novembre prochain, reliant initialement sa base dans l’aéroport de Cologne-Bonn à Dubaï, la Thaïlande et les Caraïbes. Mais le directeur exécutif de Lufthansa Karl Ulrich Garnadt affirme que la nouvelle filiale « est déjà populaire auprès des clients », et que les ventes pour des vols long-courriers « à un prix attractif » ont connu un « début prometteur ». Comme le confirme la demande des clients, « ce que nous offrons ici est un produit long-courrier extrêmement attractif », souligne le dirigeant, même si le choix de Cologne-Bonn et de la Rhénanie du Nord-Westphalie « s’avère prudent » (de fait aucune des sept destinations annoncées, Dubaï, Bangkok, Phuket, Cancun, Puerto Plata, Punta Cana et Varadero, ne souffre d’une concurrence directe). Les deux premiers Airbus A330-200 d’Eurowings arriveront début novembre à Cologne-Bonn, cinq autres étant attendus d’ici 2017. Ils seront exploités par SunExpress Deutschland, la coentreprise de Lufthansa et Turkish Airlines, et configurés pour accueillir 21 passagers en classe Best, 46 en More Comfort et 243 en Basic/Smart.

Lufthansa rappelle également qu’Eurowings adoptera les « concepts économiques et marketing qui ont fait leurs preuves » de Germanwings, qu’elle remplace progressivement sur le réseau moyen-courrier hors des hubs de Francfort et Munich, avant de l’englober définitivement.

air-journal_Eurowings A330-200 close

http://www.air-journal.fr/2015-08-12-eurowings-europe-est-nee-le-long-courrier-prometteur-5148417.html

Commentaire(s)

  1. Que vient faire cette photo de Vueling dans cet article?

  2. Pull up
    Publié le 12 août 2015

    Bravo eurowings !
    AIR FRANCE : RÉVEILLES TOI !!!
    Arretes de faire des réunions stériles, des études inutiles, de trembler devant les organisations syndicales du pnc et pnt, de faire des économies de bout de chandelle préjudiciable à la qualité offerte aux clients, de démotiver ton personnel, bref AGIT !! Avant qu’il ne soit trop tard…

    • Peu de risques (actuellement) pour AF, le long courrier low cost est un marché très restreint et incertain, les compagnies devant faire leurs marges sur els revenues annexes pour espérer rentabiliser leurs vols. Le modèle est très risqué sur des vols de plus de 6H, regardez Air Asia sur Paris qui n’a au final pas réussi à percer. Néanmoins sur des vols moyens courrier ou des liaisons avec les DOM TOM il y a potentiellement un marché a prendre pour le low cost que FWI ou AF via TO prendra surement.

    • avec les deux S qu’on peut économiser sur réveille et arrête, on peut en mettre un sur agis.
      Il semblerait que Eurowingd et Germanwings aient un segment de marché commun, on ne voit pas bien la stratégie de Lufthansa la dedans.

  3. clama92
    Publié le 12 août 2015

    Quelle est la différence entre un vol charter long courrier et un vol low cost?Saisonnalité du produit et service à bord inexistant… Si certains pouvaient m’éclairer.

    • vol charter long courrier= les sièges sont majoritairement vendus en bloc (on vend plusieurs groupes de sièges) pour des évènements particuliers (Pèlerinage, haute saisons vacances ect…) la demande pilote majoritairement l’offre, l’idéal etant d’avoir une compagnie en intégration verticale avec un tour opérateur ce qui permet une meilleure synergie demande/offre. Les couts de fonctionnement de la compagnie ne sont pas nécessairement bas, et l’optimisation des revenues par des prestations payantes n’est pas « naturel » dans le model.
      Le model « Low cost »: Bas cout, on optimise donc tout les revenus au possible (service à bords limitation bagages aux plus radicales, choix d’aeroport au taxes les moins chères, personnel à tres bas cout avec contrat de travail au plus avantageux pour la compagnie si possbile ect… Pour illustrer vous pouvez comparer une compagnie charter comme les magasins « Metro » et le low cost comme la chaine Liddl

  4. Un vol charter est un vol ponctuel ou saisonnier opéré pour le compte d’un ou des clients (Tour operateur, flight broker, societe, équipe de sport, riche client lambda)

    Un vol de compagnie low cost (par oppositions aux cies traditionnelles ou legacy) est un vol régulier qui soit selon la structure interne de la cie ou alors les prestations et services offerts ou non ou payants a un cout d’exploitation moindre et en general des prix d’appel plus bas que ceux des legacy.

    J’espère que c’est compréhensible.

  5. Les vols Eurowings sont des vols de ligne, un charter est affreté par un TO donc les prestations à bord et la fanchise de bagages dépend des conditions du TO. Chez Eurowings vous avez 3 classes différents, le pris d’entré comprend seulement le transport sans bagages ni repas à bord, puis vous avez un ^tarif economie standard avec bagaes et repas inclus ainsi qu’ine premium economie avec service amélioré et franchise de bagages plus importante.

  6. et pendant ce temps là à Air France…..

    • Colibri13
      Publié le 12 août 2015

      Ça ne sert a rien de dire : »et AF pendant ce temps la », car la compagnie est dans une situation financière délicate (même si elle n’est pas au bord du dépôt de bilan), et le PDG a indiqué qu’il n’avait pas l’intention de se lancer sur du LC low cost. Déjà qu’ils ont du mal à développer Transavia, de là à les voir se lancer sur ce segment.
      Et dire qu’ils avaient tout entre les mains, Air Charter, Air Inter Europe, et qu’ils ont tout démonté. Attendons la rentrée et on verra quelles mesures seront prises.

  7. pilou
    Publié le 12 août 2015

    A part transférer sournoisement les activités d une Major vers une succursale Low Cost, je ne vois pas le but de Lufthansa. Probablement pas de se faire de l’auto-concurence… Copains pilotes, vous avez du soucis à vous faire, le virus Commercial est passé par la.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum