Caribbean Airlines abandonnerait Londres

©Alec Wilson

©Alec Wilson

La compagnie aérienne Caribbean Airlines devrait mettre fin l’été prochain à sa liaison entre Trinidad et Tobago et l’aéroport de Londres-Gatwick, son unique liaison transatlantique. Ses deux Boeing 767-300ER seront rendus à leurs sociétés de leasing.

Inaugurée en juin 2012, la route de la compagnie nationale entre sa base à Port of Spain-Piarco dans l’île de Trinidad, et l’aéroport londonien semble annulée après le 9 juillet 2016, trois rotations hebdomadaires restant assurée jusque là. Les départs sont programmés mardi, jeudi et samedi à 19h40 pour arriver le lendemain à 9h00, les vols retour quittant la Grande Bretagne mercredi, vendredi et dimanche à 11h50 pour se poser à 17h30. Caribbean Airlines est en concurrence directe sur cette route avec British Airways depuis Gatwick, d’où elle dessert également l’aéroport ANR Robinson dans l’île de Tobago. La compagnie a déclaré selon le Trinidad Express qu’elle continuera à desservir cette route « pour le moment », mais aucune réservation n’est possible après le début juillet. Les 767-300ER sont configurés pour accueillir 30 passagers en classe Affaires et 191 en Economie.

Selon Soca News, 69 vols par semaine sont actuellement assurés entre les Caraïbes et le Royaume Uni, dont la moitié par la compagnie nationale britannique, mais Caribbean Airlines souffre plus généralement de la concurrence des compagnies nord-américaines et low cost (l’aéroport Piarco accueille American Airlines, United Airlines, JetBlue Airways, WestJet). Elle a donc commencé à réévaluer son réseau afin de suspendre les lignes non rentables, Miami et Philadelphie ayant déjà disparu, et devrait renforcer en particulier New York-JFK au départ de Trinidad et de Guyana.

La flotte fait également l’objet d’une évolution : le 767-300ER rendu à ILFC devrait être livré à Air Canada Rouge selon Airways News, qui parle de deux 737-800 déjà retournés avant que deux autres ne suivent le même chemin. Il lui restera alors douze 737-800 et cinq ATR 72-600. Le ministre du commerce Vasant Bharath a expliqué au Trinidad Express que le 767 n’est « pas le bon avion pour cette route », et que les options autres que la suppression de la ligne incluent l’achat de nouveaux avions et le partage de codes.

Caribbean Airlines a d’autre part annoncé avoir signé un accord interligne avec Emirates Airlines ; les deux compagnies ont en commun dans leurs réseaux respectifs New York-JFK, Orlando et Fort Lauderdale aux Etats-Unis, plus Toronto au Canada et Londres donc, mais l’accord ne porte que sur les routes « via Londres et New York depuis Port of Spain, Georgetown, Kingston et Montego Bay ».

http://www.air-journal.fr/2015-08-14-caribbean-airlines-abandonnerait-londres-5148536.html

Commentaire(s)

  1. Samuel75014
    Publié le 15 août 2015

    l’avion idéal : A330 avec haute densité…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter