Myanmar National Airlines déploie ses ailes à l’international

air-journal_Myanmar-National-Airlines-72-600

La compagnie aérienne nationale du Myanmar va lancer son premier vol international, à destination de Singapour, lundi 17 août.

Myanma Airways, renommé Myanmar National Airlines en décembre 2014, qui a pris possession début août de son premier ATR 72-600, prévoit de lancer sa première route internationale entre sa base de Yangon et Singapour demain lundi. Les vols, en concurrence avec Jetstar ou Singapore Airlines, partent à 10h15 de Yangon pour une arrivée à 14h45, les vols retour repartant à 16h  de Singapour pour une arrivée en terre birmane à 17h30. Ils sont opérés avec le premier 737-800 de sa flotte, loué à Gecas et réceptionné en juin dernier. Devraient suivre quatre autres dessertes de villes d’Asie-Pacifique d’ici le début de l’année 2016, ce qui représentera la dernière phase d’un relooking spectaculaire qui a vu la société réorganiser ses routes à l’international, ses avions et même ses uniformes.

La réorganisation de la compagnie aérienne nationale résulte de la décision de la junte militaire de démissionner en 2011 après près de 50 années au pouvoir, ouvrant la voie à davantage d’investissements étrangers et à un relâchement des sanctions économiques occidentales. Le ministère des Transports a investi 37 millions de dollars dans son transporteur aérien, lui permettant d’acquérir 16 nouveaux avions. Sa flotte comporte donc aujourd’hui 12 avions comprenant un ATR 72-600 donc, quatre autres ATR 72 et 42, 2 Beechcraft 1900, un B 737-800, 2 Cessna 208 Caravan et 2 Embraer E-190, mais elle attend encore 5 ATR 72-600, 5 737-800, 4 Boeing 737 MAX 8 et 2 Comac ARJ21.

http://www.air-journal.fr/2015-08-16-myanmar-national-airlines-deploie-ses-ailes-a-linternational-5148616.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 16 août 2015 à 19 h 59 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 16 août 2015

    Espérons que les infrastructures aéroportuaires suivront …………….
    Les embarquements « à l’ardoise » devraient être remplacés pa

  2. un plus de 3000 h de vol - 16 août 2015 à 20 h 01 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 16 août 2015

    Espérons que les infrastructures aéroportuaires suivront …………….
    Les embarquements « à l’ardoise » et au mégaphone ( expérience de 2013) devraient être remplacés par des écrans informatisés au plus vite ….et des annonces itou ..

  3. Parlez vous de l’aéroport de Yangon (celui dont parle l’article)?
    Car j’y suis massé 3 fois en un an et demi et j’ai vu un aéroport moderne avec des infrastructures moderne.
    Votre commentaire parle-t-il des aéroports nationaux? Cela m’interresse merci.

    • un plus de 3000 h de vol - 17 août 2015 à 12 h 57 min
      un plus de 3000 h de vol
      Publié le 17 août 2015

      Je veux parler des aéroports intérieurs , Bagan, Heho ou Ava entre autres …. Tout restyait à faire en 2013 … et Yangoun n’était pas non plus encore a

    • un plus de 3000 h de vol - 17 août 2015 à 12 h 58 min
      un plus de 3000 h de vol
      Publié le 17 août 2015

      Je veux parler des aéroports intérieurs , Bagan, Heho ou Ava entre autres …. Tout restait à faire en 2013 … et Yangoun n’était pas non plus encore au niveau international …sans vouloir le comparer à Changi!
      Merci pour votre commentaire

  4. Dakota
    Publié le 17 août 2015

    Il est possible que l’aéroport de Yangon se soit développé et ait été modernisé considérablement dans les quatre dernières années en parallèle avec ce qu’on appelle « l’ouverture politique » de la junte militaire au pouvoir (les militaires au sommet du pouvoir ont commencé à porter des vêtements civils…). Mais fin 2011, c’était encore une aérogare incroyablement sinistre où il était impossible d’obtenir un repas simple et correct (rien que des snacks) ou de trouver un comptoir de vente d’une compagnie aérienne, quelle qu’elle fût.Et les écrans étaient là pour la décoration, y compris dans les salles d’attente de certains vols internationaux (ainsi pour le vol de Myanmar International à destination de Siem Reap). Vous vous rendiez à pied, sur le tarmac, jusqu’à votre appareil qui pouvait se trouver à des centaines de mètres et personne ne vous encadrait. J’ai pu faire ainsi librement du spotting d’appareils au décollage et à l’atterrissage (bonjour les règles élémentaires de sécurité).

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter